Chapitre I

Aller en bas

Chapitre I

Message  Sniezde (admin) le Mar 21 Aoû - 0:51

Auteur : We Are Failures

Chapitre I
We're Failures but we can't change. I can't change...


- 2012 -
London - Salle de danse.


Elle tournait sur elle-même, elle sentait les goûtes de sueur dégouliner dans son dos mais continuait de danser, malgré la fatigue. La jeune danseuse répétait la chorégraphie qu'elle devait connaître par cœur pour la semaine d'après. Elle allait tourné dans un clip et c'était très important pour elle. Son cœur battait au rythme de la musique tel un tambour. Elle dansait comme si sa vie en dépendait, elle avait besoin de la danse comme on a besoin de sang dans nos veines. La danse était sa passion, mais aussi son métier. Depuis son plus jeune âge, ses proches avaient tout de suite su qu'elle serait douée. Elle sentit son téléphone vibrer, s'arrêta puis le sortit de sa poche. Il affichait un nouveau message. Elle s'empara de la télécommande de la chaîne hifi, appuya sur la touche "pause" et s'assit sur le parquet de la salle de danse en reprenant son portable. Elle déverrouilla l'écran et ouvrit le message

De Haz♥ :
aide moi..


La danseuse ne répondit pas, regarda l'heure sur l'écran. Il était 17h36. Elle posa son téléphone par terre et remit la musique. Elle ferma furtivement ses paupière et sentit une larme s'échapper de son œil. Ça lui brisait le cœur de savoir que son ami souffrait autant, et surtout de savoir qu'elle ne pouvait rien faire pour lui, alors elle décida de rejoindre Harry chez lui. Elle éteignit la musique, ferma à clé la porte de la salle et se dirigea rapidement vers le métro.

London - Appartement des garçons.

Une fois arrivée devant l'immeuble où les garçons vivaient en collocation, elle se dit qu'il fallait peut-être mieux téléphoner au bouclé, histoire qu'il prévienne le gardien de sa venue et qu'il la laisse entrer. La Londonienne composa donc le numéro qu'elle connaissait par cœur, il décrocha au bout d'une seule sonnerie, et elle murmura seulement "Je suis là, babe". Le gardien lui ouvrit presque aussitôt. Elle pénétra dans la demeure, et entra dans l'appartement sans prendre la peine de frapper. Elle se dirigea directement dans la chambre d'Harry. Elle connaissait le chemin comme si c'était sa propre maison. La danseuse rentra dans la chambre, il était assis par terre le regard dans le vide. Kayla s'assit à côté du jeune homme et regarda dans la même direction que lui, elle aperçut une photo de Louis puis tourna son regard vers le brun , qui murmura :


- J'suis pas gay, putain.
- Je sais, Harry.
- Mais je peux pas changer...
- Personne ne t'a demandé de changer...


Kayla se leva et lui tendit la main pour l'aider à se relever, leurs doigts s'entrelacèrent et ils sortirent tous les deux de la chambre du jeune chanteur pour se diriger vers la porte d'entrée. L'appartement était vide, silencieux, et les volets étaient fermés. Ils sortirent dehors, Kayla s'installa au volant de la Audi d'Harry et lui fit signe de monter.


Quelque part dans London.

Après une demi-heure de route, ils descendirent de la voiture et s'essayèrent sur une murette qui longeait la tamise. La danseuse s'alluma une cigarette, tira une taffe, mit sa tête en arrière, ferma les yeux et expira.


- Casse toi avec ta fumée, j'ai mal à la tête.
- Tais-toi bébé, dit-elle les yeux toujours clos, ferme tes yeux et écoute. Peu importe ce que tu es, ce que tu fais, ce que tu dis ! Le plus important c'est que tu sois heureux, c'est que tu aies ce petit sourire que j'aime tant sur le visage. On s'en fout des autres. Je sais que tu es paumé, mais je sais aussi qu'au fond tu sais ce que tu veux alors réveille toi et arrête de faire ton malheureux. T'es pas gay, t'es juste amoureux de ce mec, de son sourire, de son putain de regard bleu et tu es accro, dépendant de lui. Personne a le droit de juger ça, ça vous regarde putain, sois heureux c'est tout. Et surtout, emmerde les autres. On s'en fout.
-Merci... il lui attrapa le visage, et déposa un bisou sur son front. Il alluma à son tour une cigarette et la regarda. Elle avait toujours les yeux fermés et les rouvrit enfin.
-T'as les yeux complètement défoncés, faut qu'on arrête nos conneries.
-T'aimes ça pourtant.
- Ouais...
- On peut plus reculer maintenant. C'est trop tard. J'envoie un message à Zayn, Danielle et Louis?
- Pas Louis.
- Faut que tu lui parles.
- J'ai pas envie Kayla...
- Harry fais pas chier !
- Ok, vas-y...

Kayla attrapa son téléphone dans la poche de son jean. Elle sélectionna les contacts pour envoyer un message groupé.


À Zayn ; Dani♥ ; Lou :
ce soir à la colloc. Niall et Liam sont pas là.


Quelque minutes plus tard elle reçu trois réponses positives. La jeune fille posa sa tête sur l'épaule du bouclé, elle sentait le vent sur son visage, le bruit de l'eau, le bruit de Londres. La danseuse était épuisée, mais elle s'en fichait. Elle voulait juste se vider la tête. Ça faisait maintenant plus de trois mois que les cinq jeunes adultes se défonçaient et buvaient sans limites. La plupart du temps ils faisaient ça chez Kayla, mais lorsqu'ils en avaient l'occasion, ça se passait à la collocation des garçons. Niall et Liam n'étaient évidemment pas au courant et quand ils les voyaient fatigués, lorsqu'ils remarquaient les yeux rouges de leurs amis, ces derniers avaient toujours les mêmes excuses : la fatigue des concerts, ou des répétitions de danse.

London - Appartement des garçons.

Ils étaient tous les cinq assis sur le canapé quand Zayn sortit la drogue de sa poche. Il commença à effriter le bout de shit qu'il lui restait.

- Range ça, j'ai autre chose pour nous ce soir, dit Kayla malicieusement en sortant un sachet rempli de petites pilules de plusieurs couleur. Elle tendit le plastique à Harry qui en prit une, puis Danielle et Louis firent de même. Elle le tendit à Zayn, qui sourit en attrapant à son tour une pilule.


Elispse de une demi-heure.


Kayla était allongée sur la table de la salle à manger. Elle tourna légérement la tête et vit sa meilleure amie, Danielle. Elles se regardaient et leurs mains étaient liées. La belle frisée riait, son rire résonnait dans le crâne de Kayla. Les deux danseuses se mirent sur le dos, et firent toutes sortes de mouvements étranges avec leurs corps, puis Kayla tomba brusquement par terre. Elle explosa de rire, elle ne savait pas pourquoi, mais elle riait. Elle se roula par terre pour finalement finir sur le dos. C'était dingue comme elle trouvait le plafond magnifique, il paraissait tellement apaisant. La jeune fille se releva difficilement, elle voyait trouble, les choses se dédoublaient autour d'elle, ce qui déclencha un nouveau rire. Elle essaya de marcher mais elle ne sentait pratiquement plus ses jambes, elle ne sentait pas le sol. Elle avait l'impression de voler et d'être légère. Plus rien n'existait, les secondes semblaient durer une éternité. Une bouffée de chaleur s'éprit d'elle, Kayla bougeait la tête de droite à gauche, de gauche à droite, et son champ de vision était décalé. Elle finit par s'asseoir par terre maladroitement et s'allongea en fermant les yeux. Lorsqu'elle les rouvrit, elle aperçut une tête au dessus d'elle qui la fit sursauter. Elle reconnu la tête métisse du jeune homme qu'elle ne connaissait finalement pas plus que ça. Zayn lui sourit. Kayla l'avait connu grâce à Danielle, comme les quatre autres garçons. Danielle était la petite-amie de Liam, Kayla avait donc fait la connaissance de ce dernier et s'était liée d'amitié avec lui. Ensuite, elle avait rencontré les autres. Mais celui dont elle était réellement proche était Harry. Harry Styles. Ils ne se quittaient plus depuis qu'ils se connaissaient. C'était ce qu'on pouvait appeler un coup de foudre amical. Zayn et Kayla se connaissaient peu, ils n'étaient que de simples connaissances l'un pour l'autre. Il se pencha vers la jeune fille pour la prendre sur ses épaules, et une fois la tête à l'envers, la jeune londonienne ne savait plus ce qui lui arrivait. Elle ferma donc les yeux. Soudain, elle sentit de l'humidité, puis de l'eau couler sur sa peau et le peu de vêtement qu'elle portait. Elle était désormais trempée, assise dans la douche, et sentit une présence à côté d'elle. Elle releva la tête et passa ses mains sur son visage pour dégager ses cheveux qui l'empêchaient de voir l'inconnu qui lui tenait compagnie. Elle aperçut d'abord un torse tatoué, mais elle ne réussit pas à déchiffrer l'écriture noire qui lui paraissait floue. Elle remarqua ensuite une peau mate parsemée de goûtes d'eau. Elle regarda enfin le visage et reconnu le jeune homme. Il avait les yeux fermés et la bouche ouverte, le jet de la douche le frappant délicatement en pleine tête. Kayla toucha chaque tatouage du jeune pakistanais sans aucune pudeur. Elle les observait avec fascination, puis décréta qu'ils étaient magnifiques en s'allongeant à côté du brun.

Trou noir.

Zayn sentit la brise du matin sur son visage, l'herbe mouillée chatouillait son torse. Il ouvrit les yeux avec difficulté, et aperçut une main féminine à côté de lui. Le vernis était écaillé et plusieurs bracelets encerclaient le poignet. Son regard resta fixé là-dessus, et il ouvrit un peu plus les yeux. Il lut « Harry » sur la gourmette. Le métisse devina donc qu'il s'agissait de Kayla. Il se retourna sur le dos. Il avait l'impression que quelqu'un s'amusait à lui donner des coups violents à l'intérieur de sa tête. Zayn se leva difficilement, s'aidant de ses coudes, passa ses mains sur son visage pour enfin ouvrir définitivement et clairement les yeux. Il aperçut les dégâts, et se rendit compte qu'il n'avait aucune idée de comment l'endroit avait pu être mit en bordel comme ça. Il avait un énorme trou de mémoire. Qu'est-ce qui avait bien pu se passer cette nuit-là ?
avatar
Sniezde (admin)
Admin

Messages : 139
Date d'inscription : 19/08/2012

http://larrystylinsonfanfic.frbb.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum