Chapitre II

Aller en bas

Chapitre II

Message  Sniezde (admin) le Mar 21 Aoû - 0:29

AUTEUR : Sorrows Of Life

Chapitre II
Ca devient trop compliqué d'être quelqu'un


Jeudi 31 décembre 2018
aux environs de 19h30


Eden regarda dans son armoire, à la recherche d'une tenue assez présentable à enfiler, pour cette soirée qui risquait d'être mouvementée. Certes, ça ne la réjouissait pas plus que ça d'y aller, mais elle savait que cela tenait à coeur à ses parents, alors elle redoublait d'efforts pour montrer un peu d'enthousiasme. Malgré ses longues fouilles, elle ne trouva qu'un vulgaire haut rouge avec un jean, le plus classe qu'elle possédait. Alors qu'elle sortait de la douche, une serviette autour de la taille, quelqu'un frappa à la porte.


« Oui ? »
« On peut entrer ?, demanda Harry »
« Oui. »


Les garçons entrèrent et sourirent à la vue de leur fille qui essayait tant bien que mal d'avoir une jolie toilette. Ils tenaient entre leurs mains un assez gros paquet en carton. Ils le posèrent sur le lit et indiquèrent à Eden de l'ouvrir, ce qu'elle fit quelques secondes plus tard. Un sourire s'afficha instinctivement, lorsqu'elle aperçut la robe d'un rose flamboyant qu'ils lui avaient offert pour l'occasion. Elle la prit entre ses mains et la posa sur son corps pour une première impression.

« Elle te plaît ? »
« Il faudrait être difficile pour ne pas l'aimer. Merci, beaucoup. J'ai l'impression de tout le temps vous remercier. Ça en deviendrait presque ennuyeux., rit-elle »
« Oui, mais comme ça, tu ne seras pas que notre princesse, tu en seras une vraie, au yeux de tout le monde., répliqua le bouclé »


La jeune fille sourit tendrement en regardant ses pères partir de sa chambre. Elle ne réalisait peut-être pas, mais se rendait bien compte qu'elle était tombée sur des perles, si l'on pouvait les appeler comme cela. Ses pensées virèrent directement sur sa famille, sa vraie famille, celle qui l'avait mise au monde. Son coeur se serra, comme à chaque que sa tête y faisait allusion, et les questions fusaient dans son esprit. Elle ne se souvenait plus de sa mère, ni de son père. S'aimaient-ils autant que Louis & Harry le faisaient ? Étaient-ils aux petits soins avec elle, comme l'étaient ses parents adoptifs ? Elle se plaisait dans cette maison plus qu'accueillante, mais malgré tout, rien ne pourrait combler ce trou qu'elle avait à l'intérieur. Rien ne pourrait lui faire oublier, ni remplacer la place qu'avaient ses parents génétiques. Elle enfila sa robe, qui, même si Eden ne le pensait pas, lui allait comme si elle avait été fabriquée et cousue pour elle. Le tissu et sa couleur embellissaient le visage angélique de la jeune fille, elle ne le savait pas, mais la brune était d'une réelle beauté. Elle s'assit sur sa chaise, devant sa coiffeuse, se regarda dans le miroir et prit le peigne incrusté de -fausses, évidemment- pierres précieuses. Un souvenir, l'un des seuls, qui lui restait de sa mère, sa grand-mère et même son arrière grand-mère. Malgré sa vieillesse, il était en bon état, et elle aimait l'admirer, lorsqu'elle se sentait seule, avant, dans le centre où elle vivait. Elle sourit tristement et une larme roula sur sa joue, une ultime goutte, mais emplie de sincérité. Sans prévenir, Louis entra dans sa chambre, elle sécha alors rapidement sa larme et essaya de la camoufler.


« Désolé, je crois que j'ai oublié mon portable sur ton l... Princesse ? Tu pleures ?, dit-il en s'abaissant à sa hauteur »
« Non, c'est rien. C'est juste... mon peigne., répondit-elle en lui donnant »
« Tu pleures pour cette vieillerie ?, demanda-t-il en l'observant. Oh, je vois, il vient de ta famille..., remarqua-t-il en voyant le nom d'Elena gravé au dos de l'objet. Excuse-moi. »
« Ne t'excuse pas. Je suis un peu trop sentimentale, et j'ai tendance à accorder de l'importance à des choses qui n'ont pas lieu d'être., sourit-elle »
« Bon, il est joli ton peigne, ce serait dommage de ne pas l'utiliser, tu crois pas ? »


Sans attendre de réponse de sa part, Louis se posta derrière Eden et commença à lui démêler ses longs et bruns cheveux. Il reposa ensuite le précieux objet et entama une longue et régulière tresse. Une fois fini, il plaça la natte sur l'épaule droite de la jeune fille qui s'étonna qu'un garçon puisse faire un aussi joli travail capillaire.


« Tu m'avais caché que tu faisais aussi bien les tresses. »
« J'en faisais à Harry avant, tous les jours. C'est pour ça qu'il a les cheveux bouclés., répondit-il avec le plus grand sérieux »
« Hein ?, demanda-t-elle incrédule »
« Je rigole, princesse., éclata-t-il de rire »


Il déposa un baiser sur le haut de son crâne et sortit de sa chambre. Elle enfila alors ses boucles d'oreilles, dessina un léger trait de crayon noir sous ses yeux et quitta à son tour la pièce. Elle descendit les escaliers et remarqua ses deux parents qui l'attendaient dans le salon, habillés d'un costard, en discutant et se lançant quelques regards amoureux. En y pensant, Louis et Harry ne s'étaient jamais embrassés devant leur fille. Peut-être avait-ils peur que cette vue la repousse... Ce qui, dans la tête d'Eden, n'était pas du tout le cas. Ils tournèrent la tête et l'aperçurent, leurs lèvres formèrent alors une demi-lune.


« Tu es magnifique., dit Harry »
« T'en as de la chance, ce soir, tu auras deux cavaliers. »


Elle sourit et ils tendirent leurs bras, elle se plaça alors entre eux deux et passa les siens à l'intérieur. Ils ressemblaient réellement à deux princes charmant, fiers de se pavaner avec la princesse qu'ils avaient à leur bras. Ils passèrent la porte et pénétrèrent dans la voiture. L'enthousiasme d'Eden ayant déjà augmenté, simplement parce qu'ils étaient là, et qu'elle allait être avec eux.


Jeudi 31 décembre 2018
aux environs de 20heures


 Arrivés devant l'imposant lycée, la famille sortit de la voiture et se dirigea vers l'entrée. Des étoiles brillèrent dans les yeux d'Eden qui n'avait jamais rien vu de tel. Des dizaines de ballons volaient au plafond et d'énormes boules de lumière illuminaient toute la pièce. La musique lui arriva de suite dans les oreilles et elle apprécia l'ambiance qui régnait. Les garçons étaient heureux de revenir dans cet endroit, où ils avaient passé de formidables moments malgré tout. La main d'Harry se crispa autour de celle de Louis lorsqu'il aperçut une tête plutôt familière parmi cette foule. Il ne pensait pas qu'après cinq ans, ce serait difficile de les revoir, pas aussi difficile, du moins. Son amant lui caressa tendrement le dos pour le rassurer. L'inconnu en question les repéra peu de temps après, et les fixa de loin, hésita un moment puis se décida enfin à les rejoindre. Il se posta devant les garçons, en oubliant leur accompagnatrice. Aucun n'osait faire quoi que ce soit, et c'était sûr qu'Harry n'allait pas faire le premier pas... Louis prit alors l'initiative de combler cette distance, physique et mentale, qui s'était installée entre eux et prit le nouvel arrivant dans ses bras. Il ferma les yeux et le serra fort, ce qui lui fut rendu. Toutes ces années passées sans lui n'avaient été que trop longues aux yeux de Louis.


« Ça fait plaisir de te revoir, Liam, vraiment. Tu m'as énormément manqué., souffla le mécheux en se détachant de lui »
« Toi aussi, Louis. C'était long sans toi. Euh... Sans vous ?, dit-il en remarquant le bouclé. Merde, c'est toi Harry ! Qu'est ce que ça fait du bien de te retrouver. »


Liam souffla un coup et enlaça le brun à son tour, tandis que lui, restait de marbre et ne semblait pas réceptif. Le châtain mit peu de temps à s'en apercevoir et le lâcha, fronçant les sourcils.


« Curly ? Tu vas bien ? »
« Non, ça ne va pas Liam, ça ne va pas du tout. Si tu trouves que c'était aussi long sans nous, pourquoi tu n'as pas répondu à mes mails, ni à mes messages, ni à mes lettres ? J'ai tout essayé pour qu'on garde contact, et toi, ni les autres d'ailleurs, n'avez montré un seul signe de vie. Et j'arrive même pas à croire que tu oses m'appeler Curly, ça date du lycée. Ce surnom, comme notre amitié. Alors non, ça ne va pas. »
« Je... J'ai voulu te répondre tu sais, mais, y avait la fac et... tout... tout ça. »
« Epargne-moi tes excuses minables, s'il te plaît. Et formules-en des valables et bien construites, à moins que tu n'en ais pas. »
« Harry, calme-toi. On avait dit sans rancune ce soir., le calma son amant »


Le bouclé redescendit sur terre et soupira longuement, avant de secouer la tête et de s'excuser rapidement. Il était sur les nerfs, il ne pensait rien de tout ça, voilà ce qu'avait répondu Liam. Et c'était vrai, il avait raison. Harry prit alors le châtain dans ses bras et apprécia l'étreinte qu'il n'avait pas senti depuis un certain temps. Il était heureux de le retrouver, même s'il lui en avait voulu, à lui et aux autres. C'est alors qu'une nouvelle tête fit son apparition, une tête bien blonde en l'occurrence. L'homme sauta sur ses trois amis sous les yeux attendris d'Eden.


« Aïe, aïe, Niall, doucement, tu me fais mal., rit Harry »
« Ça fait trop plaisir de vous voir les gars. Non mais sérieux, ça fait combien de temps qu'on s'est pas vus ? 5 ans ? 6 ans ? Ouah, ça date. »
« Oui, et Harry n'a d'ailleurs pas manqué de le faire remarquer à Liam il y a peine quelques instants., dit Louis, ne manquant pas de recevoir un regard noir de la part de son amoureux »


Le regard de Niall se dirigea ensuite vers la seule fille présente dans le groupe, et tout les regards se tournèrent vers elle. Liam s'en voulut tout de suite de ne pas avoir fait attention à elle. Un sourire timide s'affiche sur le visage d'Eden.


« Tiens, vous ne me présentez pas ? A qui est-elle ? C'est ta copine, Liam ?, le taquina-t-il »
« Pas du tout. Liam, Niall, je vous présente notre fille, Eden., lâcha Louis, tout sourire »

Le sourire qu'affichait les deux garçons il y a quelques minutes s'effaça instinctivement. Ils ouvrirent de grands yeux et n'étaient pas bien sûrs de comprendre.


« Notre fille. Doucement, euh, la fille à qui ?, s'affola Niall »
« Louis et moi. Eden est notre fille. »
« Donc, vous êtes en couple. »
« Perspicace Liam, je te félicite. »
« Donc, vous êtes mariés ?, cria presque Niall »
« Waouh, les gars, vous avez fait de réels efforts depuis le lycée. Je pensais pas. Avant ça ne faisait pas bien tilt dans votre tête. »
« Bon, que vous soyez en couple ne m'étonne pas plus que ça, d'un côté. Et Niall non plus, je pense. »
« Et pourquoi cette presqu'évidence ? »
« Vous vous tourniez autour au lycée. Vous êtes sortis ensemble aussi, je vous rappelle. Pas longtemps, certes. C'est pour ça que, je, 'fin on pensait pas que vous vous étiez rabibochés. »
« On s'est remis ensemble à la fac. »
« Ah oui, j'avais oublié que vous vous étiez "suivi", Harry m'avait confié qu'il ne vivait pas complètement sans son Louis. Oui oui, son Louis, si c'est pas trognon ?, se moqua-t-il »
« Eh, ça va pas de dire ça, toi !, le frappa le bouclé furieusement »


Liam continua sa moquerie tandis que Niall rapporta son regard vers la jeune fille, ce qui n'échappa à l'oeil de Louis. Le mécheux connaissait ce regard, et il ne présageait rien de bon. Rien de bon pour sa fille et ses parents. Il posait des yeux intenses sur elle, et Eden ne cessait de rougir, face à cette non-gêne dont faisait preuve le blond platine. Ce soir-là, la brune était vraiment magnifique, Louis le savait, et Niall l'avait remarqué.


« Enchanté Eden, moi c'est Niall., dit-il en prenant sa main et déposant un baiser dessus, digne des plus grands films »
« Moi de même., sourit-elle par le geste »
« Et, quel âge a cette charmante demoiselle ? »
« 15 ans., répondit froidement Louis »


Le ton qu'avait employé le mécheux alerta de suite Niall et il se tourna vers lui. Ses yeux lançaient des éclairs, d'une terrible noirceur et l'expression de son visage lui lançait une mise en garde. Malgré cela, le blond s'arrêta pas et continua de draguer ouvertement sa fille, qui ne comprenait pas vraiment ce qu'il faisait, mais souriait aux compliments incessants du jeune homme. Les chamailleries enfantines de Liam et Harry s'arrêtèrent et aussitôt, le châtain se figea complètement en voyant quelque chose derrière l'épaule d'Eden. Ayant remarqué cette réaction, les autres se tournèrent pour apercevoir ce qui mettait l'homme dans cet état. Et ce ne fut pas difficile à comprendre, Zayn Malik venait d'entrer dans la salle. Son regard se balada, balayant des yeux la grande salle, et ils s'arrêtèrent sur le groupe qui s'était déjà formé. Hésitant, il avança vers eux et se posta devant Liam. Il le dévisagea, tandis que l'intéressé faisait de même. Des retrouvailles émouvantes, pensa Eden en les observant. En une ultime seconde, ils s'enlacèrent étroitement et ne se détachèrent pas, restèrent ainsi, très longtemps...


« Euh, salut. On est là, nous aussi., reprocha Niall »
« Je sais Nialler, c'est cool de vous voir, tous. J'veux dire, ça fait du baume au coeur, et tout., répondit-il en prenant un à un les garçons dans ses bras. »

Il tendit les bras pour Eden et les replia de suite quand il vit que ce visage là, il ne le connaissait pas. Il arqua un sourcil tandis que la brune se mordit la lèvre.

« Oui bon, bon. C'est la fille de Louis et Harry, ils sont en couple et mariés, et comme tu peux le voir ils ont une enfant de 15 ans. D'ailleurs c'est plus vraiment une enfant à cet âge-là., réfléchit Niall »
« Ok... J'imagine que je dois faire comme si c'était normal. »
« Niall et le tact, ça fait 49 et demi. Faut pas lui en vouloir., affirma Liam »
« Et c'est quoi le "et demi" ? »
« Ton cerveau, banane., répondit Liam »
« Mon cerveau ou ma banane ? Aïe, Louis, ça fait mal !, gueula le blond quand il sentit un pincement sur son bras »
« Tu le méritais. »
« Bon, qui est partant pour une petite danse ?, demanda Zayn »

Il prit alors la main de Liam et l'entraîna sur la piste. Les deux hommes se mirent à danser sur la musique qui frappait leurs oreilles. Niall demanda alors à Eden si elle voulait les rejoindre en sa compagnie, et malgré l'étreinte de Louis sur le bras de son ami, d'un air menaçant, il s'en détacha, et l'emmena avec lui, laissant les jeunes mariés ensemble. Harry sourit tendrement et enroula ses bras autour du cou de son amant, commençant un slow sur la douce musique qui venait d'enchaîner. Le mécheux se détendit et passa ses mains sur les hanches de son mari, respirant longuement. Le bouclé posa alors la tête sur son épaule et se rapprocha de lui, humant cette odeur qu'il aimait tant.


« Tu es contrarié, Lou., murmura Harry »
« Niall drague notre fille. »
« Je sais, mais ça va lui passer. Demain, déjà, il n'y pensera plus. »
« Mais si ça ne lui passe pas ? »
« On avisera, laisse-la profiter, pour l'instant elle est flattée et c'est la première fois que ça lui arrive. Elle n' est pas stupide et sait bien qu'un garçon de 25 ans n'est pas fait pour elle. »
« Oui, tu as raison. »
« Bien sûr que j'ai raison. Dis, tu crois que Zayn et Liam..., commença-t-il »
« Oui., le coupa Louis »
« Ils sont encore amoureux., conclut le bouclé »
« Sauf que eux, ça ne leur passera pas. Va vraiment falloir qu'ils fassent quelque chose. »


Harry acquiesça et s'abandonna encore dans les bras rassurants et protecteurs de Louis. Ceux qu'il ne quittait plus depuis quatre ans déjà. Ce que ça passe vite, pensa le brun. Liam et Zayn étaient en même position que les mariés et se bouffaient littéralement des yeux. Ces vieux sentiments du lycée refaisaient surface, et c'était inévitable, les deux hommes le savaient.


« Alors Liam, qu'est ce que tu deviens ? »
« Pas plus que ce que j'ai toujours été., sourit-il. Et toi, Malik ? »
« La même chose. »
« Ecoute Zayn, il faut qu'on parle. Tu as toujours évité le sujet quand on était au lycée et... Et quand on s'est tous quittés, tu m'as laissé dans l'incertitude. Je veux savoir ce que représentait ce soir-là pour toi., insista Liam »
« J'étais sûr que tu allais remettre ça sur le tapis., soupira le métis »
« Mais comprends moi ! »
« On a couché ensemble une fois Liam ! Arrête de... de toujours te remémorer ça., balbutia-t-il. C'était une fois de trop, ça ne voulait rien dire pour moi. Et maintenant, si on pouvait parler d'autre chose, ça serait vraiment, vraiment cool. »


Liam n'eut pas le temps de répondre, et d'après lui, il n'en avait pas la force. Un décompte s'afficha sur le grand écran de la salle. 10... Les autres, Harry, Louis, Niall et Eden les rejoignirent. 9... Tous se serrèrent, se tenant par la taille. 8... Les doigts du bouclé et du mécheux s'entrelacèrent. 7... Le regard de Niall se posa sur Eden, émerveillée par l'immensité de l'écran. 6... Zayn se mordit la lèvre, il cachait quelque chose. 5... Les bras de ses parents s'enroulèrent autour d'Eden. 4... 3... 2... 1... 0... Terminé. Les cris fusèrent et Happy New Year résonna dans toute la salle. Tout le monde se prenait dans les bras. 2019 était là. Louis déposa un baiser sur les lèvres de son amant, devant sa fille, c'était la première fois. Harry fit de même sur la joue gauche d'Eden, tandis que Louis prenait possession de sa joue droite en même temps. Niall aussi, plus tard, sous l'oeil malveillant de Louis. Zayn et Liam embrassèrent les autres à leur tour, mais pas entre eux. Non, c'était trop glacial et impensable.


2019 était là. Une page se tournait, une histoire se terminait.
Pour écrire un nouveau livre, avec de nouvelles pages, et commencer de nouvelles histoir
es.
avatar
Sniezde (admin)
Admin

Messages : 139
Date d'inscription : 19/08/2012

http://larrystylinsonfanfic.frbb.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum