Chapitre I

Aller en bas

Chapitre I

Message  Sniezde (admin) le Mar 21 Aoû - 0:27

AUTEUR : Sorrows Of Life

Chapitre I
Mon problème c'est que tu es la solution


Jeudi 24 décembre 2018
aux environs de 14heures

Voilà maintenant un peu plus de deux semaines qu'Eden faisait partie de la famille Styles-Tomlinson, et elle s'y sentait bien. Cette nouvelle vie avait été à la hauteur de ses attentes, Louis et Harry étaient plus qu'adorables avec elle. Ils lui transmettaient tout l'amour paternel dont ils étaient capables, et la jeune fille était plutôt réceptive. Chaque matin, lorsqu'elle se réveillait et qu'elle se levait, ils étaient là, toujours aux petits soins avec elle. Ils aimaient la faire sortir, la voir s'émerveiller dans les rues pourtant banales de Londres. Mais là où elle était avant, elle ne connaissait rien de tout ça. La vie lui semblait si fade, sans intérêt, elle se demandait pourquoi elle se levait le matin. Elle n'avait personne pour la rattraper lorsqu'elle tombait, ni personne pour la relever. Aujourd'hui, c'était la veille de Noël, mais aussi l'anniversaire de Louis, et Eden lui avait concocté quelque chose, certes peu volumineux et coûteux, mais avec un valeur sentimentale énorme. Ce n'était vraiment pas grand chose, juste un bout de tissu blanc, avec son nom brodé dessus. Un bracelet. Mais elle avait fabriqué le même pour Harry, et pour elle. Elle voulait tisser un lien. Alors qu'elle regardait tranquillement la télévision, elle adressa la parole à Harry, plongé dans son ordinateur portable, posé sur ses genoux.


« Harry ?, demanda-t-elle »
« Oui, princesse ? »
« Qu'est ce que tu vas offrir à Louis, ce soir ? »
« A chaque fois que je lui demande ce qu'il veut, il me répond qu'il a déjà mon coeur alors il n'a besoin de rien. Je suis toujours obligé d'improviser, mais connaissant ses goûts, je m'en sors. Je vais lui offrir, ou plutôt nous offrir, un voyage d'une semaine à Paris. »
« Paris ? Je rêve d'y aller depuis toute petite., s'émerveilla-t-elle »
« Vraiment ? Je réalise ton rêve en même temps, alors, que demande le peuple ?, rit-il »
« Mon cadeau est minable à côté du tien... »
« Qu'est ce que c'est ? »
« Tu verras ce soir ! »
« Injustice !, brailla-t-il. Sache quand même que peu importe ce que tu lui offriras, il sera toujours touché, le geste a plus grande importance que l'objet en lui-même pour Louis, ça a toujours été comme ça. »


Elle sourit sincèrement et le remercia, puis elle changea de conversation lorsqu'elle entendit les pas de Louis se rapprochant dans le couloir. Il apparut dans le salon peu de temps après, se dirigea vers Harry, lui prit son ordinateur des genoux pour le poser sur la table basse, et s'affala sur lui sans aucune délicatesse. Le bouclé lâcha un petit cri de douleur avant de rigoler, comme à son habitude. Il riaient toujours ensemble. C'est ce qu'Eden préférait chez eux, cette bonne humeur constante. Le mécheux tenait dans sa main une enveloppe.


« On a reçu une lettre du lycée Greenwood. »
« Ah bon ? Mais ça fait pourtant bien des années qu'on reçoit plus nos bulletins, non ? »
« Mais t'es bête !, dit Louis en le frappant avec la lettre. Ils organisent un bal des anciens. »
« Oh non. C'est cliché ça, c'est nul, en plus je suis sûr qu'on va tellement s'emmerder toute la soirée qu'on sera obligés soit de partir au bout d'une demi-heure, soit de vider leur stock de champagne. Et si on choisir la seconde solution, ça sera pas du joli. »
« Et moi je te dis qu'on va y aller. Harry... On va retrouver les autres, tu ne trouves pas ça... bien ?, demanda Louis en fronçant les sourcils »
« Je ne sais pas., soupira-t-il. Ça fait cinq ans qu'on ne les a pas vu, ils nous ont jamais donné de nouvelles depuis. »
« Nous non plus. »


Harry semblait contrarié, il en voulait à ces personnes d'avoir coupé les ponts. Il ne comprenait pas pourquoi des personnes ayant été aussi proches d'eux auparavant sont maintenant de vulgaires étrangers. Louis voulait certainement relié les liens avec eux, mais ça n'allait pas être aussi facile de convaincre Harry de les pardonner, et ça, son amant le savait.


« C'est qui "les autres" ?, osa Eden »
« Quand on était au lycée, on était une bande de cinq copains. Il y avait Harry et moi, et trois autres garçons qui s'appelaient Zayn, Liam et Niall. On était vraiment très proches et inséparables, sauf que quand on a quitté le lycée, on s'est tous séparé, enfin presque., sourit-il. Depuis on ne s'est jamais revu, on avait chacun notre vie de notre côté, et puis on avait fait de nouvelles rencontres, donc... »
« Je voudrais pas prendre parti, mais justement Harry, peut-être que si vous les revoyiez, ça vous ferait du bien à tous les cinq. Et puis ça pourrait vous rapprocher, certainement pas comme avant, mais au moins vous retrouvez et faire un petit retour en arrière. »
« La vérité sort de la bouche des enfants., répondit innocemment Louis »


Le mécheux regarda son amoureux avec tendresse, une tête de chien battu collée au visage. Il avait vraiment, vraiment envie de replonger ces souvenirs en allant à ce bal et retrouver ses anciens amis. Harry céda et leva les yeux au ciel.


« Bon c'est quand, ton truc ? »
« Dans une semaine, pour le réveillon du nouvel an. »
« Mais quelle bonne idée de faire ça un jour de fête, en plein hiver en plus. Les filles en robes vont se les cailler. »
« En parlant de fille, ça nous fera une occasion de leur présenter Eden., dit Louis »
« Oh non. Je ne veux pas vous imposer ça, en plus les soirées, bals tout ça, j'ai jamais fait. Je me sentirais pas à l'aise, c'est vraiment pas mon truc... »
« Je ne te demande pas ton avis, jeune fille, tu viendras avec nous, un point c'est tout. Parce que tu crois peut-être qu'on va te laisser toute seule pour le réveillon du nouvel an ?, sourit Louis »



Jeudi 24 décembre 2018
aux environs de minuit


 Les deux jeunes avaient tout soigneusement préparé, le sapin scintillait dans la pénombre de la nuit et les guirlandes lumineuses brillaient plus que jamais. Ils étaient tous les trois assis autour d'une table, une coupe de champagne devant eux. Harry leva son verre.


« Au premier Noël d'Eden avec nous. »
« Et aux prochains., renchérit Louis »
« C'est mon tour je crois., dit-elle. Moi je souhaite encore un joyeux anniversaire à Louis, à ses 27 ans. Et à sa ride en plus qui ne tardera pas d'apparaître. »
« Super, merci., répondit-il faussement vexé »
« Et si on ouvrait les cadeaux ? »


Tout le monde s'empressa d'aller chercher les présents qu'ils avaient gardé bien secrets jusque là. Eden prit ses trois paquets et en donna deux, un à Louis, l'autre à Harry, comme prévu. Le mécheux fut le premier à déballer.


« C'est vraiment pas grand chose. Je voulais juste offrir un objet que j'avais fait moi-même, alors... voilà., balbutia-t-elle timidement »
« C'est parfait., répondit Louis »


Il était sincère et surtout touché. Après l'avoir détaillé de ses yeux, il demanda à sa fille de lui attacher autour du poignet. Ce fut ensuite au tour du bouclé de l'ouvrir, et ne fut pas étonné d'y découvrir le même, à l'exception du nom brodé dessus. Eden prit la boite où elle avait rangé le sien, et se l'attacha elle aussi. Harry se munit de l'appareil photo et rassembla les trois poignets au milieu avant d'immortaliser ce moment d'un simple clic. Le bouclé donna ensuite ce qu'il avait prévu à son mari, qui sauta de joie à l'idée de se rendre en famille dans "la ville de l'amour" comme il disait, et Louis avait opté pour la simplicité, un parfum pour son bien aimé. Les deux jeunes se retournèrent et prirent un paquet, de plutôt petite taille, et le donnèrent à Eden.


« On s'est rassemblés pour t'offrir ça, on a beau avoir des soeurs, les cadeaux pour les filles c'est pas notre truc..., rit Louis »
« Un iPod... Vous êtes... complètement fous., s'émerveilla-t-elle »
« La couleur te plaît ? »
« Orange, bien sûr qu'elle me plaît. Merci, merci mille fois. »
« Retourne le. »


Elle regarda au dos du petit et fragile appareil, et découvrit la dédicasse qui y était gravée. "To our adorable daughter, from Harry and Louis. We love you. » Elle lut le petit mot et, émue, se jeta dans les bras de ses parents.


« Joyeux Noël, Eden. »
« Joyeux Noël, papas. »


Ils sourirent, c'était la première fois qu'elle les appelait ainsi. Et pour eux, cela signifiait bien plus que leur place dans l'arbre généalogique, elle les considérait comme ses vrais parents, ses parents génétiques. Et ça leur virait droit au coeur, embellissant leur Noël, qui était peut-être le meilleur qu'ils avaient vécu jusque là.



Vendredi 25 décembre 2018
aux environs de 2heures.


Les deux hommes étaient allongés dans leur lit, se remémorant à quel point la soirée avait été belle. Eden était le genre de fille que tout le monde rêverait d'avoir, et pourtant, elle était à eux. Ils étaient fiers de l'avoir sous leur aile, c'était leur fille.


« Lou ? »
« Mmh ? »
« Tu sais, tu n'as eu qu'une seule partie de ton cadeau tout à l'heure., dit Harry malicieusement »
« Alors c'est quoi l'autre partie ? »
« Ça commence comme ça, déjà. »


Le bouclé se rapprocha de son mari et l'embrassa dans le cou avant de rejoindre ses lèvres, il passa ensuite ses mains sous son tee-shirt.


« Haz', arrête., rit-il. Eden est à côté. »
« Mais elle dort. Et puis, ce soir, c'est Noël, on a bien le droit de se détendre le soir de Noël, non ?, sourit-il »


Il continua son manège de séduction et retira son tee-shirt, avant de l'embrasser de nouveau, avidement. Louis se laissa faire, appréciant de trop les caresses d'Harry.


« Là, tu me prends par les sentiments, amour., dit le mécheux »


Et il se laissa succomber à la tentation, cédant sans que ça ne lui déplaise à la demande de son amant. Après tout, ce serait bête de refuser un cadeau, non ?
avatar
Sniezde (admin)
Admin

Messages : 139
Date d'inscription : 19/08/2012

http://larrystylinsonfanfic.frbb.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum