Chapitre IV

Aller en bas

Chapitre IV

Message  Sniezde (admin) le Lun 20 Aoû - 23:55

AUTEUR : x-sha-univers-x

Just Famous
Chapitre IV



Louis passa la porte, entrant sans frapper, surprenant alors la jeune fille qui stoppa tout mouvement en sursautant. Louis, dans son idée fixe n'y fit d'abord pas attention.


« Excuse la princesse mais je dois récupérer mon- »


Il s'arrêta en plein milieu de sa phrase. Il lui sembla qu'il venait d'entrevoir une image d'Harry et de lui sur le twiter de la jeune fille. Il fronça les sourcils, dubitatif devant les mouvements désordonnés d'Eleanor ainsi que le fait qu'elle ne veuille absolument pas qu'il voie ce qu'elle faisait. Il se sentit pris d'un frison, inconscient car en lui-même, il savait très bien ce que la jeune fille faisait et il se demanda même un instant s'il ne valait mieux pas que l'information soit enfin révélée au grand jour pour que lui et Harry puisent vivre enfin heureux ensemble. Heureux ? Il se reprit, retenant ses larmes. Il se remémora les insultes racistes envers Zayn. « Sale Arabe, Sale Musulman, terroriste » qu'ils avaient dit. Il repensa par la suite aux commentaire contre Niall, lui disant qu'il était inutile, qu'il ferait mieux de quitter le groupe. Le blond en avait tellement souffert, il avait par la suite tellement douté. Louis se dit qu'il n'était lui-même pas aussi fort qu'il ne le croyait. Arriverait-t-il a supporté une pression de plus ? Il pensa à Harry. Harry, son si bel Harry, si souriant, si calme. Il était celui qui détendait l'ambiance après une dispute, celui qui apprenait aux autres comment géré le stress que lui-même ne supportait pas. Harry était si fragile malgré le fait qu'il montré le total opposé en soutenant avec tant de facilité les autres dans les passes les plus difficiles.


Louis se dit qu'il devait arrêter de ne penser qu'à lui. Harry, peu être qu'Harry ne voudrait pas que leur relation soit ainsi révélée. Louis empêcha ses larmes de quitter ses yeux. Leur groupe était déjà traité de « Gays Band » ou bien même de groupe de tapette, de pédé et autre insulte beaucoup plus violente. Si deux de leur chanteur donné vie à cette rumeur, le reste du groupe était condamné. La relation de Liam et Danielle serait remise en question sans raison. Louis et Harry ne serait pas les seuls à souffrir : Liam, Zayn et Niall seraient aussi victimes d'odieuse rumeur, justifié ou non. Non, non, non ! Il ne pouvait pas laisser Eleanor faire ça. Il comprenait parfaitement que la position de la jeune fille soit difficile à vivre car il en menait malgré tout une semblable en quelques points.


« Eleanor, commença-t-il d'une voix tremblante, tu fais quoi ? »


La brune pressa d'autant plus ses mouvements, pestant contre son ordinateur qui ramé visiblement. Elle marmonna qu'elle ne faisait rien mais Louis pu voir une larmes ruisseler sur sa joue. Il arracha l'ordinateur des mains d'Eleanor qui hurla un « NON » sonore qui raisonna dans toute la pièce. Elle s'accrocha désespérément au clavier mais le rapport de force la mettait en désavantage. De plus, Louis était debout ce qui lui facilité la tache. Il ne voulait pas faire de mal à la jeune fille qu'il comprenait maintenant entièrement mais n'hésita pas à la bousculer. Elle tomba à la reverse sur le lit en gémissant à Louis d'arrêter et sa tête heurta le mur. Elle n'eut pas particulièrement mal mais une douleur emplit son crâne. Elle regrattait son acte mais il était trop tard. Louis observa brièvement les informations présentes à l'écran. Il lui fallait un moyen de stopper l'envoi qui était en cour mais l'ordinateur ne répondait plus. C'est à peine s'il prit le temps de réfléchir : la colère facilitant le mouvement, il envoya valser l'ordinateur contre l'un des murs de la chambre.


L'écran implosa dans un bruit sourd et il se fit noir. Certaines touches ce détachèrent et des pièces s'éparpillèrent partout autours du cadavre de l'appareil. Louis se précipita sur son I-phone de façon à vérifier que envois n'avait du coup pas aboutit. Après quelques actions rendu difficile par ses doigts tremblant sur l'écran tactile hypersensible et la sueur qui en émané, il arriva enfin sur la page d'Eleanor. Il ferma les yeux et pris une énorme inspiration. Il imagina le chaos si jamais la vidéo avait bien était publiée. Il prit en compte le fait qu'Harry voudrait peu être le quitter. Que le groupe serais peu être contraint de s'arrêter au moins temporairement pour ne plus avoir à faire face à ce qui pouvait tourner au scandale. Il se dit que peu être Paul refuserait de continuer à sa fonction de manager étant donné qu'ils n'avaient pas fait suffisamment attention et qu'ils avaient gâcher deux années de travail intense. Peu être que les autres membres du groupe craqueraient sous la pression de la polémique. Eleanor, elle aussi serait victime d'insulte.


Il inspira une seconde fois, refusant de voir la page d'Eleanor. La peur le tenaillait. Tout ses membres tremblaient, ses doigts étaient humides de sueur, il était emplit d'un stress étrange qu'il n'avait jusque là jamais ressentit. Il ouvrit les yeux et entrevit sa tête sur un élément de la page. Il voulut pleurer. Ses larmes montaient. Mais il vit soudain le commentaire au bat de la vidéo figée sur pause. Cette fois, il ne put se retenir et d'innombrable perles salées quittèrent ses yeux. Il sentit le contact froid se rependre tel un torrent sur ces joues. Il avait rarement autant pleuré, du moins en public. Même si Eleanor l'avait déjà vu pleuré en temps que meilleure amie, elle était c'est dernier temps la personne à qui Louis avait le moins envie de montrer sa faiblesse.


Sur la page, la seule vidéo présente n'était qu'un extrait d'une interview ou Louis faisait l'idiot. L'envoi avait bel et bien était annulé. Le garçon pleurait de soulagement et peu être un peu de bonheur qu'il voyait enfin après cette énorme monté de stress intense qu'il avait ressentit pendant ces interminable et pourtant si courtes minutes.


La brunette était restée dans la même position que celle qu'elle avait prise en tombant bousculée par Louis. Elle pleurait, elle pleurait énormément. Elle ne savait pas si l'opération avait aboutit et en elle, elle était intérieurement partagée entre l'envie que ce cauchemar ce finissent enfin et le désir de ne pas blesser Louis. Elle tenta de se redresser, espérant pouvoir poser sa main sur l'épaule du jeune garçon s'excuser jusqu'à épuisement : en vain. A peine eut-elle esquissé un pas qu'elle s'écroula à genoux. Ses os heurtèrent violemment le sol et la douleur que provoqué en elle la culpabilité redoubla. Ses sanglots s'amplifièrent et elle leva ses yeux baignés de larmes vers Louis. Celui-ci avait un point cogné contre un mur, son visage sur lequel avaient séché les larmes dans sa main, les yeux fermés. Il réfléchissait. Quand il ouvrit enfin les yeux, il observa Eleanor et ses splendides yeux bleus s'écarquillèrent. Il se rua sur la jeune fille et, s'étant jeté à terre, l'enlaça avec force. Il murmura une interminable série d'excuses couvertes par les sanglots toujours aussi fort. Il tentait de calmer les secousses qui parcouraient la brune en la serrant fort au point de sentir son cœur battre contre sa propre poitrine. Au bout de quelques minutes dans cette position, Eleanor se décida enfin à enrouler ses bras autours du cou de Louis et de caler sa tête sur son épaule, enfouissant son nez dans la nuque du jeune garçon, la chatouillant alors avec son souffle chaud et saccadé.


Un rire explosa dans une autre chambre. Un oreiller vola et les plumes qui y été contenue se rependirent dans les airs. Le rire cristallin d'une jeune fille emplie la pièce. Danielle. Danielle Peazer. Belle, intelligente, elle semblait tout avoir pour elle. Elle était vêtue d'un t-shirt bien trop grand pour elle et d'un short court dévoilant alors ses belles jambes. Elle courait en rond dans la chambre de Liam, riant aux éclats et évitant tant bien que mal les projectiles qu'il lui envoyait.


« Je vais vous faire payer ça mademoiselle Peazer ! »


Liam se mis à la poursuite de la jeune fille à travers la chambre mais il trébucha sur un morceau de la couverture traînant au sol. La brune ria d'autant plus fort, se moquant ouvertement de son petit ami qui était étalé à ses pieds de la façon la plus ridicule qui soit. Danielle fit mine de s'éloigner mais n'alla pas loin : Liam, toujours à terre, lui encercla les pieds et la fit tomber. Leur deux rires se mêlé parfaitement. Ils étaient beaux ensembles, ils s'aimaient plus que tout. Rien ne semblait pouvoir les séparé. Allongé au sol l'un à côté de l'autre, leurs mains s'entrelacèrent.


« -Je t'aime Liam.

-Je t'aime aussi Danielle. Plus fort que tout. Je ne te laisserais pour personne d'autre au monde. Personne ne peu être aussi parfait que toi. »


De l'autre côté de la porte, la main de Zayn resta en suspension. Il la retira, il ne frappa pas. Pourtant, son meilleur ami ne lui en voulait jamais de le déranger. Mais, une larme ruissela sur sa joue.Pourtant il le savait très bien. Oui, il savait tout ça mais le lui rappelait cassait ses rêves irréel auquel il était pourtant si bien accroché. Oui, il était contient que personne ne pouvait rivaliser avec Danielle. Personne, strictement personne pouvait atteindre sa beauté, son intelligence, son humour, son sourire, ses yeux, son rire... Personne. Encore moins lui.
avatar
Sniezde (admin)
Admin

Messages : 139
Date d'inscription : 19/08/2012

http://larrystylinsonfanfic.frbb.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum