Chapitre V

Aller en bas

Chapitre V

Message  Sniezde (admin) le Dim 19 Aoû - 19:45


THE CALL
écrit par http://the-call.skyblog.com


Chapitre V
♫Départ♫


Près de trois jours s'étaient écoulés depuis la visite surprise de Lyna. Louis n'avait eu aucune nouvelle d'elle et ne savait pas s'il devait en être heureux ou non, avoir l'occasion de lui dire ses quatre vérités n'aurait pas été un mal non plus. Harry, lui, s'était assez vite remis. Leur soirée improvisée avait permis au jeune homme de se vider la tête et d'éloigner ce problème de son esprit. Cependant, et ce malgré lui, il y repensait dès la nuit tombée, lorsqu'il se retrouvait seul dans ce grand lit froid, seul dans sa chambre... L'idée de demander à Louis de dormir avec lui l'avait effleuré, ce dernier l'ayant proposé, mais Hazza ne voulait pas d'un second problème à gérer. Et lui seul savait que la proximité de Louis lui serait plus difficile encore à contrôler que les pensées concernant cette blonde. C'était dans un état de stress considérable qu'il avait passé la première nuit, ne trouvant finalement le sommeil qu'à cause de l'accumulation de fatigue. Cette nuit, pourtant, Harry plongea dans les bras de Morphée plus facilement. Mais toute personne le voyant dormir ainsi, aurait compris instantanément que son sommeil était loin d'être paisible. Il n'avait de cesse de se retourner, murmurant des choses plus incompréhensibles les unes que les autres, et son front perlait d'une fine pellicule de sueur.
Harry fit un mouvement plus brusque que les précédents et un cri s'échappa de sa gorge au moment où il revint à la réalité en s'asseyant brusquement dans son lit. Il essaya de contrôler les légers tremblements qui l'assaillirent, puis tenta de réguler sa respiration. Un rêve, il ne s'agissait de rien d'autre que de cela... Toutefois, le bouclé ne put s'empêcher de jeter un regard à l'ensemble de la pièce, pour vérifier que son esprit avait bien inventé de toute part la vision de cette jeune femme penchée au-dessus de lui. Pendant qu'il inspectait la pièce du regard et que ses tremblements se stabilisaient, un bruit sur le pallier le fit sursauter de nouveau. Deux petits coups furent toqués à sa porte et il vit les visages de Liam et Zayn apparaître à travers la porte entrouverte.

« Hazza, tu vas bien? »

Harry, souri pour toutes réponses. Premièrement, ses amis n'étaient pas bêtes. Ils posaient la question par principe, mais savaient pertinemment qu'il n'aurait pas crié dans son sommeil si tout allait bien. Deuxièmement, Harry n'était pas sûr du son que sa voix pouvait produire et préféra ne pas leur montrer le peu d'assurance qu'il possédait. Il les vit se dirent quelques mots, puis Liam ressortir de la pièce.

« Il est parti chercher Louis » indiqua Zayn, lui souriant.

« Non », fut tout ce que Harry trouva à répondre. Le mot avait quitté ses lèvres sans même qu'il ai eu le temps d'essayer de le rattraper et le bouclé supplia Zayn intérieurement de ne pas lui demander la raison de ce brusque refus. Le pakistanais sembla surpris de sa réaction, mais rappela malgré tout Liam avant qu'il ne soit trop tard. Il lui expliqua qu'il était inutile de réveiller Louis, étant donné qu'il ne restait que quelques heures avant le levé du jour. Liam acquiesça et proposa à son compère d'aller se recoucher, il resterait à dormir avec leur ami, pour ne pas le laisser seul. Zayn le remercia et sourit une dernière fois a leur cadet avant de partir rejoindre sa chambre, avec une question en tête. Harry avait refusé qu'ils réveillent Louis... C'est tout naturellement alors que Zayn avait repensé à sa discussion avec l'aîné, deux jours auparavant. Le mécheux avait-il eu raison de s'inquiéter quant à sa relation avec son meilleur ami? Quoiqu'il en soit, le métisse était pris entre deux feux. Louis et ses soupçons d'un côté; Harry et ses agissements anormaux de l'autre. Et désormais, seul lui avait toutes les cartes en jeux pour permettre un éventuel retour à la normal entre les deux amis.


*_*

Liam avait passé le reste de la nuit avec lui, attendant patiemment que son cadet se rendorme pour plonger à son tour dans le sommeil, et Harry lui en était tellement reconnaissant. Il s'était senti en sécurité de savoir que Liam serait là si jamais Lyna revenait, tout en sachant pertinemment qu'elle ne le ferait pas. Son esprit lui jouait des tours, pas elle. Elle, avait déjà fait suffisamment de dégâts comme cela.
Il ne devait pas être plus de 09:00am lorsque le bouclé ouvrit les yeux et il se crispa en entendant la sonnerie de son réveil brailler à travers la chambre. Après le dérangement qu'il avait occasionné à son ami cette nuit, il aurait aimé que celui-ci puisse dormir un peu plus longtemps, mais le sommeil léger de ce dernier avait été dérangé dès les premières notes du réveil-matin. Il s'assit sur le bord du lit et sembla mettre plusieurs secondes avant de se rappeler pourquoi ce n'était pas dans le sien qu'il se réveillait. Puis, finalement, il se retourna et interrogea le propriétaire de la chambre du du regard.

« Ca va mieux, oui; lui sourit Harry.
-Tu as dit cela tant de fois ces deux derniers jours, que dans ta bouche, ça n'a plus aucune valeur.»

Harry soupira devant cette réplique, véridique, et se contenta de poser la main sur le bras de Liam pour le remercier de ce qu'il avait fait cette nuit, et de ce qu'il continuait à faire. Celui-ci noua sa main à celle du bouclé et la serra fermement, pour être sûr que son cadet ne s'enfuit pas devant sa question.

« Tu préférerais qu'on annule la tournée? »

Comme l'avait envisagé Liam, Harry tenta de se dégager de son étreinte, plus par peur de la question que de sa propre réponse. Il ne souhaitait pas annulé cette tournée, et même si là avait été son souhait, ses amis attendaient ce moment avec bien trop d'impatience pour qu'il la laisse filer par sa faute. Il avait mal de savoir que, par sa faute, les garçons, ou du moins un, envisageaient cette possibilité.

« Bien-sûr que non! Certaines fans attendent cette tournée depuis si longtemps, tout comme nous. On ne va pas annuler des dates pour des cauchemars Liam; répliqua brutalement le plus jeune.
- S'ils deviennent régulier, ils finiront par avoir raison de ta santé. Et la scène ne te ménageras pas.
- Cette cinglée m'a fait peur. Je suis encore sous le coup, mais ça va passer. Ce n'est pas comme si elle m'avait agressé ou promis de me nuire. Les cauchemars vont passer d'eux-même, j'en suis sûr. »

A cet instant, Liam aurait voulu répliquer, pour pousser celui qu'il considérait comme un frère à se laisser aller; mais ce qu'il vit dans son regard le fit se raviser. Aucun mensonge ne passait dans les yeux d'Harry, il avait l'air réellement convaincu de ce qu'il disait. Alors, plutôt que de poursuivre sur cette voix et de risquer un nouvel élan de colère de sa part, Liam relâcha sa main et lui sourit, franchement. Peut-être avait-il raison, cet incident ne lui nuirait probablement plus très longtemps. Mais en attendant d'en être sûr, il ferait ce que tous déjà faisait sans l'avouer totalement, il le garderait à l'oeil.


*_*

Le départ était pour bientôt et l'ambiance dans l'appartement était à la course. La première date de cette nouvelle tournée était à Belfast et c'est en avion que les garçons s'y rendaient. En elle-même la chose ne posait aucun problème, 1h20 d'avion n'était rien comparé à ce qu'ils avaient pu faire, mais certains retardataires n'avaient pas profité de leurs derniers jours off pour préparer leurs valises. Depuis maintenant près d'une demi-heure, fusaient toutes sortes de jurons tels que « Qui est le con qui s'est servi du chargeur de mon rasoir? » ou « Niall t'as mis où mon t-shirt des Ramones, merde! », qui faisaient bien rire le jeune homme assis dans le canapé, déjà prêt à quitter les lieux. Un bon nombre de mois s'étaient écoulés depuis qu'ils avaient commencé à monter sur scène et quitter ainsi leurs quartiers, mais l'organisation des adolescents étaient chaque fois la même, désolante. Aussi, lorsqu'il descendit au rez-de-chaussé avec ses valises prêtes, Louis fut étonné de voir que seuls lui et Liam était en état pour quitter l'habitat; il se faisait pourtant si souvent charrier pour son manque d'assiduité.

« J'ai raté quelque chose? demanda l'aîné. Ou alors j'ai mal compris l'heure à laquelle on partait?
- Non, tu as bien compris. Et c'est étonnant; sourit Liam, s'attirant une grimace de son interlocuteur. Tu es tombé du lit pour faire ça?
-Non, j'avais déjà commencé ma valise avant-hier quand... Enfin, je l'avais déjà commencé quoi.
-D'accord. Dit, on n'a pas fait trop de bruit cette nuit?
- Cette nuit? Non, pas du tout. »

Louis avait répondu calmement, trop calmement. Il avait vu Liam et son meilleur ami sortir ensemble de la chambre de ce dernier ce matin, mais n'avait pas cherché à savoir pourquoi. Ou plutôt, n'avait pas voulu montrer l'intérêt qu'il portait à la chose. Après tout, si Harry préférait dormir avec Liam plutôt qu'avec lui, qu'avait-il à en dire? Mais malgré cela, il n'avait pu empêcher son coeur de se consumer de jalousie. Depuis combien de temps lui et Harry n'avait pas passé une soirée tous les deux, seuls, à discuter de tout et de rien jusqu'à en tomber de fatigue. Depuis quand il n'avait pas senti sa présence rassurante le matin en se réveillant? Bien trop à son goût. Il aurait voulu avoir le cran de demander à Liam pourquoi ils avaient dormi tous les deux, pourquoi ce n'était pas à lui que le bouclé avait demandé de le rejoindre, mais il se serait senti tellement pathétique de demander des choses pareils. Louis préféra alors garder cela pour lui-même, jusqu'au moment où Zayn pourrait une fois de plus lui venir en aide.
Il fut sorti de ses pensées par une tape à l'arrière du crane et entendit vaguement qu'on lui parlait. Il se reconnecta alors avec le monde réel et porta son regard sur Zayn, allongé sur l'appuie tête du sofa.

« Tu divagues mec. Ça fait trois plomb que je t'appelle de l'étage.
- Pardon je... réfléchissais.
- Évites si tu peux, ça te vas pas top. »

Le pakistanais se rendit compte trop lentement de sa position de faiblesse et se retrouva allongé, à terre ce coup-ci, sans même avoir eu le temps de voir le coup venir. Il vit son aîné arriver sur lui et c'est ainsi qu'ils attaquèrent une lutte sans merci, à même le sol, en attendant les derniers occupants. Niall et Harry ne mirent pas longtemps avant de descendre à leur tour et de trouver leurs amis dans cette position pour le moins étrange. Au même titre que lorsque cette Lyna avait approché Louis de trop près, Harry sentit sa jalousie refaire surface, puis il essaya de la chasser. Ce n'étais que Zayn bon sang, que voulait-il qu'il arrive entre Louis et Zayn. Il ne fallut que quelques minutes pour que des voitures ne viennent finalement les chercher. Avant de glisser à l'intérieur de la plus spacieuse, tous les cinq se retournèrent dans un même mouvement vers l'appartement, tandis que leurs valises étaient installés dans le second véhicules. Ils ne partaient que quelques semaines, mais cette intimité et ce calme dont ils disposaient lorsqu'ils étaient ici leur manqueraient probablement. Rappelés à l'ordre par les chauffeurs, ils montèrent finalement à bord et laissèrent le voyage se dérouler sans encombres et sans bruits. Chacun semblait perdu dans ses propres idées et vaquait à ses occupations avec son subconscient.
Niall se réjouissait de commencer leur tournée par Belfast. Ce n'était peut-être pas sa partie natale de l'Irlande, mais cela n'en restait pas moins une partie de son pays et il était heureux de le retrouver. Il avait ce pressentiment que les prochains jours sur les routes seraient merveilleux, comme chaque fois qu'ils partaient ensemble accomplir leur rêve. Et puis, il pourrait enfin la revoir.
Liam, bien qu'habité par le même genre de pensées, ne pouvait s'empêcher de les voir s'alimenter quelque peu par le problème dénommé Harry. Il savait qu'il s'en remettrait, il n'en doutait pas, mais il suspectait le temps que cela pourrait lui prendre. Après tout, ils n'étaient que des jeunes hommes à peine sorti de l'adolescence et les conséquences néfastes de la célébrité n'étaient pas toujours facile à gérer pour eux.
Louis s'était réfugié dans la musique, écoutant en boucle le même morceau depuis leur départ. Il s'en était servi pour se vider l'esprit, le vider de toutes nuisances, et se contentait de visualiser le paysage urbain avec un regard vide. A cet instant précis, rien, ni personne, n'aurait pu déranger sa paisibilité.
Zayn, lui, avait essayé d'engager une conversation en montant en voiture; sans résultats. Pour occuper son temps, il s'était donc mis à dresser une liste, intérieurement. Une liste de tout ce qui avait changé depuis que lui et ses amis s'étaient rencontrés. Si l'un ou l'autre des garçons avait remonté son regard vers lui durant le trajet, il aurait aperçu des sourires niais sur le visage du pakistanais. Car chaque chose qui avait changé, était une chose qu'il n'effacerait pour rien au monde, à commencer par leur amitié. Il était lié à chacun d'eux désormais, et Zayn savait pertinemment qu'il n'arriverait plus à se passer de l'une de ses présences.
Quant à Harry, il était assailli de dizaines de questions, contre lesquels il essayait de lutter, en vain. Il avait commencé par Lyna, encore... Il se demandait sans cesse la raison première qu'avait eu la jeune fille en chamboulant sa chambre. Avait-elle vraiment chercher quelque chose comme l'avait laissé penser Niall? Peut-être ne le saurait-il jamais. Puis de la jeune femme, son esprit dériva à son ami, son meilleur ami; sa vie. Aux sentiments qu'il éprouvait pour ce dernier. Bon sang, mais comment avait-il pu tomber si bas? Instinctivement, il laissa glisser son regard vers ce dernier, et su que la chose avait été inévitable, dès le départ. Dès leur première rencontre, il s'était laissé dire que ce grand jeune homme avait un charisme fou; puis, avec le temps, il avait vu que ce dit jeune homme était aussi beau à l'intérieur qu'à l'extérieur. Le reste s'était fait presque naturellement, trop sans doute. Voilà plusieurs minutes déjà que le bouclé scrutait Louis : la forme anguleuse de son visage, l'inclination de ses sourcils, le léger étirement de ses lèvres. Il détourna son regard lorsque son ami bougea et le reporta sur l'extérieur, ils arrivaient enfin à l'aéroport.

Il y avait peu de fanatiques présents lors de leur embarquement et le groupe avait pu rejoindre l'avion sans trop d'encombres. Louis avait embarqué le premier, suivi de Niall, Liam et Zayn qui s'étaient installés tous les trois, aux places prévus, et avaient donc laissé libre pour Harry la place près de leur aîné. Peu de mots, pas du tout pour être exact, étaient échangés entre les deux amis. C'était un silence gêné, qu'aucun d'eux n'osaient briser, pour ils ne savaient quelles raisons. Près d'une dizaine de minutes encore passèrent avant que l'appareil ne s'apprête à décoller et Louis sentit cette boule se former dans son estomac. Il n'avait pas peur en avion, ni même du décollage en lui-même, mais il avait cette sensation d'étouffement qui le prenait lorsque l'engin effectuait cette grande ligne droite avant de se propulser.

« Hazza?
- Hum?
- Je... Je peux? demanda Louis, indiquant d'un signe de tête l'épaule de Harry.
-Bien-sûr » répondit Harry, sachant très bien le malaise que représentait la propulsion chez son ami.

Louis se cala sur l'épaule de son ami, se délectant du parfum que dégageait sa peau. Il avait beau la connaître par cœur, il avait l'impression de redécouvrir chaque fois son odeur, cette fragrance si caractéristique. Il senti la main d'Harry se posé sur son épaule, dans un geste rassurant. Ce n'était peut-être pas autant qu'il l'aurait espéré, mais c'était déjà un début.

« Je suis là Lou; murmura le bouclé pour rassurer son ami.
- Je sais Hazza » souri l'aîné en retour. Du moins, il espérait le savoir.


*_*

Le climat irlandais était pluvieux en cette fin d'après-midi, il n'était que 17h et il faisait presque nuit noire dehors. Pourtant, des dizaines de fans étaient là, bravant les trombes d'eau pour apercevoir leurs idoles quelques minutes seulement. Alors, comment ces idoles auraient-elles pu passer leur chemin sans leur accorder un minimum d'attention. La tournée débutait, le plaisir de la scène referait surface d'ici ce soir, tout allait bien pour les cinq adolescents. C'est donc sous une pluie diluvienne que chaque membre accorda de l'attention aux jeunes filles ne souhaitant qu'un autographe, une photo ou une poignée de main. Elles étaient calmes, attentionnées; aucune ne hurlaient ou ne bousculaient les autres. Des fans parfaites se dirent-ils tous. Parmi celles-ci, ils distinguèrent même quelques garçons, qu'ils furent ravis de rencontrer tout autant que la gent féminine. On ne les laissa cependant pas rester indéfiniment. Il leur fallait encore rejoindre l'équipe technique, déjà sur place depuis la veille, pour assurer les balances; puis gagner l'hôtel pour prendre possession de leur chambre et leur permettre de se préparer. Car, comme toute première date d'une tournée, ce concert s'annonçait mémorable.


avatar
Sniezde (admin)
Admin

Messages : 139
Date d'inscription : 19/08/2012

http://larrystylinsonfanfic.frbb.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum