Chapitre X (Rating M)

Aller en bas

Chapitre X (Rating M)

Message  Sniezde (admin) le Lun 20 Aoû - 22:22

AUTEUR : Fic-1d-Larry

Vies Chamboulées
Chapitre X



Les garçons étaient arrivés à destination et avaient immédiatement été conduits à leur hôtel pour prendre du repos en vue des journées intenses en concerts et interviews en tous genres qui les attendaient. Louis et Harry ne s'étaient pas quitté depuis leur entrée dans l'avion, ils semblaient rattraper le temps perdu ces dernières semaines. Tout le monde était amusé de les voir à nouveau ensemble, souriant, blaguant, ils reprenaient vie sous leurs yeux, redevenant les Louis et Harry qu'ils connaissaient si bien et aimaient tant, et non l'ombre d'eux même qu'ils avaient pu côtoyer ces derniers temps.

Zayn les observait du coin de l'oeil, amusé. C'est lui qui avait subi les doléances de Louis récemment, à propos d'Harry et d'Eleanor, et même si il adorait Louis, il était content de se délester de ce rôle de confident, le laissant volontiers à Harry. Il préférait son Louis fun, et plein de vie, que déprimé. Bien entendu il avait tout de même fait de son mieux pour aider Louis, mais il ne se sentait pas les épaules pour soutenir son ami, il avait du mal à trouver les mots justes. Et parler des pannes sexuelles de Louis avec ce dernier ne le passionnait pas franchement à vrai dire.

Le sourire accroché aux lèvres de Zayn alors qu'il observait Louis et Harry n'échappa pas à Liam, qui ne pu s'empêcher de ressentir un pincement, persuadé au fond de lui que son ami Zayn préférait leur ainé à lui.


PDV Harry

J'étais allongé sur le king size de ma luxueuse chambre d'hôtel à pianoter sur le clavier de mon Macbook lorsqu'on frappa a ma porte.
Dans la mesure du possible on nous réservait des étages entiers d'hôtel lorsque nous étions en tournée, ainsi nous n'étions pas dérangés et nous pouvions aisément nous visiter l'un l'autre et avec l'ensemble de notre équipe de tournée, sans être toujours amenés à croiser des inconnus ou des fans dans les couloirs. Ainsi il nous arrivait souvent de nous balader en pyjama ou en sous vêtements d'une chambre à l'autre.
Je me rappelais notamment d'une soirée ou, rentrant d'un concert, Liam avait décidé de faire une twitcam pour nos fans, et que j'avais débarqué dans sa chambre presque nu, et il avait eu juste le temps de me prévenir qu'il était en live avant que je me dévoile nu à tous nos fans. Ce souvenir me fit sourire, alors que je criai à quiconque était dernière la porte d'entrer.


Niall passa la tête dans l'entrebâillement de la grosse porte en bois.
"Paul veut faire le point sur ce qu'on va faire demain avant qu'on vaque tous à nos occupations." m'informa-il.
"J'arrive" lui répondis-je en refermant l'ordinateur.

Nous avions ce genre de réunions souvent lors des tournées, ainsi nous étions informés de notre emploi du temps, des personnes que nous allions rencontrés, des choses qui risquaient de se passer. Nous étions préparés à toute éventualités, nous n'avions pas droit à l'erreur, pas le droit de dire n'importe quoi en interview et devant les fans, certaines choses devaient rester secrètes, c'était beaucoup de pression par moments. Ces réunions étaient faites pour nous garder sur les rails.

Nous fumes réunis dans une suite qui servait de lieu de rassemblement et de lieu commun à toute l'équipe.
La réunion dura une quinzaine de minutes et se passa dans le calme et la bonne humeur. Une fois terminé, la majorité des personnes présentes se dispersèrent, partant manger, ou s'occuper. Liam, Zayn et Niall discutaient avec Paul et d'autres membres de l'équipe alors que j'étais resté sur un canapé avec Louis. Comme si nous n'avions jamais été en froid, il se mit a me taquiner, dans un premier temps verbalement, me faisant râler, puis physiquement lorsqu'il commença à me chatouiller, à me bousculer comme nous en avions l'habitude au paravant. C'était bon de retrouver ce Louis, de retrouver notre proximité. Notre contact physique était presque une évidence depuis que nous nous étions rencontré, depuis notre première accolade le tout premier jour de vie de One Direction.


A force de nous chamailler nous finîmes par terre, moi allongé sur le ventre à même le sol, Louis assis sur moi à me chatouiller les côtes. Je m'agitais dans tous les sens pour le faire cesser et pour me libérer, mais rien n'y faisait, les chatouilles me coupaient le souffle, m'empêchant de résister comme j'en aurais été capable. Louis assis sur mes fesses prenait un malin plaisir à me torturer, caressant et pinçant les points qu'il savait les plus sensibles. Il me connaissait trop bien, c'était de la triche...


J'étais à bout de souffle, le visage toujours écrasé contre la moquette lorsque Louis cessa enfin, et je constatai alors que tout le monde avait quitté la pièce pendant notre lutte. Il ne restait plus que nous deux, par terre comme des idiots. A ce moment là Zayn pénétra dans la pièce.

"J'ai oublié mon porta... vous foutez quoi bordel?" s'exclama-il amusé. Zayn aimait faire les pires coups, et si il voyait que Louis me torturait, il allait se joindre à lui, et ça allait être ma fin! Je voyait sur son visage qu'il était prêt à se joindre à nous, mais soudain Louis se releva, me libérant. Soulagé à l'idée d'échapper à ces deux terreurs, je me relevai à mon tour en me tenant les côtes, j'avais des points de cotés tellement j'avais ris. Je m'apprêtais à me tourner vers Louis pour lui demander ce qui l'avait arrêté lorsque Zayn qui avait entre temps récupéré son téléphone lança "Hé bah Lou, je vois que ça va mieux de ce coté!!" tout en haussant les sourcils, avant de s'éclipser en vitesse avec un sourire mesquin aux lèvres. Je me tournai vers Louis, observant son beau visage désormais gêné, ses pommettes étaient roses et il semblait vraiment mal à l'aise. L'observant plus attentivement je ne pu alors m'empêcher de remarquer la bosse qui déformait allègrement son jean. Je senti mes joues s'empourprer à leur tour. Zayn avait filé en vitesse, nous laissant là dans cette situation gênante. Je ne savais pas quoi dire, quoi faire, fallait il rire de la situation? Bizarrement je me voyais mal sortir une blague bien grasse à ce moment là.


Gardant le plus possible mon sang froid, je souris à Louis et haussait les épaules comme pour lui dire "t'inquiète, pas grave, ça arrive". Je lui donnai une petite tape amicale sur l'épaule et lui dis "à plus tard" avant de suivre les pas de Zayn, quittant la pièce à mon tour. Une fois seul dans le couloir, le soufflai un grand coup pour évacuer. Bon sang qu'est ce qui venait de se passer au juste? Et pourquoi ça m'avait tant gêné?




PDV Louis


L'après-midi avait défilé à toute vitesse; après ce moment embarrassant avec Harry, j'avais rejoins ma chambre en vitesse, ne croisant heureusement personnes.
La remarque de Zayn avait fait mouche. Référence malicieuse à ma panne avec Eleanor que je lui avais raconté. Il me le payerait ce Malik! Il avait le don d'embarrasser les gens, comme moi! Par moment je haïssait mon ami de me ressembler tant, car ça se retournait contre moi. Mais j'aimais tant Zayn, impossible de lui en vouloir.
La réaction d'Harry me préoccupait d'avantage. Entre le baiser lors de ma soirée de sortie, notre conversation dans l'avion et ça, je me posais mille questions quant à ce que Harry pouvait penser de tout ça. J'aurais voulu deviner ses pensées, savoir si ça le travaillait, le tracassait, et si il allait vraiment commencer à se sentir mal à l'aise avec moi. Je redoutait que mon ami s'éloigne de moi, effrayé par mon comportement étrange, alors que moi même ne comprenais pas du tout ce qui m'arrivait. Pour moi il ne s'agissait que de simples coïncidences, et Harry se trouvait toujours au mauvais endroit au mauvais moment pour en faire les frais.

Lorsque je descendis rejoindre tout le monde pour partir vers notre première salle de concert, l'ambiance était bonne. Harry ne montrait aucun froid particulier envers moi, et je fut soulagé et reconnaissant. Finalement peut être qu'Harry s'en moquait vraiment, qu'il n'y avait pas pensé outre mesure comme j'avais pu le faire. Si c'était le cas, tant mieux, je n'avais aucune envie de le perdre à nouveau.

Arrivés sur places on nous demanda de nous rendre directement faire les balances pour le lendemain. C'est en blaguant tous ensembles que nous accèdâmes aux coulisses et aux couloirs menant à la scène, cependant, grimpant les dernières marches pour atteindre cette étendue si familière et appréciée, mon estomac se noua et mes jambes devinrent comme ramollies. Je m'arrêtai, prétextant vouloir refaire mon lacet, laissant les autres garçons passer. Je m'assis sur les marches, dos à la scène et plaçai ma main sur ma bouche. Je remarquai alors que ma mâchoire était plus que crispée et que mes doigts tremblaient contre ma peau. Je sentis un filet de sueur froide couler dans mon cou et le long de mon dos. J'entendais comme un bourdonnement sourd à mes oreilles, et derrière celui ci je pu discerner faiblement Zayn qui criait "Oh Louis tu viens oui ou merde?".


M'agrippant à la rampe je me relevai et me tournai à nouveau vers la scène, vers eux, souhaitant les rejoindre suite à cet appel, mais en me voyant, je vis quatre visages perdre leurs sourires et me dévisager avec des yeux ronds. Liam qui se trouvait au plus près me rejoins en quelques enjambées.
"Ca va Lou? Tu es tout blanc et tu as vraiment pas l'air bien" me dit il alors que les autres se rassemblaient près de nous.
"Qu'est ce qui a mon pote?" demanda Zayn.
"Heu.... je sais pas, ça va pas trop tout d'un coup..." dis-je faiblement.

Nous étions encore à l'arrière scène au milieu des fils et des caisses, et Liam m'attrapa par le bras pour m'entrainer vers l'avant de la scène, un espace plus dégagé en me disant "viens par là prendre l'air, ça va passer". J'eus un sursaut et je reculai instinctivement contre la direction dans laquelle mon ami souhaitait m'emmener.
C'est alors que Paul fit son entrée.
"Qu'est ce qui se passe?" nous demanda-il. Il avait du être alerté de la scène qui se déroulait.
"Louis se sent pas bien" répondit Niall dont le visage angélique avait perdu tout sourire.
"Si si ça va aller" tentai-je d'affirmer malgré mon ton mal assuré. Désormais entouré de mes amis, je sentais les forces me revenir peu à peu.

Sommant Paul de ne pas alerter tout le monde pour si peu, je restai quelques minutes sur le bord à respirer calmement. Mes amis commencèrent les balances, me lançant régulièrement des regards inquiets. Au bout d'un moment, me sentant mieux, je me levai et avançai lentement vers ma place, entre Niall et Harry, un pied de micro n'attendait que moi. Je vîns m'y accrocher, lançant de faibles sourires a mes amis pour les rassurer. Lorsque je levai enfin les yeux vers l'immense salle vide, un frisson parcouru l'intégralité de mon dos de bas en haut, remontant jusqu'à mon crâne, me donnant l'impression que mes cheveux se dressaient sur ma tête. Même si ma voix n'était pas assurée comme a son habitude, je parvins a me comporter normalement jusqu'à la fin. Quand nous fûmes enfin libérés, je me sentis soulagé de quitter cette vaste étendue qui m'exposait tant. Je sentis alors un bras m'enserrer les épaules, et la voix qui l'accompagnait me rassura.
"tu as repris des couleurs... faut que t'arrête de nous faire des frayeurs comme ça..." me dit Harry avant de m'ébouriffer les cheveux et de me relâcher pour partir ailleurs.

Plus tard je décidai de sortir pour officiellement profiter, et officieusement me détendre des événements de l'après midi. Bien que le management ne soit pas trop pour, j'étais majeur et vacciné et si j'avais envie de sortir, c'était mon droit. Zayn, Harry et moi nous rendîment donc dans un nightclub local assez branché, accompagnés de 2 de nos gardes du corps.


PDV Harry

La soirée fut bénéfique pour nous trois, nous profitâmes, nous détendant en bonne compagnie. Louis semblait avoir retrouvé toute son aise, mais malgré tout j'avais envie de lui parler. Je profitai d'un moment ou il n'était pas entouré pour l'attirer à l'écart. Nous nous assîmes dans des fauteuils à l'écart de l'agitation de la boite.

"Honnêtement Lou, il s'est passé quoi cette après-midi?" lui demandai-je de but en blanc.
"bah j'en sais rien, j'me sentais pas bien c'est tout..." commença-il en jouant avec le verre qu'il tenait dans les mains et dont il fixait le contenu, tête baissée.
"Louis je crois deviner, mais j'ai besoin que tu me le dise..."
Louis resta silencieux. Je repris donc la parole à nouveau
"C'est rapport à la fusillade je me trompe?"
Je m'étais promis de le laisser me le dire de lui même, mais il n'avait pas l'air décidé.
"Je pense." se contenta-il de répondre.
C'était déjà un début.
"Ecoute je sais que c'est pas facile, et apparemment tu as pas envie d'en parler mais... je suis là si tu as besoin de moi. Je ferai tout mon possible pour t'aider à passer outre ces événements, t'aider à oublier, pour pas que des moments de panique comme aujourd'hui te reprennent encore... je ferai tout ce dont tu auras besoin si tu me le demande, je te le promet. Quoi qu'il nous arrive, je suis là pour toi Lou, tu sais ça?"
Ca n'était pas grand chose, mais c'est tout ce que j'avais à lui proposer.
"Oui, ... je sais, merci mon Curly."
Il tourna ses yeux bleus vers moi, m'adressa un sourire et glissa son visage dans mon cou. Cette étreinte ne dura que quelques secondes, juste assez pour que je sente ses cils contre mon cou et son souffle sur ma clavicule. Lorsqu'il se leva et s'éloigna, je ne pu m'empêcher de songer que j'aurais aimé prolonger cet instant de fraternité.
Le reste de la soirée se déroula comme elle avait commencé, beaucoup de filles nous entourant, les verres s'enchainant. Zayn et moi fûmes les premiers à nous lasser et à désirer rentrer à l'hôtel. A contre coeur nous laissâmes Louis sur place, ce dernier souhaitant prolonger sa soirée.



J'étais couché depuis plus d'une heure lorsque j'entendis des bruits et des rires dans le couloir. Je cru reconnaitre la voix de Louis qui tentait de parler à voix basse. Intrigué je m'extirpai de mon lit, et c'est vêtu uniquement d'un boxer que je fis irruption dans le couloir, découvrant la source de ces bruits. Louis semblait pas mal éméché encore une fois, il avait du se cogner contre les murs provoquant les bruits sourds que j'avais entendu, et les rires provenaient des deux filles qui l'accompagnaient. Une blonde et une brunes, toutes deux de véritables mannequins, grandes, fines et magnifiques. Elles étaient occupées à dévorer chacune un coté du cou de Louis alors que celui ci était adossé au mur les yeux clos, un sourire béat aux lèvres.

J'allais faire demi tour et rentrer discrètement dans ma chambre lorsque la brune me remarqua. Elle glissa quelques mots à l'oreille de Louis. Celui ci ouvrit les yeux et me jeta un regard intense. La brune me regarda a nouveau et tendit le bras vers moi, me fixant.
Mal réveillé je ne réagis pas, me contentant de rester bêtement planté devant cette scène. Exaspéré, Louis soupira et dit à mi-voix.

"Elle ne veut pas continuer sans toi" en faisant papillonner ses yeux vers la brunette.
En effet la jeune brune n'avait pas bronché, tendant toujours la main vers moi, m'invitant à les rejoindre, alors que la blonde s'affairait activement sur le cou et l'oreille de Louis sans se préoccuper de nous. En y regardant à deux fois, Louis était sérieusement alcoolisé, il tenait à peine debout.

"Tu devrais aller dormir Louis" finis-je par articuler.

"Oui on va aller au lit, mais viens avec nous" me dit la brune avec une voix perçante.
Louis haussa les épaules et eu un petite rire idiot. Voyant que j'étais exaspéré à mon tour et que j'allais rejoindre ma chambre, Louis me dit: "Tu as promis Hazza.... promis de faire tout ce que je voudrais..."
Mon sang ne fit qu'un tour. Il allait me faire du chantage, me prendre à mes propres mots. Si je commençais déjà à ne pas respecter ce que je lui avais promu quelques heure auparavant, il ne se confierait plus à moi. Paniqué à cette idée je m'avançai vers le groupe et pris la main tendue de la brune qui vint se coller immédiatement contre mon corps quasi-nu. Avec un peu de chance, Louis était tellement ivre qu'il s'endormirait et je n'aurais qu'a m'éclipser.
Apres quelques minutes d'embrassades dans le couloir, les filles nous entrainèrent dans la chambre de Louis. Nous nous instalâmes sur le lit. Les deux filles au milieu, tournées chacune vers l'un entre nous aux extrémités. Ce manège dura encore quelques minutes, la température montra d'un cran lorsque les filles commencèrent a se dévêtir. Une fois en sous vêtements, elles se tournèrent l'une vers l'autre et se dévorèrent du regard. Puis elle s'approchèrent et s'embrassèrent nous nos yeux ébahi avant de commencer à se caresser doucement mutuellement. Je devais admettre que cette scène était excitante. Après quelques instant elles se décolèrent et nous regardèrent dans la pénombre.

"A vous" prononça doucement la blonde.

A ces mots je manquai de m'étouffer. Quoi à nous?
Louis se redressa sur ses coudes et me regarda, indéchiffrable. Il ne semblait pourtant pas prendre cela à la rigolade. Souhaitait il réellement faire ça? Mon coeur tambourinait dans ma poitrine, dans quoi m'étais-je embarqué? J'etais partagé entre ma détermination à ne pas blesser Louis et de l'aider coute que coute, et mon envie de fuir cette chambre en courant tellement j'étais effrayé de ce qui s'y insinuait.
Voyant que je ne bougeais pas d'un cil, tétanisé, Louis à l'autre bout du lit, s'avança vers moi à quatre pattes. Me laissant guider par ses gestes, je me retrouvai rapidement à genou face à lui sur ce lit, sous les yeux des demoiselles. Nous étions là à nous dévisager et il se passa plusieurs secondes sans que nous ne bougions avant que Louis avance sa mains vers moi et touche mes abdominaux du bout des doigts. Je fissonnai à ce touché délicat. Mon souffle était saccadé. Dire que j'étais effrayé aurait clairement été un euphémisme, je tremblais de tout mes membres. Louis posa ses mains sur mes épaules et les fit glisser doucement sur ma peau vers mes joues jusqu'à encadrer mon visage. Les miennes virent naturellement se poser sur ses hanches.


Alors lentement, très lentement, son visage approcha le mien et ses lèvres vinrent effleurer les miennes. Il ne s'agissait pas d'un baiser, seulement des lèvres qui se caressent, se posent l'une sur l'autre. L'odeur de Louis était partout, ses mains étaient brulantes sur mes joues, son souffle caressant mes lèvres était comme une décharge électrique qui me parcourait. mes yeux papillonnèrent et se fermèrent instinctivement alors que mes lèvres cherchèrent les siennes pour lui donner un vrai baiser cette fois. Nos lèvres s'écrasèrent les unes sur les autres et dans un même mouvement, Louis raffermi sa prises sur moi en passant ses mains dans mes cheveux pour m'attirer à lui, et je raffermi ma prise sur lui en attirant son bassin contre le mien avec mes mains placées sur ses hanches.


Au contact de nos corps l'un contre l'autre, un nouveau frisson parcouru mon corps, mais cette fois ça n'était plus de l'angoisse, mais bien du désire qui m'animait, c'était un frisson d'excitation. Me laissant totalement aller je commençai a dévorer le cou de Louis, lui laissant de petits hématomes sur la carotide. Sa peau avait un gout divin et la gouter ainsi me donnait le tournis, j'avais l'impression d'être sous l'emprise d'une drogue euphorisante. J'étais à bout de souffle mais je ne pouvais m'arrêter, comme si j'avais laissé mon cerveau dans le couloir avant d'entrer dans cette chambre. Ma conscience ne me criait rien pour une fois, tout était calme, il n'y avait rien dans ma tête, rien à part Louis. Ma langue semblait se mouvoir toute seule, caressant sa peau, et cherchant celle de Louis, jouant avec elle dans une danse sensuelle.


Cependant lorsque je sentis sa main caresser ma virilité déjà bien tendue au travers de mon boxer, ce fut comme si on m'avait choqué avec des palettes. Ce geste m'arracha un gémissement sonore incontrôlé, mais il sembla également reconnecter mon cerveau. Réalisant soudainement ce que j'étais en train de faire, et surtout avec qui, je repoussai Louis en arrière sur le lit. Celui ci protesta et je l'entendis appeler mon nom a plusieurs reprises, mais trop tard, j'avais déjà filé en vitesse, arrachant presque la poignée de porte pour sortir et rejoindre ma chambre au pas de course avant de m'enfermer à double tour, mon coeur battant la chamade.
avatar
Sniezde (admin)
Admin

Messages : 139
Date d'inscription : 19/08/2012

http://larrystylinsonfanfic.frbb.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chapitre X (Rating M)

Message  Lau' le Mer 30 Jan - 18:02

Hey ! elle est super cette fiction pourquoi tu t'es arrêté ? y a-t-il une suite ? En tout cas bravo ! Smile

Lau'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum