Chapitre VII

Aller en bas

Chapitre VII

Message  Sniezde (admin) le Lun 20 Aoû - 22:16

AUTEUR : Fic-1d-Larry

Vies Chamboulées
Chapitre VII


PDV Louis

Le bruit d'un vibreur sur la table de chevet en bois me réveilla. A peine avais-je pris conscience, qu'une intense douleur au crâne s'imposa à moi. Au crâne, mais également au visage, comme si ma tête était passée sous un camion. J'ouvris les yeux et portai mes deux mains sur mes tempes brulantes. Ca cognait sévère là haut et mon ventre laissa échapper un grognement suspect. Je me redressai avec difficulté en position assise et c'est seulement à ce moment là que je me demandai ou j'étais. Heureusement je connaissais bien cette pièce ce qui me rassura étant donné que je ne savais plus comment j'y avais atteri. La nausée me pris quasi immédiatement une fois assis. Je tournai la tête et constatai la présente d'une personne à coté de moi dans le lit. Là encore je n'eus pas le temps d'avoir peur car je reconnu rapidement Zayn qui dormait comme une marmotte enroulé dans les couvertures jusqu'aux yeux.

Tout cela était bien beau mais... qu'est ce que je fichais dans lit d'Harry avec Zayn?
Rien que le fait d'essayer de faire travailler mes méninges me donna d'avantage la nausée. Pris d'un haut le coeur, je bondis hors du lit, me précipitant vers la salle de bain qui était fort heureusement toute proches. Je m'affalai devant les toilettes en y abandonnant le peu de liquide qui restait dans mon estomac, mélangé à de la bile amer. Les haut le coeur et l'amertume me donnaient les larmes aux yeux et mon corps était parcouru de frissons. Je restai de longues minutes à attendre que mon mal soit expulsé, mais plus rien ne sortait, c'était vain d'espérer se sentir mieux en vomissant. Je tirai la chasse avant de me lever péniblement, de me rincer la bouche à l'eau pour finalement m'assoir sur le couvercle de la cuvette que j'avais refermé. C'est à ce moment là que Zayn fit irruption dans la pièce en trainant des pieds. Dans ma précipitions la porte était restée ouverte, et je l'avais réveillé.

"Ca va mon vieux?" me demanda il en frottant ses yeux encore endormis.
"Comme une dinde le lendemain de Noël" lui répondis-je la bouche pateuse.
Il arrêta alors de se frotter les yeux et de bailler et me fixa.
"Comment va ta tête?"
Pour toute réponse je haussai les épaules, j'avais une bonne gueule de bois, mais rien de plus.
"Et ton visage?"
"Quoi mon visage?" demandai-je en plaçant mes mains sur mes joues. Ce que toucha le bout des doigts de ma main gauche me fit frémir. Une vive douleur me lança dans la pommette avant de parcourir toute une partie de mon visage et mon crâne. Je me relevai en gémissant et me plaçai devant l'immense miroir qui me refléta alors un Louis tuméfié. Ma pommette et mon oeil gauche étaient gonflés et violets. Je plaçai mon visage à quelques centimètres de mon reflet pour inspecter les dégâts.

"Putain mais qu'est ce que j'ai foutu?" demandai-je au bout d'un moment à Zayn qui était toujours là, accoudé au chambranle de la porte.
"Tu te rappelle de rien?... remarque ça m'étonne pas trop..." fit il dubitatif. Voyant mon regard incrédule, braqué sur lui, il soupira.
"Je vais te chercher des calmants et un truc froid à mettre là dessus, je reviens" lança il avant de s'éclipser.

Zayn n'était pas franchement rassurant. D'autant plus que les événements de la veille étaient vraiment flous. En réfléchissant je me rappelai de la fête organisée par mes amis, de ma discussion avec Harry... cette pensée me donna un nouveau haut le coeur. Mais au delà de ces évènements tout était trop flou. Quand Zayn revint il était accompagné de Niall et tenait d'une main une boite de comprimés d'aspirine et de l'autre un chiffon noué contenant des glaçons. Il me tendi le tout.

"La glace ne fera plus rien pour dégonfler, mais ça atténuera la douleur le temps que les calmants fassent effet." fit Zayn.
"Salut" dit doucement Niall avec un petit sourire malgré ses sourcils froncés alors qu'il observait mon visage.
"Salut Nialler!" lui répondis je gentiment, avant d'avaler un comprimé avec de l'eau du robinet.

Nous allâmes nous installer tous les trois dans le canapé du salon, nous faisant une place entre les bouteilles, gobelets et autre paquets de nourritures qui trainaient encore partout. Assis entre mes deux amis, je plaçai délicatement les glaçons sur mon oeil, ce qui me fit grimacer dans un premier temps mais qui soulagea rapidement la douleur. Par ou commencer? Mes amis étaient bien silencieux, et j'avais besoin qu'on me rafraichisse la mémoire.

"Ou sont les autres?" fut ma première question, à laquelle Niall répondit.
"Harry est parti après..." il stoppa sa phrase, manifestement incapable de trouver les mots pour décrire la suite. Il se contenta de regarder mon coquard avec insistance. Il ne s'attarda pas et poursuivi "Liam à raccompagné Eleanor et Danielle".
"C'est Harry qui m'a fait ça?" me récriai-je surpris.
Zayn roula des yeux et haussa les épaules en signe d'approbation et Niall confirma.
"Mais quelle mouche l'a piquée le Hazza?"
"Ca serait plutôt quelle mouche t'as piquée toi Louis..." rétorqua Zayn.
"Il me frappe et c'est de ma faute?" m'énervai-je. Je ne voyais pas comment c'était possible de prendre sa défense. Le silence de mes amis qui suivi m'énerva d'avantage. "Bon sérieux il s'est passé quoi putain? ça m'énerve, en quoi je suis coupable que Harry me fracasse la gu..." Zayn me coupa la parole.
"Tu l'as galoché et tripoté en public. Voila ce qui s'est passé".

Un silence de mort s'en suivi. Niall le brisa en proposant de manger quelque chose. Mon estomac était trop retourné pour que je mange, et Zayn refusa poliment. Nialler quand à lui avait quand même faim, alors il se leva et alla se chercher quelque chose à grignoter. Zayn jouait machinalement avec les cordelettes de son jogging.
"Je comprend pas pourquoi ça l'a pas fait rire plutôt qu'autre chose?" repris-je, ruminant ce que Zayn venait de m'apprendre.
"J'en sais rien, ça faudra voir avec lui..." dit il d'un ton froid.
"Tu m'en veux?" finis-je par lui demander. Depuis que nous étions réveillés il avait été froid et distant, il semblait contrarié.
"Non." dit il en se levant. "Il faut qu'on range et qu'on te ramène chez toi, on va avoir droit à une bonne soufflante de ta mère" dit il, éludant toute autre question de ma part.



⎝ELIPSE⎠



Cela faisait presque une semaine que j'étais sorti de l'hôpital, une semaine que "l'incident" avait eu lieu. Mais également une semaine que ni Harry ni Eleanor ne me parlait. Ils ne répondaient ni à mes textos ni à mes appels, à croire que ces deux là s'étaient donné le mot. Liam qui avait parlé à Eleanor juste après la soirée m'avait raconté que je n'avais pas seulement embrassé Harry, mais un paquet de filles, sous les yeux de ma petite amie...
Par contre j'avais été harcelé par Paul qui m'avait vu en photo dans des magazines et m'avait soufflé dans les bronches car je donnais une mauvaise image. Ma mère aussi était fâchée, mais je lui avais fais croire à un accident, un coup de coude malencontreux et elle ne m'en avait pas voulu longtemps. Elle ne cessait tout de même de me dire que j'etais imprudent.

Pendant cette semaine j'avais eu le temps de me retaper complètement de mon coma, j'étais vraiment en forme. Mon oeil avait viré au vert-jaune désormais plutôt que noir, et il avait dégonflé. Tout aurait bientôt disparu.
On m'avait posé mille fois la question, tout le monde voulait savoir ce qu'il m'était arrivé, alors je m'en étais tenu à la version officielle: celle de l'accident.

Je revenais d'un match de foot auquel j'avais assisté avec Niall et quelques amis lorsque je reçu un appel de Paul. Il souhaitait nous voir tous les cinq le lendemain. Lorsque je le questionnai sur l'objet de cette réunion, il me dit que je n'avais qu'à me pointer le lendemain pour le savoir. Avait il eu vent du froid entre Harry et moi? Ou avait-ce rapport à tout le groupe? Je me demandait bien ce qu'il nous voulait. Je lui fis savoir que j'étais avec Niall et que je le préviendrais.

"Niall on a tous rencard avec Paul demain à 14h."
"Pour...?"
"Mystère!"
"Ok"

Le blond n'était pas si préoccupé que moi, il ne se posait pas outre-mesure de questions. C'est ce que j'aimais chez notre petit irlandais, il semblait être le moins sur de lui parmi nous cinq, mais au fond il était le plus difficile à déboussoler, c'était un roc.
Même si cette réunion mystérieuse m'inquiétait car j'avais peur que des choses me soient reprochées, j'en étais également très heureux car j'allais pouvoir voir Harry! Coute que coute je m'expliquerais avec lui. Il le fallait, il me manquait trop.



PDV Harry.

Paul était resté vague, je ne savais pas bien ce qu'on faisait là, tous les cinq assis dans son bureau.
"Bon les gars, on à a discuter vous et moi!" dit Paul d'un air sévère. Liam me jeta un regard comme pour me dire "mon dieu, qu'est ce qu'il nous veut?" et nous échangeâmes un sourire.
"Oh faites pas ces têtes, en fait j'ai quelque chose à vous demander... enfin à vous proposer plutôt."
"Balance!" fit Louis.
"Ouais crache le morceau" renchéri Niall.
Paul nous scruta, les yeux plissés, un sourire malicieux aux lèvres.
"Est-ce que vous seriez prêts à repartir en tournée bientôt?"

Je pense qu'aucun de nous ne s'attendait à cela. Liam, Niall et Zayn semblaient très enthousiastes. Louis et moi échangeâmes un regard. Etions nous prêts à partir en tournée ensemble? Je n'avais pas parlé à Louis depuis une semaine, mais je devais me rendre à l'évidence, je ne pourrais pas rester éloigné de lui bien longtemps. Notre travail ne nous le permettrait pas, aucun de nous ne voudrais briser le groupe pour de telles bêtises, et au fond de moi je savais que groupe ou non, je ne pourrais pas me tenir à l'écart de mon meilleur ami.

"C'est surtout par rapport à toi Louis, est ce que tu es autorisé à remonter sur scène par tes médecins, et surtout est ce que tu t'en sens capable?" avait repris Paul.
Tous les regards se tournèrent vers le principal intéressé qui avait un air indécis.
"On part quand?" fini par lancer Louis, brisant le suspens, un immense sourire s'étalant sur ses lèvres.
Les garçons s'exclamèrent, excités à l'idée de repartir sur les routes du monde. Paul semblait très satisfait également.

Au moment de quitter le bureau, tout le monde discutait bruyament, de nos destinations, de nos dates,... Louis me rattrapa alors que je sortais.
"Harry, s'il te plais, je peux te parler?"
Je ne pouvais décemment plus continuer à l'éviter et à l'ignorer. D'ailleurs je ne savais plus très bien pourquoi je réagissais comme ça? Au début de la semaine j'avais ressenti de la colère et de la frustration, mais à présent je ne savais plus très bien... C'était plutôt à Louis de m'en vouloir de l'avoir frappé non?...
Je m'arrêtai pour lui faire face, lui montrant ainsi que j'étais prêt à l'écouter.

"Ecoute, comme je te l'ai dis dans mes nombreux messages... si tu les as écoutés... Les garçons m'ont raconté, je ne me rappelle de rien, et je suis désolé de ce qui s'est passé." il avait parlé très vite. Comme pour se débarrasser de ce poids qu'il avait sur le coeur depuis trop longtemps, ou de peur que je ne me sauve encore en l'ignorant sans écouter tout ce qu'il avait à me dire peut être?
Je rendis les armes. De le voir repentant ainsi, je ne comprenais même pas comment j'avais pu lui en vouloir, comment j'avais pu le frapper, je me sentais honteux.
"C'est moi qui suis désolé, j'ai été con." répondis-je en baissant les yeux.
"Mais non." dit il dans un soupire de soulagement tout en m'enserrant dans ses bras. Son contact me rappela le dernier que nous avions eu. Il dû sentir ma crispation car il me relâcha.
"Désolé" s'excusa il pour l'étreinte. "Je ne veux pas que ça soit bizarre ou quoi entre nous... t'es sur que tu ne m'en veux pas? et qu'il n'y aura pas de soucis si on part en tournée?"
"Ne t'en fais pas" répondis-je avec un sourire comme pour me convaincre de mes propres paroles. Je lui tapotai l'épaule avant de le planter là. Tout en m'éloignant je me fis la promesse d'éclaircir mes sentiments avant notre départ en tournée. Je devais absolument comprendre ce qui me chiffonnait à propos de Louis, et pourquoi je m'étais braqué à cette fameuse soirée, sans quoi que ne parviendrais peut être plus jamais à être le même avec lui...



PDV Louis

Tout n'était certainement pas réglé avec Harry, mais c'était un bon début! A force d'être moi même, de faire le pitre, il allait forcément m'adopter à nouveau, c'était forcé... Du moins je voulais le croire. Car si Harry était mon amis, je me doutait bien que c'était pour mon humour, et ma capacité à ne faire que des bêtises, sinon je n'avais pas plus d'intérêt qu'un autre... or Harry était mon meilleur ami, mon MEILLEUR ami, j'avais besoin de lui de cette façon. Je me décidai donc à faire tous les efforts possible dès à présent pour être au meilleur de moi même pour récupérer la confiance et l'amitié d'Harry.

En attendant, j'avais un autre soucis à régler.
Avoir éclairci les choses avec Harry, me donnait envie d'accélérer les choses avec Eleanor. Elle ne me répondait pas? Très bien, j'allais aller directement chez elle la confronter! D'ailleurs je me demandais bien pourquoi je n'y avais pas songé plus tôt. Il fallait que je la récupère avant notre départ, car si je laissais plusieurs mois passer, il serait probablement trop tard. Je ne pouvais pas me le permettre!

Plein de bonnes résolutions, de projets, et fermement décidé à tous les mener à bien, je saluai tout le monde et quittai les locaux en direction de chez celle qui, je l'espérait, voudrait bien m'accorder une nouvelle chance.


avatar
Sniezde (admin)
Admin

Messages : 139
Date d'inscription : 19/08/2012

http://larrystylinsonfanfic.frbb.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum