Chapitre VI

Aller en bas

Chapitre VI

Message  Sniezde (admin) le Lun 20 Aoû - 22:15

AUTEUR : Fic-1d-Larry

Vies Chamboulées
Chapitre VI


PDV Liam

Nous avions rassemblé les plus proches amis de Louis, il avait donc Eleanor, le groupe, une poignée d'anciens camarades de Louis, et quelques uns de nos nouveaux amis communs depuis quelques années. En somme les proches de Louis, pour lui faire une petite soirée intime avec les gens qu'il aime, et lui montrer combien nous étions heureux de le voir sorti d'affaire, combien il nous avait manqué.
A en croire l'air hébété sur le visage de notre Louis, j'étais certain qu'il n'avait rien vu venir, et j'en étais content. Nous avions accroché quelques décorations dans l'appartement d'Harry, et avions acheté des provisions pour la soirée, nourriture, boissons, nous avions pensé à tout pour passer une agréable soirée.
Louis s'était mis à rire une fois la surprise passée, il avait pris sa tête dans ses mains et se cachait à demi le visage

"Ohhhhh vous etes fouuuuus" s'exclama-t-il en observant chaque personne présente, surpris de voir ses amis réunis.

Comme tout le monde restait planté, je décidai de m'avancer vers lui. Il avança d'un pas également et après nous être serré brièvement la main, nous nous prîmes dans les bras d'un de l'autre.

"Bon retour mon pote" lui glissai-je en lui tapotant le dos avant de relâcher notre étreinte. Il me souris et me remercia, il avait l'air ému. Zayn s'était avancé à nos cotés, il l'étreint à son tour. "C'est pas trop tôt mon vieux, on commençait à en avoir marre d'attendre!" lui dit il sur un ton vraiment sérieux avant que tous deux pouffe de rire. "Ouais j'ai trop la dalle!!!" renchéri Niall avec humour. Louis ris de plus belle et vint serrer Niall.

"Mhhhh, ça m'avait manqué" souffla-t-il en ébouriffant les cheveux de Niall. "Merci les gars" nous dit-t-il, ayant deviné que c'était nous qui avions préparé tout cela. Puis il alla saluer tous les autres convives.

La soirée commença alors, chacun grignotait, un verre à la main, discutant avec les uns avec les autres. Louis passait de groupe en groupe pour parler à tout le monde, il semblait passer un bon moment, c'est ce que nous avions souhaité.

Un peu plus tard dans la soirée, le volume sonore grimpa d'un ton, la lumière se fit plus tamisée, et un petit groupe légèrement alcoolisé se mis a danser follement au milieu du salon. Je n'étais du pas genre fêtard qui se met la tête à l'envers, mais ça n'était pas le cas de tout le monde apparemment. De plus Danielle devait nous rejoindre après sa répétition du soir, je ne voulais pas être lamentable à son arrivée. Comme souvent j'avais passé le plus clair de ma soirée avec Zayn. Pour moi dans le groupe il était mon meilleur ami, je m'entendais tellement bien avec lui, et pourtant nous étions tellement différent. Chaque jour je remerciait mentalement les jury d'X-Factor d'avoir fait de nous un groupe pour m'avoir permis de rencontrer des amis comme les garçons, un ami comme Zayn. Quand à lui il était proche de moi certes, mais il était également très ami avec Louis. Ma relation avec Zayn était plutôt tendre avec beaucoup de confiance, alors qu'avec Louis ils étaient plutôt camarades de bêtises, sans arrêt à se fourrer dans les pires coups ensemble, à n'en faire qu'a leur tête. Parfois j'enviais Louis d'être aussi drôle, car tout le monde l'adorait, et par moment j'aurais souhaité que Zayn me choisisse plutôt que lui.

Je me mis une baffe mentale à cette pensée. Louis sortait à peine d'une épreuve monumentale et j'étais là à être presque jaloux de lui!! Ca ne me ressemblait pas. D'ailleurs avec Danielle je n'étais pas jaloux, même lorsque je la voyais danser avec des danseurs semblé tout droit sorti de catalogues. C'était simplement différent, mais je ne l'expliquait pas.

Nous étions en train de boire un verre avec Zayn vautrés dans le canapé à nous piquer des fou rire en regardant Nialler qui dansait avec les autres en faisant l'imbécile lorsque Danielle arriva. Harry avait du la faire entrer. Zayn la salua et s'éclipsa. Elle prit sa place à mes cotés et m'embrassa tendrement. Je lui demandai comment s'était passé sa journée, elle me raconta, et nous parlâmes quelques minutes avant que Louis n'arrive dans la pièce.
"Je vais saluer Louis." me dit-elle en se levant après m'avoir donné un baiser.

Louis était déjà en train d'accompagner Nialler sur le "dancefloor", tous deux dansaient le plus mal possible si j'en croyais mes yeux. C'était ridicule, mais très drôle à voir. Lorsque Louis aperçu Danielle qui s'approchait de lui il leva les bras en l'air en signe de victoire et cria "Danielle!" avant de la serrer dans ses bras en riant. Ils se mirent à danser ensembles, Danielle semblait leur apprendre à Niall et lui des pas de danse assez simples, mais avec des élèves comme eux ça n'était pas gagné.

Je détournai mon attention pour chercher Zayn du regard. Je l'aperçu alors sur le balcon qui fumait. J'allais me lever pour le rejoindre quand je vis que Harry sortait lui tenir compagnie. Je me ravisai donc et resta assis dans mon canapé. L'espace d'un instant je me demandai si Louis avait bu. Certainement. S'il était encore sous traitement ça n'était surement pas recommandé, et même si il n'en avait pas, ça n'était certainement pas une bonne chose pour lui pour le moment. Je décidai de le surveiller, car personne d'autre ne le ferait.


PDV Harry.

J'étais content, Louis avait l'air de s'éclater, et même si j'aurais aimé l'avoir pour moi pour la soirée, le voir heureux et plein de vie entouré de tous ses amis était une belle chose. J'avais peu bu et l'alcool commentait à me monter à la tête, alors quand je remarquai Zayn accoudé au balcon qui fumait, je pensai que prendre l'air était ce qu'il me fallait. Je le rejoint en prenant soin de refermer la baie vitrée derrière moi.

"Vas happenin' Harreh?" me dit il en me voyant arriver. Je m'accoudai à ses cotés.
"Je viens prendre l'air" lui dis-je en lui montrant mon verre. "et toi qu'est ce que tu fais là tout seul?"
Pour toute réponse il me montra la cigarette qu'il tenait à la main.
"Tu sais bien que je m'en tape qu'on fume à l'intérieur..." commençai-je, dubitatif. "qu'est ce qui a t'as pas trouvé une pote à Louis qui soit à ton gout?" lui dis-je moqueur. Il me donna un coup de coude. "Aïe!" braillai-je en signe de mécontentement.
"Aïe c'est tout? J'aurais du taper plus fort!" fit il en riant. Quel sadique ce Malik.
"T'es con" raillai-je en me frottant les côtes.
"Dis pas ça les gens pourraient te croire!!" me dit il faussement outré.
Je ne savais pourquoi j'avais l'impression qu'il essayait de détourner la conversation. Mais la détournée de quoi? Depuis quand est-ce qu'on se cachait des choses?...
"Non, sérieux....?" pas besoin d'en dire plus, il savait que j'étais revenu à ma question précédente.
"bah rien de spécial... j'étais avec Liam, y'a Danielle qui est arrivée donc je leur ai laissé de l'espace" il fit une courte pause avant d'ajouter sur un ton ironique "et j'avais pas très envie de danser". Je ricanai. Zayn n'aimait pas danser, pas en public en tous cas, du moins pas en étant sobre.
"Alors c'est çaaaaaa, Danielle t'as volé ton doudou!!" m'exclamai-je. Ouais en effet j'étais un peu bourré, je commençait a raconter un n'importe quoi. Ce qui me surpris c'est que Zayn ne répondit rien. Il était bizarre ce soir. Avec mon cerveau ralenti par mes vapeurs d'alcool, je n'eus pas le temps de cogiter pour le questionner car j'entendis la porte coulisser. C'était Louis. Encore une fois Zayn se senti de trop et décida de s'éclipser, ou alors souhaitait-il esquiver la fin de notre conversation. Peut être les deux. Zayn prit Louis dans ses bras et lui embrassa la joue. J'etais conscient que Zayn et Louis étaient extrêmement proches, presque autant que Louis et moi, et je sentis un vague pincement à l'estomac à cette vision, un peu comme quand j'avais vu Eleanor l'embrasser à l'hôpital. Je devais arrêter de vouloir m'approprier Louis, ça n'était pas très sain comme amitié.

"Tu passes une bonne soirée mon poto?" demanda Zayn à Louis en le tenant par le cou.
"Ouais mais tu puueeee la clope" répondit ce dernier en se dégageant de l'étreinte de Zayn. Louis était anti-tabac encore plus que moi.
Les deux commencèrent à se chamailler, à se bagarrer gentiment comme ils adoraient le faire. Zayn fini par attraper Louis par le cou, le bloquant dans l'étau de ses bras et lui souffla dans le nez. Ce dernier s'époumona indigné.
"Gros dégueu!!!" brailla Louis en poussant Zayn qui s'éloignait déjà en riant, content de son coup.

Une fois Zayn parti, le calme revenu, nous nous retrouvâmes seuls sur le balcon. Louis et moi, moi et Louis.
"Merci" me dit il.
"Pour quoi?"
"Pour la soirée"
"C'est pas que moi, les garçons ont beaucoup aidé"
"Ouais mais je sais que c'est toi qui a eu l'idée..."
Il n'avait pas tort, c'était moi qui avait proposé d'organiser cette soirée, qui avait convaincu sa mère, puis contacté ses amis. Je haussai les épaules pour toute réponse, je n'allais quand même pas m'attribuer tout le mérite.
"Sois pas si modeste Hazza!!" dit il en m'attrapant par le cou. Encore une fois cette étreinte me fis du bien, c'était agréable d'être dans les bras de Louis, je l'avais toujours pensé ça n'était pas une nouveauté. Sauf que je n'avais jamais été séparé aussi longtemps de lui avant, et je n'avais donc jamais réellement songé à combien j'appréciait ça, et combien ça me manquerait si on venait à m'en priver.

"J'ai un truc à te demander..." repris il en calant son regard dans le mien. Il était étrangement sérieux, c'était flippant de sa part, surtout qu'il semblait assez alcoolisé. Voyant que je ne réagissait pas, et comme 'qui ne dit mot consent', il reprit "J'ai eu la version officielle de ce qui s'est passé à Chicago..." a cette évocation un frisson parcouru mon dos. Jusque là nous n'en avions pas parlé sérieusement. Je savais que sa mère lui avait donné les faits de façon plutôt édulcoré, sans entrer dans des détails qui auraient pu le faire se sentir plus mal et ralentir son rétablissement. Ne remarquant pas mon trouble du à la nuit qui était tombée et le peu de lumière filtrant de l'appartement, il poursuivi sur sa lancée "... et je voudrais entendre ta version des faits. Je suis sur qu'il y a plus. Je suis sur que vous ne me dites pas tout."

Je compris qu'il voulait parler du tireur. Il savait seulement qu'un jeune homme instable de 24 ans avait tiré, on lui avait simplement dit qu'il était déséquilibré, fou, mais Louis n'était pas dupe. A sa place j'aurais aussi posé des questions, et certainement bien plus tôt que ça.
J'avais promis de ne rien dire cependant, car on me l'avait demandé et que les médias et les fans n'étaient pas au courant. Mais en toute honnêteté, je ne comprenais pas comment tout le monde comptait s'y prendre pour lui cacher la vérité. Il finirait par savoir, il était le principal intéressé après tout, et le procès n'avait pas encore eu lieu donc Louis serait certainement amené à être entendu à ce moment là...

Voyant que j'hésitait à lui répondre confirma ses soupçons.
"Je suis pas censé en parler" dis-je penaud, essayant de respecter ma promesse.
"Oh c'est pas vrai Harry! Tu te fous de moi j'espère?!" dit il exaspéré. Comme je ne répondais rien, il soupira bruyamment, mécontent et commença à repartir vers l'appartement.
"Attends!" le rappelai-je au dernier moment. Il revint sur ses pas.

C'était mon meilleur ami, on se disait tout, je ne pouvais pas lui cacher les circonstances de ce qui avait bien failli lui couter la vie. Si les rôles avaient été inversés, je lui en aurais voulu énormément de ne pas me dire, de ne pas me faire confiance. Il revint s'accouder à la balustrade à mes cotés et m'observa silencieusement. Moi qui bafouillait toujours en parlant, ça n'allait encore pas être très clair, mais Louis était habitué, il me laisserait trouver mes mots jusqu'au bout.

"Ce type, Ewan McLair, heu... il était en colère contre nous tous, pas seulement toi. Si c'est tombé sur toi c'était de la malchance, ça aurait pu être n'importe lequel d'entre nous, il voulait juste tirer dans le tas..." je fis une petite pause, rassemblant mes idées. Je n'avais jamais parlé de ça avec qui que ce soit, c'était assez douloureux. Je ne cessais de maltraiter mes mains, les tordant dans tous les sens. Louis posa sa main sur la mienne, exerçant une légère pression m'incitant à poursuivre.

"Il a fait ça sur un coup de colère, car... car quelques jours avant... sa soeur s'était suicidée."
Un lourd silence s'installa. Louis devinais ce que j'insinuais, mais maintenant qu'on y était, il fallait que je l'évacue il fallait que ça sorte.
"Sa petite soeur de 16 ans, Lola, c'était une de nos fans et elle allait mal, et... nous n'avons jamais répondu à ses courriers, et..." j'avais peur d'annoncer la suite. Même si ça n'était pas sa faute je ne voulais pas bouleverser Louis.
"Quand tu as commencé à t'afficher publiquement avec Eleanor, elle est devenue vraiment dépressive apparemment, elle était désespérée,.. et elle a fini par mettre fin à ses jours."

Voila, c'était dit. Ce garçon n'était pas fou, il était fou de chagrin et de rage d'avoir perdu sa petite soeur à cause de nous. Louis ne disais rien, il semblait en train de digérer l'information.
"Alors c'était bien ma faute... Si c'est la présence d'Eleanor qui l'a poussée à faire ça. C'était bien moi qui était visé..." fini il par conclure d'une voix neutre.
Je ne savais pas quoi répondre. Nier serait contre toute logique, mais je n'avais pas envie qu'il se blâme.
"Mais non, c'est..."
"Merci Harry" me coupa-il. Il me serra brièvement dans ses bras et me planta là, rejoignant les festivités.

Je restai encore un bon moment seul sur le balcon à penser à tout cela, à ruminer la réaction de Louis, quand je réalisai que j'étais glacé. Lorsque j'entrai dans le salon, je réalisai qu'il y avait beaucoup plus de monde que lorsque je l'avais quitté. Il y avait notamment beaucoup de filles qui dansaient, des filles que je ne connaissais ni d'Eve ni d'Adam. J'eux à peine le temps de me demander comment elles étaient arrivées là que j'aperçu Louis au milieu d'elles qui se déchainait sur la piste. Je fus presque aussitôt rejoins par Liam.

"J'ai essayé de l'empêcher de boire mais..." il laissa sa phrase en suspens. L'attitude de Louis parlait d'elle même. Après notre discussion il avait dû boire comme un trou. Devant ce spectacle, je remarquai Eleanor de l'autre coté de la pièce, elle était avec Danielle, et semblait sur le point de pleurer. Danielle lui parlait à l'oreille, probablement en train de la rassurer.

Quand je reportai mon attention sur Louis, me demandant ce qu'on allait pouvoir faire pour le calmer, je fus choqué de constater qu'il était en train d'embrasser une inconnue à pleine bouche. Mon estomac se crispa. Cette fête était définitivement une mauvaise idée. Jetant un bref coup d'oeil à Eleanor, je la vis tourner les talons à toute vitesse et disparaitre dans le couloir, Danielle à ses trousses.

Je mis mes mains sur ma tête et soufflai. Quelle bordel avais-je encore engendré avec ma grande bouche...
"Il faut faire quelque chose" me rappela Liam. Louis était imprévisible lorsqu'il était dans cet état, et il pouvait même être violent.
"Je m'en charge, je vais le faire sortir. Tache de distraire tout le monde pour ne pas créer d'esclandre..." demandai-je à Liam avant de m'avancer vers le groupe de fêtards.

"Louis" l'appelai-je, essayant de couvrir la musique pour qu'il m'entende. "Louis!" appelai-je encore, constatant qu'il était en train d'embrasser une fille différente de la minute précédente.
Je me frayai un passage entre les demoiselles et attrapai mon ami par le bras.
"Viens par là." lui dis-je fermement en l'entrainant en dehors de la piste de danse improvisée. Je devais le porter a demi pour qu'il marche.
"T'es fou ou quoi?" repris-je alors que nous atteignions pratiquement la porte pour quitter la pièce.
Alors il sembla réaliser que j'étais en train d'arrêter son petit délire, il se redressa se tourna vers moi.
"Qu'est ce qu'y à Curly, t'es jaloux?" me dit il tout en m'empoignant fermement. Il me plaqua brutalement contre le mur et m'embrassa, sous le regards médusés de toutes les personnes présentes dans la pièce. J'étais sous le choc. Qu'est ce qui lui prenait? Il était collé contre moi et j'étais comme tétanisé. Lorsque je senti sa main sur mon torse glisser dangereusement vers mon bas ventre, ce fut comme une décharge électrique qui me parcouru. Je le repoussai avec violence avant de lui assener un coup de poings en plein visage qui le fit tanguer puis tomber par terre.

A bout de souffle et les poings serrés et tremblants, je relevai la tête, me trouvant face à face avec des dizaines de paires d'yeux exorbités qui me fixaient.
avatar
Sniezde (admin)
Admin

Messages : 139
Date d'inscription : 19/08/2012

http://larrystylinsonfanfic.frbb.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum