Chapitre IV

Aller en bas

Chapitre IV

Message  Sniezde (admin) le Lun 20 Aoû - 22:13

AUTEUR : Fic-1d-Larry

Vies Chamboulées
Chapitre III


PDV Louis.

La décharge parcouru mon corps me secouant violemment. Je n'étais pas vraiment conscient mais j'avais l'étrange souvenir que ce n'était pas la première fois que je recevait un choc aussi fort. Cependant j'avais l'impression qu'il s'était passé beaucoup de temps entre les deux. Que se passait-il?
J'entendais des voix autour de moi, ainsi que des mains qui me touchaient, mais je les entendais et les sentais à peine. J'avais l'impression d'être dans une épaisse couche de coton, dans une coquille qui me protégeait de l'extérieur. Je divaguais complètement, n'ayant aucune conscience du temps qui s'écoulait, de ce qui se passait, ni même de qui j'étais.


PDV Zayn.

Déjà en route pour l'hôpital, j'avais appelé Harry pour lui annoncer la nouvelle. Je n'aimais pas expliquer ce genre de choses, mais encore moins à Harry sachant qu'il s'agissait de Louis...
Dans la voiture avec Liam nous étions très silencieux, nous n'avions même pas allumé la radio. Qu'allions nous trouver en arrivant? Comment notre vie allait-elle basculer? Je ne sais pas pourquoi, mais je sentais dans mes tripes que la nouvelle de l'arrêt cardiaque de Louis n'allait pas être la seule chose qui allait arriver aujourd'hui. Cette idée m'amena immédiatement à la pire issue, à la pire pensée. Perdre Louis. Je serrai les dents, avalai ma salive, j'étais a deux doigts de vomir.
Me sentant me crisper à ses cotés, sentant ma panique si peu habituelle, Liam me regarda avec son regard protecteur, puis me pris la main et la serra extrêmement fort comme pour me dire « c'est normal, moi aussi j'ai peur ». Je serrai sa main en retour, me sentant immédiatement moins seul. Peu à peu ma respiration se calma, j'avais frôlé la crise de panique.


PDV Niall.

Trop flippé pour monter seul, j'attendais lâchement mes amis dans ma voiture sur le parking tout en me rongeant les ongles jusqu'au sang. Je ne cessais de faire une multitudes de petits gestes qui trahissaient mon anxiété: pianoter sur ma jambe ou le volant, agiter ma jambe dans un geste nerveux, et aucun efforts pour me calmer n'y changeaient rien.
Voyant la voiture de Liam se garer un peu plus loin je bondis hors de ma propre voiture pour le rejoindre. Il était avec Zayn. A peine les avais-je rejoins qu'un taxi déposa Harry juste devant l'entée de l'hôpital. Harry semblait a deux doigts de s'évanouir. Je le rejoins rapidement, Liam et Zayn m'emboitant le pas. Je ne dis rien à Harry, je le connaissais, dans les moments comme ça il n'avait pas envie de parler. Je me contentai de le prendre par l'épaule et de le guider à l'intérieur.

Nous arrivâmes bien vite devant la chambre à la porte jaune. Elle était entre-ouverte et Liam toqua trois petits coups pour signalez notre présence. Nous ne savions pas ce que nous allions trouver derrière cette porte, peut etre n'y avait-il plus rien...


PDV Harry.

Je reconnu la voix de Johanna qui nous disait d'entrer.
Liam poussa la porte, et nous vîmes les proches de Louis regroupés religieusement autour du lit. Louis se trouvait toujours là, il était vivant! Je retins un soupire en constatant que de nombreuses machines surveillaient son rythme cardiaque et d'autres données qui m'étaient totalement abstraites.
Ok il était vivant, mais de le voir «branché» comme ça ne me rassurait pas vraiment tout compte fait.

« Qu'est ce qui s'est passé? » demanda Liam qui semblait être le seul apte à parler.
« Il a fait un arrêt, ils ont du relancer son cœur en le choquant. » Nous restâmes silencieux attendant une suite comme si ça n'était pas déjà assez.
« Et qu'est ce que ça implique pour... son état? » repris Liam.
La question à 1 million, merci Liam. Est ce que ça voulait dire qu'il n'avait plus aucune chance de se réveiller? Qu'il était devenu un «légume» comme on le voyait à la télévision?...
« En réalité c'est plutôt... une bonne chose! »
Tous nos regards se rivèrent sur la mère de Louis, que voulait-elle dire? Elle préférait voir son fils mourir que de rester dans le coma comme avant? je n'eus pas le temps de me sentir indigné car elle poursuivi
« Les chocs pour le réanimer l'ont sorti de son coma profond, il est maintenant dans un coma superficiel, et si il n'y a pas de complications dans les heures a venir, il devrait se réveiller de lui même ».
Nous étions bouche bée.

J'entendis alors des sanglots à coté de moi, et je vis Eleanor dans un coin, elle était manifestement là depuis le début. Elle pleurait, de soulagement? De Joie? Je ne savais pas trop, personnellement je me sentais vidé. J'avais eu tellement peur, et ça faisait tellement longtemps que j'avais perdu espoirs que Louis se réveille que je ne savais même plus quoi ressentir.

Niall passa devant moi et vint prendre Eleanor dans ses bras. La jeune femme se laissa aller dans les bras de l'Irlandais, elle enroula ses bras autour de son cou et enfouis sa tête dans son épaule pour laisser aller tous les sanglots qu'elle semblait avoir retenu. Niall ne supportais pas de voir des gens si mal, il se sentait toujours concerné, et éprouvait le besoin irrépressible de consoler les gens. Je me rappelai alors l'un de nos premiers primes à X-Factor ou je m'étais sentis mal sous le coup du stress, j'avais fondu en larmes sous les regards inquiets de mes amis, et Niall était venu pour me prendre dans ses bras. Ce garçon avait réellement un grand cœur.

Peu à peu la pièce se vida. Niall emmena Eleanor prendre l'air. Les parents de Louis sortirent parler aux médecins. Liam et Zayn partirent en quête de quelque chose a grignoter pour patienter. Il ne resta alors que moi, qui avais refusé d'accompagner mes amis, le ventre bien trop noué pour penser à manger.

Je m'installai aux cotés de Louis, à la même place que la veille.

« Lou... » dis-je doucement. Je ne voulais pas qu'on m'entende.
« tu m'as fais peur tu sais?... » dis-je timidement. C'était la première fois depuis toutes ces semaines que j'exprimais ce que je ressentais avec des mots aussi clairs. Et qui mieux que Louis à qui les dire?
« Je suis désolé de ne pas être venu assez, je suis désolé de ne pas avoir été l'ami qu'il t'aurait fallu. Je suis désolé Lou. Tu es mon meilleur ami, je t'aime tu sais. »

Avec notre jeu de Larry Stylinson, notre bromance comme les fans, les médias et même nous même nous amusions à le dire, nous nous disons souvent je t'aime, mais c'était souvent sur le ton de la rigolade. Jamais vraiment dans des moments sérieux. Je me sentis un peu ridicule. Ma tirade était ridicule, digne d'un film mélo. Mais tant pis, ca devait sortir.
Observant toujours Louis, je vis une lame au coin de son œil, qui roula sur sa tempe et vint se perdre dans ses cheveux. Je posai ma mains sur le visage et mon ami et essuyai avec mon pouce la trace humide laissée par le liquide salé.

Puis je ne sais pas ce qui me pris, je commençai a lui parler de moi, je lui racontai la soirée précédente, avec Cher, mes dérapages, l'alcool le sexe, et comment je l'avais envoyée sur les roses le matin, mais en omettant la partie sur mon cauchemars. J'étais en train de raconter comment je m'étais faufilé hors de la maison comme un goujat, lorsqu'une voix semblant sortir d'outre-tombe mais que j'aurais reconnue entre mille me coupa pour me dire très lentement et doucement

« Tu vas la fermer à la fin avec tes histoires de cul Curly? »
avatar
Sniezde (admin)
Admin

Messages : 139
Date d'inscription : 19/08/2012

http://larrystylinsonfanfic.frbb.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum