Chapitre IV

Aller en bas

Chapitre IV

Message  Sniezde (admin) le Lun 20 Aoû - 21:42

AUTEUR : Beautiful Mistake

Chapitre IV.
There's more to discover.


Ce qu'Harry ressentait ? C'était inexplicable. Louis ne lui adressait plus la parole, même pas un regard, rien. Il savait bien que tout était de sa faute et qu'il n'aurait pas dû partir comme ça, mais il espérait que Louis soit un peu plus compréhensif au lieu de tout déchirer comme ça. Visiblement il s'était trompé. Il se sentait bête, très bête d'avoir eu cette idée stupide et de s'en rendre compte que maintenant. Il tournait en rond dans sa chambre depuis maintenant presque une heure, à penser, penser et penser encore. Comment allait-il se faire pardonner ? Et surtout, est ce que Louis lui en veut ? La réponse était pourtant évidente : Oui, sans aucun doutes. Après tout, Louis est une tête de mule. Il entendait ce dernier qui était entrain de taper contre les mur du salon, lâchant quelques jurons à peine audibles envers lui même. Il fallait faire quelque chose, et sans plus tarder. Harry décida d'aller parler à Louis, mais il était terriblement angoisser à cette idée. Et si Louis le rejetait pour de bon cette fois ? Il descendait avec peur les quelques marches qui le séparait de lui. Mais à ce moment là, il se disait qu'il venait - encore un fois - de faire une belle erreur. Déjà que tomber amoureux de son meilleur amis, qui de plus est un homme, c'en ait une belle, mais en plus quand il a une petit amie, qui est juste devant ses yeux, et qui en plus de tout ça arrive à faire sourire Louis alors que quelques minutes avant il tapait tout ce qu'il pouvait. Est ce que ça fait mal ? Non, pire encore. Eleanor était là, en souriant à Louis alors que ce dernier riait sans se cacher, et Harry était devant eux, s'agrippant à la rampe d'escalier de peur de s'effondrer à cette vue. Il laissa quelque sanglots lui échapper, ce qui fit Louis se retourner.

- 0h, tu es de retour Harry ? Bon retour ! Tu nous a manqué.

- 0ui, je.. Enfin,je veux dire.. Bonne journée !

Et Harry partit dans sa chambre en courant, se jetant sur son lit, impuissant. C'est vrai, Elle était sortie de son esprit. Il l'avait totalement oubliée, et il aurait préféré que ça reste ainsi d'ailleurs. Ça recommençait comme avant. Il avait mal, et les larmes recommençaient à coulés. Mais il n'y pouvait rien, comme toujours, il était juste totalement impuissant devant elle. Elle est tout ce qu'il n'est pas, et ça le met en rogne. Pourquoi elle ? Pourquoi lui n'avait pas le droit d'être à sa place ? Ce n'était pas juste. Il était certain de pouvoir l'aimer beaucoup plus qu'elle ne le fait. Elle ne réalise pas la chance qu'elle a, et ça l'énerve deux fois plus. Et Harry se jurais intérieurement. " Si seulement j'étais une fille " se disait-il, il n'aimait pas s'énerver comme ça, il n'aimait pas pleurer comme ça, il n'aimait pas est désespéré comme ça, il se détestait d'être ce qu'il était. Il commençait alors à devenir fou. Il ne supportait plus cette situation, ce désespoir quotidien. A quoi ça sert de vivre son rêve si, au fond, il est gâcher pour une simple histoire de coeur sans importance ? Enfin, sans importance.. Non, justement, cette histoire était peut être même trop importante. Elle prenait trop de place dans sa vie. Louis prenait top de place dans sa vie. Le groupe lui bouffait une partie de sa vie. C'en était trop. Trop pour lui, pour son cerveau qui surchauffait, pour son coeur qui ne supportait même plus un regard, pour sa voix à moitié casser à force de crier de désespoir, et pour ses forces, qui l'avait déjà quitter. C'en était beaucoup trop. Combien de temps encore allait-il supporter ça ? Il en avait marre, il était épuiser de supporter ça tout les jours de sa vie, il voulait en finir, là, maintenant, de toute façon "Larry" restera à jamais une illusion, une amitié, enfin, s'il en reste une, ce qui n'est même pas une certitude, tout doit déjà être perdu. Il a tout gâcher, de A à Z, depuis le début, tout était voué à l'échec. C'était le destin, point, il n'y rien à faire pour arranger ça, c'était défini depuis le commencement.


Louis était partager entre rester avec Eleanor et d'essayer d'oublier, ou bien courir retrouver Harry qu'il entendait les pleur d'où il était. C'était un choix douloureux, et il n'avait pas envie de prendre une décision. Il voulait rester seul, sans avoir à se soucier de quoi que ce soit, mais ce n'était pas possible actuellement. Il était obligé de faire un choix, et c'est quand il entendit Harry crier qu'il se dégagea des bras de sa petite-amie et se précipita sans réfléchir dans les escalier. Dès qu'il se trouva devant la porte, il n'hésita pas une seconde et défonça la porte, sans même se demander si elle était verrouillée ou non. Et il se trouva face à un Harry qu'on aurait dit fou. Il se tirait les cheveux, se frappait, et cassait tout ce qu'il pouvait. Cette scène lui rappellait lui, il n'y avait que quelques minutes, avant qu'Eleanor n'arrive. Il était dans le même état, et puis au fond.. Harry est un peu une partie de lui, ils sont comme des frères.. Frères, ça sonne tellement faux après cette déclaration, c'était presque un mensonge s'il disait ça de cette manière. Car non, ils ne sont pas comme des frères, ils sont beaucoup plus proches, beaucoup plus attachés l'un à l'autre, beaucoup plus qu'une simple amitié, Harry et Louis, Louis et Harry, c'était merveilleux, leur proximité l'était, tout coïncidait parfaitement entre eux. Tout le monde pouvait en témoigner. Pourtant ça couvait quelque chose, oui, de l'amour, du vrai, pas de l'amitié, pas de l'amour fraternel, rien de tout ça. Et Harry s'efforçait de le cacher de tout son être et personne encore n'avait réussit à découvrir son secret, mais il avait cédé. Et Louis ? Son coeur était prit. Et ça Harry se le répettait sans cesse, mais rien n'y faisait, les sentiments était toujours là, il n'y avait rien à faire pour qu'ils disparraissent enfin, rien du tout. Louis le savait, mais ne pouvait rien y faire, c'était un piège, un triangle amoureux, la douleur pour tous, mais surtout pour un. Pour Harry qui en souffrait, qui se haïssait, qui venait même à s'en frapper et à s'insulter tellement il se détestait. Il y avait des millions de personnes sur la planète, alors pourquoi lui ? Question simple : Parce que Louis, c'est Louis, et que Louis, il est gentil, drôle, magnifique, doué, intelligent, doux.. Bref, à ses yeux, Louis était la définition de perfection.


- Harry, aller, je t'en pris, arrête ça, tu vas te faire mal ! dit Louis avec une pointe de tristesse dans la voix.
- Ta gueule Louis ! Laisse moi tranquille. Se dégageant des bras de Louis.
- Non, je ne te laisserais pas, t'as vu l'état dans le quel tu es ? Alors ne te fou pas de moi ! Je vais m'occupper de toi, aller, viens.
- Non, dégage.


Harry avait dit cela très sèchement. Il n'y avait aucun sentiments là dedans. Ca y est, il n'est pouvait plus. Il le rejette et puis quelques minutes après il reviens et dit qu'il va s'occupper de lui ? Non. C'en était de trop.


- Choisis Louis, c'est elle ou moi.
- Mais Harry tu te rends compte de ce que tu me demande là ?
- Oui, je m'en rends bien compte. Alors ?
- Alors je n'y répondrais pas.
- Tu la choisirais elle, n'est ce pas ?
- Qu'est ce que t'en sais.
- Je le sais, c'est tout, ça se voit dans ton regard. De toutes façons c'est pas compliqué à deviné, tu la toujours préférée à moi. Avant y'en avait que pour moi, depuis qu'elle est là, j'ai l'impression de compter beaucoup moins pour toi.
- Dis pas n'importequoi Harry, tu divague là.
- Tu sais que j'ai raison.
- Harry, te fais pas de fausses idées, je t'aime toujours.
- NE DIS PAS CA ! Dis pas que tu m'aimes, arrêtes de jouer!
- Harry, calme toi, je ne "joue" pas, mais de quoi tu parle, enfin ?
- Tu me dis que tu m'aimes.. Et tu sais très bien que quand tu dis ça, ça sonne autrement dans ma tête. Maintenant laisse moi Louis. Je veux rester seul s'il te plais. Vas la rejoindre, elle t'attend.
- Mais Harry, je..
- Laisse moi.
- .. Dans le genre borné, t'es pas mal. Bon, comme tu voudras, fais moi signe quand tu seras prêt à me parler.

Et voilà, Harry le voyait s'éloigner, et bien qu'il eu l'idée de le retenir, il ne bougea pas. Louis passa la porte, lui adressant un dernier regard, puis partit vers le salon où l'attendait Eleanor, impassiente de savoir ce qu'il se passait, mais Louis ne lui en parla pas, il préfèrais garder tous ça pour lui. Tout ce qui concernait son petit protégé, ses secrets, ses pleurs, ses peines, ses douleurs, comme ses rires, c'était des petits moments entre eux qu'il pensait inutile de faires connaitre de tous, c'était eux, Louis et Harry, Larry. De son côté, Harry hésitais. Il avait tellement envie de parler à Louis, mais d'un autre côté il le haïssait de lui faire endurer ça, et surtout de ne pas comprendre ce qu'il ressentait. Ce n'était pas juste. Louis le connaissait depuis bien plus longtemps qu'il ne connaissait Eleanor, il aurait du être son premier choix face à cette question. Ca le mettait hors de lui de savoir qu'en l'espace d'un an elle lui avait volé ce qu'il avait de plus précieux. C'était SON meilleur ami. SON amour. Avant qu'elle n'arrive, tout allait pour le mieux, Louis disait toujours lors des interview et tous ce charabia qu'il aimait Harry, et ça se lisait dans son regard qu'il était sincère. Et maintenant ? Il reste quoi de cette époque là ? Rien. Absolument rien depuis qu'elle est là. C'était à peine croyable qu'Harry soit toujours rester correct avec elle Surtout avec la rage qu'il a envers elle.


- Louis ? Qu'est ce qu'il c'est passer là-haut ? J'ai entendu Harry crier, et..
- Ca ne te regarde pas. Ce qu'il se passe entre Harry et moi reste entre nous, comprends moi.
- Oui, oui, biensûr, je comprends.
- Merci.
- Dis moi juste.. Vous vous êtes disputés ?
- ... Un peu, oui.


En haut des escaliers, on pouvait appercevoir une petite tête bouclée dans l'entrebaillement de la porte, sur ses joues on pouvait parrercevoir des traces de larmes, et si on regardait attentivement ses yeux, on pouvait voir la couleur rouge s'y installée. Mais Louis ainsi qu'Eleanor, trop attiré l'un par l'autre ne l'avait pas entendu. c'est juste quand il murmura un « Désolé..Je t'aime.. » Qu'ils se retournèrent. Louis se rua vers lui, tendis que sa petite-amie, elle, restait en bas, les yeux rivés sur lui. Elle regardait Louis prendre Harry dans ses bras, le serrer aussi fort qu'il pouvait. De là où elle était, c'était d'autant plus dur de déterminer quel genre de relations ils entretenaient. Ils étaient tellement proches, tellement attachés, c'en était troublant. Harry pleurais à chaude larmes dans le cou de Louis, accroché à son tee-shirt, tirant dessus pour le rapproché encore plus de lui si c'était possible. On entendait des murmurs mais impossible de déterminer chaque mots, ils avaient un langage bien à eux, des gestes affectueux juste entre eux, des regards qui en disait beaucoup. Pour certaines personnes, Louis et Harry était juste meilleurs amis, pour Eleanor, c'était presque envieux tous cet amour, et pour eux deux, c'était indescriptible.

avatar
Sniezde (admin)
Admin

Messages : 139
Date d'inscription : 19/08/2012

http://larrystylinsonfanfic.frbb.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum