Chapitre II

Aller en bas

Chapitre II

Message  Sniezde (admin) le Dim 19 Aoû - 19:34

THE CALL
écrit par http://the-call.skyblog.com


Chapitre II
♫Intrusion♫


Par cet après-midi ensoleillé, et ce malgré le froid de ce mois de janvier, peu auraient résisté à sortir le bout de leur nez. Aussi, les rues de Londres étaient d'une convivialité inébranlable et Louis se plaisait à se balader dans celles-ci. Il était seul et bénissait ce froid qui les obligeaient tous à se couvrir, ainsi pouvait-il vaquer indépendamment à ses occupations sous sa grosse écharpe et ses lunettes de soleil. Il n'arrivait même plus à se rappeler la dernière fois qu'il avait pu sortir seul, sur sa propre décision, et sans être entouré de dizaines de jeunes filles. Il aimait leur fans, plus que bien d'autres choses au monde, mais il regrettait amèrement cette impression de liberté qu'il avait toujours connu et apprécié auparavant. Il flânait devant les vitrines, encore décorées du Noël passé pour certaines, et se serait arrêté dans la plupart s'il s'était laissé convaincre par son subconscient. Mais l'oppression d'une boutique ne lui aurait pas été, pas tout de suite, l'air frais avait une bien meilleure action sur lui.
Son téléphone vibra. Durant son escapade, il avait réussi à se vider totalement l'esprit, ou presque, mais l'émetteur du message fit exploser la bulle qu'il s'était créée. Harry... Il esquissa un sourire à la lecture de son sms, sachant pertinemment que le bouclé avait comprit que c'était à lui de faire le premier pas désormais. Il se dirigea vers sa voiture, située à plusieurs rues de là, et répondit à son meilleur ami avant de prendre le volant : « Je suis sur la route, j'arrive. xx ».


*__*

Lorsque l'on sonna à la porte, Niall entreprit l'idée de faire le mort et de laisser passer leur visiteur. Mais son insistance était telle, qu'il s'obligea à se lever, ne serait-ce que pour lui faire remarquer son désagrément. D'abord surpris par la jeune femme blonde qui se tenait devant lui, il essaya de se rappeler où il l'avait déjà vu, en oubliant même de lui faire remarquer son incommodation. Puis les souvenirs lui revinrent en mémoire lorsqu'elle gloussa en lui indiquant son prénom; ses gémissements avaient saccagés sa nuit et sûrement celle de trois de ses amis. Comment l'oublier? Il lui ouvrit le passage et la suivi des yeux jusqu'à l'étage, avant de retourner s'affaler dans le canapé.

Quelques mètres plus loin, à ce dit étage, un jeune homme brun sorti de la salle de bain et se retrouva à quelques centimètres seulement de cette créature. La voir suffit à ternir plus encore son humeur et le regard qu'elle posait sur lui ne lui incita rien qui vaille.

« Les présentations n'ont pas eu le temps d'être faites ce matin, Lyna; sourit-elle faussement, continuant de le dévisager.
-Je peux savoir ce que tu fais là? se contenta de répondre Harry, brusquement.
-J'ai oublié mon téléphone dans la chambre de Lou ce matin, le blond en bas m'a dit que je pouvais monter le chercher. »

Harry respira calmement, se demandant qui de cette Lyna ou de Niall il devait tuer en premier. Venait-elle réellement de l'appeler Lou? Il contint ce qui ressemblait à une hystérie soudaine et leva les bras en s'écartant, pour la laisser passer sans ne serait-ce qu'elle le frôle. Pourtant, il la vit se rapprocher dangereusement de lui, avant de prendre conscience de ce qu'elle lui glissait à l'oreille.

« Il est à moi et nous ne jouons pas dans la même cour. Tu n'as aucune chance.
-Pardon? demanda-t-il, affolé.
-Tu m'as très bien comprise. Entre toi et moi, l'un de nous deux devra perdre, et ce ne sera sûrement pas moi. Le sexe l'emportera sur l'amitié qu'il te porte, c'est pareil chez tous les mâles de cette espèce. »

La première réaction du brun fut de respirer de nouveau. L'espace d'un instant, il avait cru qu'elle savait qu'il... Qu'il quoi? Il n'y avait rien à savoir, vu qu'il n'avait rien à cacher! Seulement, comment osait-elle penser, un seul instant, que Louis la préférerait à lui? Elle le connaissait bien mal, elle n'avait été qu'une fille de plus dans le lit de son meilleur ami, et n'était sans doute rien d'autre à ses yeux. Harry la regarda pourtant partir vers la chambre de Louis, un sourire triomphal sur les lèvres. S'il avait voulu se montrer grossier, c'est un mot commençant par un "S" qui lui aurait échappé. N'étant pas sûr de pouvoir contenir ses envies meurtrières s'il la recroisait, le jeune homme retourna précipitamment dans la salle de bain et continua de se préparer dans celle-ci; après tout, il ne lui manquait plus que les vêtements. Il remarqua, seulement, que Louis avait répondu à son message et se prit à espérer que ce dernier n'arrive qu'une fois que l'appartement serait débarrassé de cette vipère.
Harry entendit les talons disgracieux à travers la porte, descendre l'escalier, puis enfin, entendit Niall la congédier puis refermer la porte derrière elle. Il prit alors congé de la salle de bain, n'ayant jamais été plus heureux qu'en ce moment de se promener dans un couloir vide. Se précipitant dans sa chambre, espérant avoir le temps d'enfiler quelque chose avant que son meilleur ami ne débarque, le jeune bouclé ne remarqua pas que sa porte était anormalement entrouverte. Mais dès qu'il pénétra dans la pièce, il fut comme foudroyé, et ne put retenir un cri de surprise. La pièce était sens dessus dessous... Toutes les couvertures avaient été arrachés de son lit, la plupart de ses vêtements jonchaient le sol et des feuilles voletaient encore sous l'effet du courant d'air. Niall, alerté par son cri, arriva derrière lui et s'exclama à son tour.

« Il s'est passé quoi ici? demanda Niall, regardant à la va-vite si les autres chambres étaient dans le même état.
-Je n'en ai pas la moindre idée... répondit le plus jeune, encore sous le coup de la surprise.
-Les autres n'ont rien. Pourquoi aurait-elle fais ça uniquement à ta chambre?
-Elle?
-La blonde qui vient de descendre, Haz. Qui d'autre veux-tu que ce soit? A moins que ta nouvelle distraction soit de retourner ta chambre et que tu ais oublié de m'en faire part, rit Niall.
-Lyna? T'as raison Nialler, ça ne peut être qu'elle...
-Peut-être qu'elle l'a mal pris? sembla réfléchir le blondinet.
-Mal pris quoi? Je ne lui ai pas adressé plus de dix mots en tout et pour tout.
-Ce matin quand tu es parti sans rien dire, Louis à voulu te rattraper, sans résultats.
-Et? Je ne l'ai quand même pas forcer à...
-Mais tais-toi tête de mule, laisse moi finir.
-Excuse-moi, sourit Harry, je t'écoute.
-Quand Lou est revenu après que tu lui ai échappé, il l'a viré. Sans même prendre la peine de lui dire au revoir ou de la laisser finir de manger ce qu'il lui avait offert. Elle doit sans doute pensé que tu as brisé son espoir de conquérir notre Lou. » ne pût s'empêcher de rire Niall.

Le cadet sourit à la remarque de Niall, mais son estomac se compressa. Alors c'était pour ça? Sa menace concernant Louis, le sexe et tout ce qui s'en suivait. Il haïssait cette Lyna, mais il prit en plus conscience qu'il était sûrement également la personne qu'elle détestait le plus en ce moment précis.

« Elle devait chercher quelque chose, reprit le blond. Elle n'aurait pas fait tout ça pour rien, et surtout alors que nous étions présent. Tu regarderas si elle t'a pris quelque chose.
-J'aurai aimé pouvoir te le dire, mais vu le bordel qui trône ici, je serai moi-même incapable de dire s'il manque un truc.
-Courage mec, je ne t'aiderais pas à ranger. »

Harry lui donna un coup de coude, auquel Niall répondit par une grimace. Puis, au rez de chaussé, ils entendirent la porte s'ouvrir.

« Les mecs? » appela Louis.

Le bouclé perdit son sourire, et posa un regard suppliant sur son ami.

« Il ne doit rien savoir! Et les autres non plus. Elle est passé récupérer son téléphone, fin de l'histoire.
-Ok, je ne dirai rien. Même si je ne suis pas d'accord.
-Pas d'accord?
-Elle pourrait revenir Harry, et ils devraient le savoir. Pas pour se protéger, mais pour te protéger toi.
-Nialler! Elle ne reviendra pas ok? Débat clos. »

Le jeune homme blond acquiesça, malgré lui, et laissa le brun seul au milieu du couloir; toujours avec une serviette pour seul vêtement. Il indiqua à Louis, resté à l'étage inférieur, qu'il finissait de se préparer et qu'il arrivait. Il refusait qu'il voit l'état de sa chambre, il était bien trop ordonné pour que ce soit lui qui ai causé ça et son meilleur ami le saurait. Il fouilla parmi le tas de fringue parsemant le plancher et trouva son compte en un jean et un sweat Jack Wills. La dernière phrase de son ami tournait encore dans son esprit. Il avait paru fort devant lui, mais il savait très bien que ce n'était pas lui qui avait raison. Et si elle revenait vraiment? Ne lui avait-elle pas fait comprendre qu'elle ne lâcherait pas tant qu'elle n'obtiendrait pas ce qu'elle voulait? Et il s'avérait que ce qu'elle voulait était la personne qu'Harry chérissait le plus au monde.

« Harry? s'impatienta Louis.
-J'arrive, j'arrive. »

Sa discussion avec Louis était plus importante que cette blonde et il se jura de l'oublier, elle n'était personne pour s'immiscer ainsi dans ses pensées. Il descendit l'escalier sans aucune délicatesse et sourit en voyant son meilleur ami. Assis dans le canapé, près de Niall, il portait encore ses lunettes et affichait un air faussement concentré qui fit fondre Harry. Leur regard se croisèrent et, dans un même geste, leurs lèvres s'étirèrent; qu'il était bon de se retrouver dans une personne que l'on aimait tant.

« Tu viens? demanda Louis
-Où ça?
-J'ai besoin de bouger, je n'ai pas été rassasié de ma ballade. Juste un tour en voiture, pour voir autre chose que les murs de cet appartement.
-Si tu veux; sourit le cadet. Tu viens avec nous Nialler?
-Non, je préfère les murs de cet appart à la conduite de Louis.
-C'est Haz qui conduit; se justifia le plus âgé.
-Encore pire; répondit Niall, tirant la langue à ce dernier. Allez-y, on se voit tout à l'heure. »

Le bouclé attrapa une veste et déposa un baiser sur la joue de Niall en lui murmurant un merci. Niall n'appréciait pas être enfermé ici plus que lui, mais il préférait les laisser tous les deux, sachant qu'ils pourraient avoir des choses à se dire, et Harry lui en était reconnaissant.
Il suivit Louis dehors et poussa un juron lorsque celui-ci lui lança les clés en plein visage. Il le regarda, incompréhensif, ayant cru à une ironie de sa part, puis se rendit rapidement compte que peu lui importait la raison. Il espérait conduire la voiture de son meilleur ami depuis des semaines, mais il avait toujours échoué à ses tentatives pour convaincre Louis. « Passe ton permis avant! », lui répondait-il chaque fois, avant qu'Harry ne lui rétorque qu'il n'en était plus si loin. Le plus jeune ouvrit la portière droite et fut ravi de tenir enfin ce volant entre ses mains. Il ne prit pas la peine de remercier Louis, il en aurait tout le temps plus tard. Ils se contentèrent de monter le chauffage et de partir à la conquête de Londres, ensemble.
Louis était heureux. Son meilleur ami installé près de lui, un sourire sincère sur le visage et les yeux pétillants comme il en avait l'habitude. Il se serait cru revenu quelques semaines en arrière, lorsque tout allait encore bien. Il fit signe à Harry de se garer près d'un parc, avant de lui arracher les clés des mains et de courir comme un enfant dans l'herbe parsemée de gel qui s'étendait devant eux. Le bouclé le rejoignit sans demander son reste et courut après lui, jusqu'à lui faire perdre haleine. Ils s'assirent sur un banc, essoufflés, admirant le soleil qui commençait déjà à baisser dans le ciel.

« Ça m'avait manqué... », murmura Louis, tendant la main vers Harry.

Une hésitation, aussi minime soit-elle, parcourut Harry. Il s'était promis de n'avoir plus aucun contact de ce genre avec Louis tant qu'il n'aurait pas mis de l'ordre dans ses pensées. Mais il ne put résister à ce murmure, à cette main et à ce regard. Le mécheux n'avait pas à souffrir à son tour de la distance que voulait instauré Harry. Le cadet glissa donc sa main dans celle de son aîné, tendrement, et lui serra celle-ci délicatement, comme une réponse à sa remarque. Ils restèrent ainsi, plusieurs minutes, aucun ne souhaitant briser le silence serein qui les entouraient, puis ce fut Louis qui fit éclater leur bulle. Il s'agenouilla, tenant toujours fermement la main d'Harry, et forçant un contact visuel avec lui.

« Il s'est passé quoi ce matin, Hazza?
-Rien de bien particulier, un coup de nerf c'est tout. Je n'ai pas dormi de la nuit et j'avais la tête prête à exploser. Quand je vous ait vu tous les deux assis là, comme si tout allait bien, alors que vous aviez pourri ma nuit, je me suis emporté.
-Rien d'autre? insista Louis.
-Non, bien-sûr. Qu'est-ce que cela aurait pu être d'autre?
-La jalousie; rit le plus jeune.
-Comique Lou! sourit Harry, sentant pourtant ses joues se rosir.
-On y va? Je sors ce soir et j'aimerai être à l'heure.
-Oui, on y vas. »

Malgré eux, ils se lâchèrent la main et Harry rendit le volant à son propriétaire avec plaisir. Le retour se fit dans la bonne humeur, sur des airs de musiques débiles et une conversation l'étant tout autant. Zayn et Liam venaient également de rentrer de leurs sorties respectives lorsque Larry arriva à l'appartement. Pour la première fois de la journée, ils se retrouvèrent tous les cinq et en profitèrent un instant. Louis les quitta en premier, allant prendre un douche, et Liam suivi, un appel important à passer.

« Ça va mieux on dirait vous deux?; demanda Zayn au bouclé.
-Ça n'a jamais été mal non plus, répondit Harry, qui voulait éviter le sujet.
-Non c'est vrai, tu n'as pas failli le tuer avec de la vaisselle ce matin; ironisa le métis. Ah mais non excuse-moi, c'était Harry Styles ça, je vous ai confondus.
-Pauvre type ! »

Et pour toute réponse, c'est un coussin qu'envoya le pakistanais qui déclencha le rire des trois amis restant.


*__*

Son ventre criait famine depuis près d'une heure déjà et Harry fut irrésistiblement attiré par l'odeur qui provenait du rez de chaussé. Mais il voulait finir de ranger sa chambre avant d'en sortir. Apparemment, Niall avait tenu parole et n'avait parlé à personne de l'épisode orageux de cet après-midi, et aucun des garçons ne s'étaient aperçus du désordre régnant dans sa chambre. Il lui fallut encore plusieurs dizaines de minutes pour que la pièce soit à peu près en état, puis il ne résista plus à l'appel de la nourriture.
Tel un gamin, il s'engouffra dans l'escalier, mais fut retenu par Niall quelques marches avant la fin de celui-ci. Il ne comprit pas son regard, ils ne s'étaient jamais comprit de cette façon, comme le faisaient Louis et lui. Alors, il se dégagea du bras du blondinet et tomba sur la dernière image qu'il avait espéré voir. Son Louis et son rendez-vous quittaient l'appartement, son Louis et sa nouvelle conquête, son Louis et Lyna.
Sentant la bile lui monter en gorge, il grogna à l'irlandais qu'il n'avait pas faim et qu'il allait se coucher, avant de se réfugier dans les toilettes et de vomir le peu qu'il avait dans l'estomac. Il ressortit, légèrement tremblant, se déshabilla en regagnant sa chambre et se blottit sous les couvertures. Il avait d'abord cru que c'était Lyna qui l'avait rendu nerveux; pas celle qui sortait avec Louis, mais celle qui avait saccagé sa chambre. Mais l'évidence s'imposa si vite à ses yeux... Il n'avait que faire que ce soit Lyna ou une autre, c'était savoir Louis parti avec quelqu'un d'autre que lui qui lui faisait si mal, qui lui donnait cette nausée affreuse. Savoir qu'elle embrasserait chaque partie de son corps, qu'il passerait la main dans ses cheveux, qu'il lui ferait sauvagement l'amour. C'était cette vision qui lui tordait le ventre et lui coupait la respiration, celle là qui le refuserait au sommeil encore longtemps... C'était cette vision qui le détruisait. Alors, après des semaines à la refuser, Harry finit par accepter l'improbable vérité : il était amoureux. Amoureux de la dernière personne au monde à laquelle il pourrait avouer son amour.


avatar
Sniezde (admin)
Admin

Messages : 139
Date d'inscription : 19/08/2012

http://larrystylinsonfanfic.frbb.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum