Pour vivre heureux, Vivons caché

Aller en bas

Pour vivre heureux, Vivons caché

Message  Eawy le Mer 19 Sep - 8:07

Pour vivre heureux, Vivons caché



__Il venait de lâcher une véritable bombe. D'ici quelques heures, sûrement même moins, les réseaux sociaux ne parleraient plus que de cela. L'ampleur de son geste prendraient bientôt des proportions énorme, mais il s'en moquait éperdument. Oui lui, Harry Styles, avait embrassé Louis Tomlinson en plein milieu de leur dernier show, devant un public déchaîné. Une pulsion, ça n'avait été qu'une pulsion. L'envie folle et oppressante de sentir les lèvres de son petit-ami sur les siennes, rien de plus. Puis après avoir quitté ces lèvres, Harry avait comprit... Ce baiser était peut-être celui de la délivrance, celui qui leur permettrait enfin de vivre leur amour au grand jour. Mais il était vite retombé sur terre; la réaction de Louis n'avait pas été celle qu'il aurait escompté. Ce dernier avait paru choqué et s'était alors totalement braqué. Restant ainsi jusqu'à la dernière note du denier morceau.
__Le concert venait tout juste de se terminer et Harry était parti s'isoler dehors à l'arrière du bâtiment, emportant le paquet de cigarettes de Zayn avec lui. Il en alluma une, puis tira dessus à n'en plus pouvoir. Il se laissa succomber grâce à la nicotine qu'il sentit s'insuffler au plus profond de ses poumons; grâce à cette toxine qu'il sentait s'infiltrer dans chacune de ses veines. Il fut alors pris d'une soudaine envie de savoir ce qu'en avait pensé le monde extérieur et se connecta au réseau social qui lui en apprendrait le plus et qu'il favorisait. Twitter en marche, il ne fut presque pas surpris de voir ses mentions exploser plus encore qu'habituellement à cause de ce baiser. Des encouragements se baladaient sur son compte, puis, glissés entre eux, des dizaines d'insultes; mais ce fut un tweet particulier qui retint son attention et lui glaça le sang.

« Ceci marque la fin de Larry Stylinson. Merci aux Vraies fans qui me soutiendront. »
@Louis_Tomlinson

__Tout l'effet que lui avait procuré la nicotine se dilua et il se sentit étouffer. Il porta une main à son oeil et essuya la larme de rage qui menaçait de s'en échapper. Il aurait voulu l'avoir face à lui, à ce moment précis, pour pouvoir lui mettre sa main dans la figure.

« J'aimerai pouvoir récupérer mes clopes si tu n'y vois pas d'inconvénients; rit le propriétaire du paquet, derrière Harry.
- Ce sera un échange ou rien. Trouve moi n'importe quel alcool et je te les rends.
- Bien sûr; ironisa Zayn. Tu le veux avec ou sans glaces?
- Ta gueule!
- Tu te calmes tout de suite Styles; poursuivit le pakistanais, qui avait perdu toutes traces de sourire. Tu passes tes nerfs ailleurs et tu assumes tes conneries.
- MES conneries? C'est de moi ça peut-être? »

__Le bouclé jeta son téléphone sur son ami, qui le rattrapa de justesse et plongea son regard sur la page internet encore ouverte. Il perdit ce grain halé qu'avait sa peau métisse, puis rendit son mobile à son cadet.

« Il est perdu, déboussolé. Laisse lui du temps...
- Du temps? hurla Harry. Mais ça fait combien de temps que je lui en laisse? Combien de temps que je prends pars à cette comédie avec Eleanor? Neuf mois Zayn! Neuf mois que je ne lui sers à rien d'autre qu'à baiser quand nous sommes seuls et que personne, à part vous, ne peut nous surprendre.
- Ne dit pas ça Hazza, il t'aime.
- Bien-sûr! Il agresse les fans Zayn, NOS fans! Il en a insulté une qui a osé prononcer le nom de Larry Stylinson devant lui, il a complètement pété un plomb. C'est beau l'amour! Et ça, poursuivit-il en montrant son portable, ça c'est la fin de tout.
- Je te comprends...
- Non! Tu ne peux pas me comprendre. Tu ne te caches pas depuis des mois, à cause d'un putain d'amour qui n'est pas réciproque. Je me tire Zayner; souffla Harry. J'ai besoin de temps, de réflexion. Finissez cette tournée sans moi; je ne rentrerai qu'après.
- C'est hors de question. » annonça une voix plus aigu, venant de la porte du bâtiment.

__Zayn sembla perdre encore un peu plus de couleurs lorsqu'il vit cette autre personne les rejoindre à l'extérieur. La bataille commençait, et elle allait s'annoncer serré. Il aurait voulu s'éloigner, les laissez gérer cela seuls, mais il savait pourtant qu'il se devait de rester ici, pour canaliser le premier des deux qui perdrait totalement son calme.

« Toi, la fermes! Je ne t'ai rien demandé; s'emporta Harry en entendant la voix de son, désormais, ex petit-ami.
- Je ne te laisserai pas partir par lâcheté.
- Par lâcheté? C'est la meilleure! Je partirais si je le veux et tu n'es absolument plus personne pour m'en empêcher.
- Personne? le reprit Louis.
- Non, plus depuis quelques minutes! Retourne voir ta brunette et laisse ta pute tranquille.
- Tu n'es pas ma pute...
- C'est vrai, tu n'as jamais eu à payer pour me sauter! cracha Harry, plein de rancœur. J'étais bien trop dingue de toi pour refuser que tu ne me touches.
- J'ai fais ça pour nous.
- Faux! Tu l'as fait pour toi. Tu ne comprends donc vraiment rien? Ça faisait neuf mois que j'attendais ça. Juste pouvoir me montrer et embrasser la personne que j'aime quand j'en ai envie. C'est toi qui est lâche Louis, pas moi; répondit le bouclé.
- Ça me fais peur.
- Et alors? Je n'ai pas peur moi? Bien-sûr que oui, mais j'aurai été capable de ma battre avec et pour toi. J'aurai pu le faire.
- N'en parles pas au passé, s'il te plaît.
- C'est toi qui à déclaré au monde entier que Larry était finit. Démerde toi pour vivre avec maintenant!
- Haz, ne fais pas ça; souffla Louis, ne sachant plus quoi dire.
- Il fallait y penser avant de refuser d'avouer que tu étais gay Tomlinson! »

__Le pakistanais, qui n'avait réellement pas bouger, pu voir le visage de Louis se décomposer à cette dernière réplique et plus encore lorsque Harry les quitta. Celui-ci bouscula le mécheux avec violence et alla se jeter dans la foule de fans en délire qui se trouvait encore devant la salle. Ce fut à ce moment que Niall, suivit de Liam, gagna à son tour la petite cours extérieure et qu'il entendit les hurlements des jeunes filles en chaleur s'élever de la ruelle opposé.

« Harry est là dedans? s'inquiéta-t-il.
- Ouais...
- S'il lui arrive la moindre chose par ta faute Lou, je t'achèves moi-même; pesta Niall, tout en sachant très bien qu'il en serait incapable.
- Et pourquoi ça devrait-être de ma faute? Merde! cria Louis.
- Parce qu'il est fou de toi; répondit l'irlandais, en criant encore plus fort. Ce baiser s'était sa manière à lui de crier au monde qu'il était amoureux. Sa façon de montrer que son coeur était pris et qu'il en était heureux! C'est la plus belle preuve d'amour qu'il pouvait te donner Lou. Et toi, tu as tout gâché parce que tu as trop peur!
- Qu'est-ce que j'aurai du faire? murmura l'aîné, inversant le ton de leurs paroles.
- Approfondir son baiser, lui tendre la main, ne pas tweeter cette chose; répondit Liam, qui s'était tus jusqu'ici. Tu te moques de ce que peuvent penser les gens Lou. Tant qu'il est près de toi, tout va bien non? Et si tu ne fais pas attention, il finira par t'échapper. »

__Louis était seulement en train de comprendre que Harry avait souffert bien plus que lui de devoir vivre caché. Le mécheux aussi était fou de lui, il n'y avait aucun doute, mais il n'avait pas la force du bouclé. Il avait pris peur qu'on lui colle cette étiquette d'homosexuel et qu'il ne puisse plus jamais sans défaire. Trop de gens encore ne toléraient pas l'homosexualité et le châtain refusait que l'homme qu'il aimait et lui en paient le prix. Pourtant, il devait se rendre à l'évidence, il n'y a qu'au grand jour qu'ils pourraient vivre leur amour pleinement.

« Vas-y et n'ai plus peur. » lui sourirent finalement ses trois meilleurs amis.

__Le mécheux leur sourit en retour, puis s'élança à son tour dans la foule en délire. Il voulait goûter ses lèvres, une nouvelle fois, et ne plus avoir à s'en cacher. Qu'importe ce que les gens en penseraient, une fois réunis, ils étaient plus forts qu'eux. Il atteignit l'attroupement de jeunes filles en quelques secondes, mais ne tint cas d'aucunes d'entre-elles. Au moins, ce coup ci, elles pourraient se plaindre librement en disant qu'il se fichait de ses fans. Car oui, à cet instant précis, il s'en moquait. Il n'y avait que Lui qui comptait, et personne d'autre. Cependant, Louis ne distingua le bouclé nulle part et commença à prendre peur. Aurait-il réellement fuit? Se pouvait-il qu'il ai vraiment mis sa menace à exécution? Le châtain chercha aux alentours de la salle de spectacle pendant encore près d'une dizaines de minutes, puis finit par se résigner à trouver l'homme de sa vie. Puis soudain, il l'entendit gémir. Il avait pu profiter tant de fois de ce gémissement si distinctif et particulier, qu'il ne fit aucun doute sur sa provenance. Pourtant, Louis sentit son cœur s'accélérer... Que pouvait bien faire son petit ami? Sa vengeance aurait-elle pu aller jusqu'à un point aussi cruel? Cette pensée le révulsa et il voulut faire demi-tour, mais la curiosité fut plus forte que tout. Il suivit alors ces geignements qui le répugnait, puis arriva finalement devant cette scène choquante. S'ils avaient pu, ses yeux seraient sortis de leur orbites, tant la rage s'empara du plus âgé.

« Niall! Zayn! Liam! » hurla Louis, persuadé que ses amis n'auraient pas baissés la garde, prêt à intervenir en toute circonstances.

__Il s'approcha rapidement d'Harry, qui était allongé à même le sol, tout en finissant d'appeler leurs amis et releva son visage. Son arcade et sa lèvre inférieure étaient en sang, puis son nez semblait cassé..

« Hazza, ça va? Tu as mal ailleurs? Je suis désolé mon ange, c'est de ma faute! Si je n'avais pas réagi comme un con, t'aurais pas quitté la salle... Qui t'as fait ça?
- Tes Vraies fans; cracha Harry au visage de son amant. Pour soutenir leur idole m'ont-elles dit. Le monstre a osé toucher aux lèvres de leur héros.
- Tu plaisantes...?
- J'ai une tête à plaisanter Lou? Tout ça est de ta faute, oui, entièrement ta faute; souffla Harry en commençant à pleurer. J'ai été trop naïf de croire que tu m'aimais, trop naïf de croire qu'on pourraient être heureux ensemble...
- Tais-toi! »

__Louis fit taire son amant en emprisonnant ses lèvres avec les siennes. Il sentit le bouclé se crispé, sans doute à cause de sa lèvre amoché, avant de finir par répondre à son baiser. Leurs langues dansèrent ensemble, une nouvelle fois... Harry était faible, il craquait encore devant son aîné, mais il était complètement dépendant de lui.
__Soudain, ils entendirent du bruit derrière eux et se décollèrent, cherchant la provenance du son. Leurs amis avaient bien entendu l'appel de Louis et avaient accouru. Dans leur courses folles, huit fans les avaient suivit et tous se tenaient debout devant le couple. Tous avaient vu le baiser qu'il venait d'échanger, mais pourtant personnes ne les regardaient avec dégoûts. Certaines de ces filles souriaient et, au grand étonnement de Louis, certaines se mirent même à applaudir. Il les parcourut des yeux et c'est alors qu'il croisa son regard. La jeune fille, aux belles boucles blondes, lui demanda silencieusement si elle pouvait s'approcher, ce qu'il lui autorisa. Elle s'agenouilla auprès d'eux et tendit un mouchoir imbibé d'eau à Harry, qu'il puisse nettoyer son visage.

« C'était des filles hein? demanda l'adolescente au bouclé en une question rhétorique. Il n'y a qu'elles pour attaquer au visage. Les mecs préfèrent des endroits où ça se verra moins, mais où ça fera bien plus mal.
- Elles étaient une dizaine. Merci à toi...
- Chloé; sourit l'adolescente blonde.
- Merci Chloé. » sourit alors Louis, à son tour.

__La jeune fille répondit au mécheux en retour et l'aida à relever Harry, dont l'équilibre était encore perturbé. Et, alors que Louis finissait de nettoyer l'arcade de son petit-ami, le regard de cette mystérieuse Chloé et de toute les jeunes filles présentes se posèrent sur les mains entrelacés de Lou et Haz.

« Larry est donc bel et bien finit; se moqua Chloé, gentiment.
- J'avais peur, juste peur; répondit le plus âgé, saisissant l'ironie de la jeune fille.
- Il n'y avait pas de quoi. Vous vous aimez, qui peut lutter contre et vous en vouloir pour cela? Certainement pas nous; rigola-t-elle en désignant leur petit groupe de fans. Et je sais qu'encore beaucoup d'entre-nous seront des plus ravies de l'apprendre.
- Personne ne doit l'apprendre; murmura Harry, une pointe de tristesse dans la voix.
- Faux, tout le monde doit être au courant justement; lui répondit Louis, resserrant plus encore leurs doigts et fixant son regard. Nous nous sommes cachés trop longtemps. »

__Le regard du bouclé s'illumina sous les yeux de ses meilleurs amis, de ces quelques fans qu'il remerciait pour leur soutien et sous ceux de l'homme qu'il aimait plus que tout au monde. Il colla leur front tendrement, avant de ne plus pouvoir résister et de l'embrasser amoureusement. Des sifflements et de nouveaux applaudissements se firent entendre et Harry se décolla du mécheux, rougissant. C'est avec joie que les garçons proposèrent à ce petit groupe de jeunes femmes de passer la fin de la soirée avec eux et d'apprendre à se connaître. Toutes acquiescèrent et ils se dirigèrent ensemble vers le bus, dans lequel ils se tasseraient tous pour entrer à treize. Mais avant de poursuivre cette soirée, une dernière personne resta quelques instant dehors, son téléphone en main. Elle fut vite rejoint par sa moitié, dont les yeux pétillaient encore, à laquelle il montra son ultime geste.

« @Harry_Styles Larry is real. I love You. »
avatar
Eawy

Messages : 16
Date d'inscription : 25/08/2012
Age : 25

http://the-call.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum