Chapitre VI

Aller en bas

Chapitre VI

Message  Sniezde (admin) le Lun 27 Aoû - 16:25


- T'inquiète pas, ça va bien se passer.

Liam donnait des tapes affectueuses dans le dos de Zayn, qui le remercia en un sourire bref. Ils étaient seuls dans les toilettes du stade où ils allaient donner leur premier concert depuis le x factor tour. Concert était un bien grand mot ; ils allaient seulement interpréter What Makes You Beautiful, quelques cover, et Gotta Be You que les fans ne connaissaient pas encore. Ils étaient tous stressés. Cela faisait presque une semaine que le clip avait été poster sur Internet. Il avait déjà dépassé les 3 000 000 de vues, et ça les rendait super fiers. Les avis n'étaient pas vraiment mitigés, les fans adoraient le clip, tout comme la chanson. Tout allait pour le mieux. Ils étaient en train de répéter dans les loges lorsque Zayn avait ressenti de violents vertiges. Alors, Liam l'avait accompagné aux toilettes, et après s'être rafraîchit le visage, le brun semblait se sentir un peu mieux. Après le concert, ils avaient prévu de signer quelques autographes. Cependant, ils ne s'attendaient pas à voir autant de fans attendre dehors. Liam n'était même pas sûr qu'il y aurait assez de places pour elles.

- Tu les entends ? Elles crient toutes pour moi, Zayn Malik, le beau gosse suprême, lâcha le métis en souriant pour détendre l'atmosphère.
- T'es sourd ou quoi ? Tu les entends pas crier « Liam, Liam, Liam ! » ? renchérit ce dernier.
- Ne prends pas trop tes rêves pour la réalité, Payne...
- T'es con, déclara le Payne en question en riant. Allez, viens, on bouge.

Ils sortirent des toilettes et rejoignirent les autres. Les garçons regardèrent Zayn avec inquiétude et il les rassura d'un geste de la main. Les répétitions reprirent de plus belle, et le stress augmenta de plus en plus.

Simon, accompagné d'un des gérants du stade, leur lança un rapide « Allez, bonne chance les mecs. Déchirez tout, d'accord ? » ils acquiescèrent silencieusement. Paul et un autre garde du corps les accostèrent jusqu'à la scène. L'angoisse était à son comble, et l'excitation se mêlait peu à peu à ce sentiment désagréable. Ils arrivèrent en face du rideau qui allait se lever dans quelques secondes, se mirent en place. Leur mains étaient liées, c'était une sorte de rituel, depuis x factor. Puis les premières notes de What Makes You Beautiful retentirent, faisant redoubler l'intensité des hurlements dans la salle et accentuant les frissons de chacun des garçons. Le rideau se leva lentement, et Liam avança sur la scène, confiant, souriant. Il commença à chanter en observant la salle, les fans, ses meilleurs amis à ses côtés. Liam Payne se sentait vivant, et plus à sa place que n'importe où ailleurs.

-

Tout s'était bien passé, évidemment. Les fans avaient été géniales, elles connaissaient déjà WMYB par cœur. Elles étaient nombreuses, vraiment très nombreuses, un peu plus de mille. C'était dingue. Mais ça leur plaisait. Leur rêve était en train de se réaliser, de vraiment se réaliser.

Ils étaient tous assis le long de cette table, un marqueur à la main, en attendant que les gardes du corps fassent entrer les fans qui ne cessaient pas de hurler. Les garçons riaient, ils étaient tous d'excellente humeur. Et il y avait de quoi. C'était une journée magnifique, ensoleillée. Parfaite. Liam était assis à la première place de la table, suivit par Zayn, Louis, Harry et enfin Niall, au bout.

Ils commencèrent à les faire rentrer les jeunes filles, puis elles passèrent deux par deux devants les garçons, leur tendant toutes sortes d'objets, des cahiers, des magazines, des posters, parfois même un simple bout de papier. Elles étaient toutes adorables, certaines pleuraient et demandaient si elles pouvaient avoir un câlin, qu'aucun d'entre eux ne refusait. Au bout d'une heure, Niall commençait à avoir vraiment chaud et demanda à Paul d'aller faire un tour rapide aux toilettes. Le garde du corps hésita, puis finit par accepter. Il voulut l'accompagner, mais le blond leva les yeux au ciel en expliquant que c'était inutile. Il se dirigea ensuite vers les toilettes, y pénétra, et se passa de l'eau sur le visage. Il regarda son reflet dans le miroir. Il mourrait de chaud. Il entreprit de se laver les mains lorsqu'un bruit de pas attira son attention. Ça provenait de l'extérieur de la pièce. Il feignit de n'avoir rien entendu et sécha ses mains maladroitement, rapidement. Cette étrange boule d'angoisse s'emparait à nouveau du creux de son estomac. Ça n'était pas arrivé depuis longtemps. Il soupira et se dirigea lentement vers la sortie des toilettes. Il ouvrit la porte brusquement, comme s'il s'attendait à quelqu'un, comme s'il était prêt à se battre. Il n'y avait personne. Il inspira un grand coup et ferma les yeux. Tout allait bien. Le blond entreprit de retourner avec les gars, mais lorsqu'il prit le couloir, il percuta violemment quelqu'un. La personne recula de quelques mètres sous le choc.

- Oh, désolé, est-ce que ça va ? Demanda-t-il automatiquement.

Il observa l'inconnu. C'était une jeune fille qui ne devait pas avoir plus de quinze ans. Elle était petite, avait des cheveux blonds clair qui ne dépassaient pas ses épaules, et des grands yeux noisettes pleins de vie, qui s'écarquillèrent en voyant qui elle avait percuté.

- Ca va ? Répéta-t-il.
- Euh... oui, oui, ça va très bien, je... je ne regardais pas vraiment où j'allais, désolée. Euh... Tu... Tu es bien Niall ? Demanda-t-elle en se tordant les doigts, l'air terriblement nerveuse.
- Oui, c'est bien moi.
- Je... Wahou. Excuse moi de te déranger, je voulais juste savoir si tu pouvais, enfin tu sais, si ça ne t'embêtait pas de me signer un autogr...
- Y a aucun problème. Je suis là pour ça, après tout, sourit-il.
- Oh, merci. Elle lui tendit un petit carnet et un stylo, puis il fit ce gribouillis qui lui servait de signature. Il lui rendit le tout avec un sourire. C'est super cool, merci encore.
- Je t'en prie. Mais euh, sinon... comment tu es rentrée ici ?
- Je connais cet endroit, je suis déjà venue plusieurs fois. Je crevais de chaud en bas, donc je me suis discrètement... faufilée, disons, avoua-t-elle tandis que ses joues devenaient écarlates. Je pensais pas te voir, d'ailleurs j'étais même pas sûre d'avoir un autographe de l'un d'entre vous, tu verrais la queue ! Interminable. Et, au fait, merci pour ce concert, il était super.

Niall sourit. Elle était mignonne, et parlait beaucoup, certes, mais ça la rendait attachante.

- Je vois. Merci, c'est cool si ça t'a plu !
- Wahou, c'est dingue, jamais j'aurais cru que je te parlerais un jour... Enfin genre, une vraie conversation, tu vois, c'est... wahou.
- Je suis pas vraiment exceptionnel, tu sais, répondit le blond gentiment.
- Ah non... ? Murmura-t-elle d'une façon presque inaudible. Dis moi euh... Je voudrais vraiment pas en demander trop mais, est-ce que ça t'embêterais de... enfin... Est-ce que je pourrais avoir un câlin ?


Il ne lui répondit même pas et la prit dans ses bras avec douceur. Il relacha son étreinte quelques secondes plus tard et elle avait l'air encore plus émerveillée qu'au début de la conversation.


- Merci... Et, euh... je voulais te dire, aussi... Merci.
- Merci ? Tu te répètes un peu, non ? Dit-il en riant tandis qu'elle rougissait encore plus, si c'était possible.
- Euh... Non, je voulais dire... Merci pour tout ce que vous faîtes. Merci de me faire rire, merci d'être vous même, merci de me faire penser à autre chose. Merci de me rendre heureuse même lorsque tout va mal. Merci.

Niall en resta bouche bée. Jamais une fan ne lui avait dit quelque chose de semblable, et il était presque sûr que c'était pareil pour les gars. Il ne savait pas vraiment quoi répondre. Il n'était pas très doué pour communiquer avec les gens.

- Euh... Ben... De rien... lâcha-t-il maladroitement, étant le plus gêné des deux à présent.

Quel con. C'était merdique. Comme avait-il pu répondre ça ?

- Enfin, je veux dire. Merci à toi. C'est tellement génial de savoir qu'on est soutenus par des gens aussi incroyables que toi. On est totalement conscient qu'on est là uniquement grâce à vous.

Merde, elle allait pleurer. Non, il ne fallait pas qu'elle pleure. Il détestait ça, et ne savait pas du tout comment réagir dans ce genre de situation.

- Je vous aime tellement... dit-elle avant de s'enfuir.
- Attends ! Hurla Niall. Comment tu t'appelles ?

Elle se retourna, se trouvant à quelques mètres de lui, et répondit :

- Ça n'a aucune importance. Sache juste qu'on est là, et qu'on ne vous laissera pas tomber. Jamais.

Puis elle déguerpit en courant, cette fois, et il savait qu'il n'aurait pas pu la rattrapée. Il était encore choqué par ses paroles qui repassaient en boucle dans sa tête, et il lui fallut quelques secondes pour réaliser. Il s'empressa de retourner auprès des gars, et la seule chose à laquelle il pouvait penser était sa chance. La chance incroyable qu'ils avaient d'avoir des fans comme elle. L'album sortirait bientôt, et c'était une nouvelle vie qui allait commencer. Et tout en s'asseyant, Niall Horan signa encore une cinquantaine d'autographes en souriant à chacune des filles, en les câlinant toutes, et il se fit la promesse de profiter de chaque secondes de bonheur qui lui seraient offertes à présent. Et il était sûr qu'il y en aurait par milliers.

-

- Oh mon Dieu, vous êtes encore plus beaux en vrai.

Harry éclata de rire en entendant ça, et signa le poster de la jeune fille qui venait de parler. Il était heureux d'être là. Tout se passait merveilleusement bien, les fans étaient géniales et adorables, elles ne posaient aucun problème, tout était parfait. Il aperçu Niall revenir des toilettes et se demanda ce qu'il avait pu y faire pendant autant de temps, surtout pour avoir un tel sourire collé au visage. Il se dit cependant qu'il était préférable de lui en parler plus tard. Il signa encore une dizaine d'autographes lorsqu'une phrase différente de tout ce qu'il avait entendu depuis le début de la séance attira son attention.

- Alors, vous vous marriez quand, toi et Harry ?

Il releva brusquement les yeux en espérant de tout son cœur de ne pas rougir. La jeune fille qui venait de poser cette question était grande et brune, très jolie, et arborait le même regard malicieux que son meilleur ami, sauf que ses pupilles à elle étaient magnifiquement grises. Louis éclata de rire.

- Et bien écoute, c'est assez confidentiel, désolé... Mais on tweetera quelque chose à ce propos le jour j, ne t'inquiète pas, déclara-t-il toujours en riant.
- Me voilà rassurée, répondit la brune.

Elle tendit son carnet à Harry qui se sentait sincèrement ridicule. Il baissa les yeux sur l'objet et un petit rire nerveux s'échappa de ses lèvres.

- On vous tiendra au courant, ouais, rajouta-t-il en essayant de contrôler sa voix et de la rendre la plus neutre possible.

La jeune fille le regarda longtemps, et il sentit son malaise s'accentuer sous ce regard incroyablement envoûtant et inquisiteur à la fois. Il avait l'impression qu'elle lisait en lui comme dans un livre ouvert, et ça ce n'était pas bon, pas bon du tout. Il avait aussi l'étrange impression de l'avoir déjà vu quelque part... dans le public d'x factor, probablement. Non.

- Cool, alors, dit-elle sans le lâcher des yeux.

Il crut percevoir un certain sarcasme dans sa voix, mais il rêvait probablement. De la froideur, aussi. Cette nana était vraiment bizarre. Elle arborait toujours ce sourire en coin – bordel, que c'était agaçant! - et son regard était moqueur. Elle adressa un dernier clin d'oeil à Louis, reprit le carnet que Harry lui tendait en l'ignorant et se dirigea vers Niall. Le bouclé tenta de se concentrer sur la fan suivante, mais toutes ses pensées étaient dirigées vers cette étrange fille. Il entendit l'irlandais lui lancer un joyeux « Salut ! Comment tu t'appelles ? » et elle répondit « Tess » d'une voix douce. Puis elle s'en alla, ne laissant derrière elle que l'odeur fruitée de ses longs cheveux châtains foncés. Il soupira. Il arrivait à ne pas penser à son... « obsession » pendant quelques heures, et il fallait que quelqu'un le lui rappelle. Il fallait absolument que quelqu'un vienne lui rappeler à quel point il était taré et accro à son meilleur ami. Un gars. Louis. Il décida de mettre tout ça de côté et d'être aimable avec les dernières fans en maudissant mentalement une centaine de fois cette « Tess » et sa question débile.

-

Il était vingt heures. Après la séance de dédicace, ils étaient tous aller manger au fast food le plus proche, histoire de décompresser un peu. Ils avaient beaucoup ri, avaient parler des fans, du concert, et Niall raconta sa rencontre avec la blonde ainsi que les belles choses qu'elle lui avait dit. Ils étaient tous assez choqués, et émus. Ça faisait tellement de bien, de savoir qu'ils étaient soutenus. Qu'ils n'étaient pas seuls. Ils restèrent silencieux dans la voiture, la fatigue se faisant sentir de plus en plus, mais ils arrivèrent enfin à la résidence. Ils se dirent bonne nuit et s'entrelacèrent, et Louis et Harry rentrèrent dans leur appartement. Puis, Zayn, Liam et Niall se rendirent tous les trois dans leurs chambres respectives.

Le blond était complètement crevé. Les journées comme ça étaient sympa, mais elles avaient pour habitude de le vider totalement de sa force. Il retira ses chaussures à l'aide de ses pieds et les envoya valser aux quatre coins de la pièce. Puis il se débarrassa de son T-shirt et entreprit d'enlever son pantalon, mais sortit d'abord son téléphone de sa poche droite, et vérifia pour la forme s'il n'avait rien oublier dans la gauche. Sa main entra en contact avec un bout de papier, qu'il ne se souvenait pas d'avoir mit là. Il fronça les sourcils et le sortit, intrigué. Il le déplia et lu lentement ces mots :

« Je suis là, Niall. Tu ne peux pas m'échapper. Tu ne pourras jamais. »
avatar
Sniezde (admin)
Admin

Messages : 139
Date d'inscription : 19/08/2012

http://larrystylinsonfanfic.frbb.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum