Chapitre VIII

Aller en bas

Chapitre VIII

Message  Sniezde (admin) le Sam 25 Aoû - 8:29

AUTEUR : x-sha-univers-x

Just Famous
Chapitre VIII



« Paul, commença Louis d'un ton ferme, il faut qu'on te parle de quelque chose. »


L'homme releva la tête en ôtant ses lunettes. Il observa les garçons avant de lancer d'un ton grave.


« Moi aussi j'ai quelque chose dont je dois vous parler. »


Les garçons se regardèrent tous tour à tour, dubitatifs.


« Ça ne peux plus durer les garçons. Enfin, vous faites tout pour donner libre court à ces rumeurs ! Mais qu'est-ce qui vous arrive ! Et Harry enfin ! Pourquoi tu m'as caché ça ? Tu es inconscient ? Je dois être au courant du moindre de vos mouvements ou on va sombrer les garçons ! »


Tous se tournèrent vers Harry qui rougit furieusement. Il savait très bien de quoi parlait Paul. Ce tatouage,
il n'avait pas prévenu leur manager de son existence.


« La signification qu'on tire de ce cintre dans les journaux Harry... C'est celle que tu as voulu lui donner ? »


Harry se mordit la lèvre. Il avait bien lu ce qu'on disait de ce tatouage dans les journaux. On lui avait en effet trouvé sa signification puis il y avait eu les commentaires. « Ce n'est qu'une rumeur ! Harry n'est pas gay ! ». « Le jour où un des garçons sera gay, les poules auront des dents. ». « Vous y croyez sérieusement ? Harry est un homme à femme pas un pédé. ». Harry se sentait indirectement rejeté. Peut-être, se disait-il, était-ce seulement car ce ne restait que des rumeurs que leurs fans réagissaient comme ça mais... Mais il se sentait tellement seul. Louis était bien évidement au courant du tatouage de son petit ami mais il ne pouvait imaginer la détresse que lui procurait ce qu'il percevait comme une attaque à ce qu'il était. Les gens le jugeaient, les fans le préféraient en homme à femmes, en trouvant une nouvelle tous les soirs qu'en homosexuel heureux, amoureux et posé.


Il savait qu'il allait se faire juger à la suite de ce tatouage mais n'imaginait pas que ça allait être aussi dur. Il se disait qu'il prenait peu être un peu mal les commentaires des fans mais ne pouvait s'empêcher d'avoir peur désormais. Il lança à Paul un regard aussi mauvais que désespéré.


« -Ouais, ils ont raison. Et maintenant je sais ce que j'avais à savoir.

-Je suis désolé Harry, répondit le manager qui avait bien comprit. Je ne doute pas du fait que ce soit dur mais c'est aussi pour ça que tu aurais dû m'en parler.

-De quoi il parle Haz ? Qu'est ce que tu voulais savoir ? »


La voix de Louis, bourré de reproches avait fusé comme jamais. Harry regarda son copain d'un air désolé avant de répondre :


« Je voulais avoir un aperçu de ce que ça donnerait si on annonçait qu'on était ensemble Louis. Je n'ai eu que la moitié du résultat. Enfin, pas vraiment, n'est ce pas Paul ? On a eu une vue d'ensemble de ce que ça donnerait hein ? Mais je n'en peux plus de me cacher de mentir. Et de faire mentir mes proches. Je veux pouvoir faire comme Elton John, comme Ricky Martin. Changer de nationalité, épouser celui que j'aime et avoir des enfants. Je veux être en capacité de m'imaginer ce genre d'avenir mais quoi ? Je ne peux pas ! Je n'ai même pas pu finir mon adolescence, je n'aurais pas de jeunesse ! Je dois être un adulte modèle, je ne peux pas faire ce que je veux. Et même : étant donné que ce sont des gamines de 13 ans environ qui m'idolâtrent, je garderais jusqu'à ma mort une image d'adolescent puéril. Maintenant je me rends compte que tout va y passer. Et vous savez quoi ? Ça me fait chier. C'était un rêve et je réalise bien trop tard qu'il va tourner au cauchemar. »


Il s'était stoppé dans son discours, le souffle cour et les yeux emplis de larmes. Paul le regardait, aussi bien compréhensif que désolé. Les garçons avaient tous les quatre la gorge coupée par les paroles d'Harry. Mais Louis lui était d'autant plus perdu. Il ne comprenait pas la soudaine détresse de son petit ami et ne pouvait donc que rester passif face à son discours désespéré. Il ne réagit pas quand il quitta rapidement la pièce, des larmes ruisselant sur ses joues. Louis avait bien tenté de le retenir mais aucun mot n'avait franchi ses lèvres et sa main censée rattraper le bras d'Harry était restée en suspend. Il tremblait légèrement et son regard se perdit au loin. Paul se rendit compte du malaise des trois autres face à cette réaction et se décida à parler.


« -Un long tweet a été posté sur ta relation avec Eleanor quelques jours plutôt. Je suppose que tu le sais. Moi et deux trois collègues de votre management, nous faisons tout pour que ce texte disparaisse de la toile. Les réactions ont été violentes. Certaine disent des gentils ''Et alors ? Temps qu'il est heureux?'', d'autre le prennent très bien tout en comprenant la situation extrêmement dure et délicate dans laquelle vous êtes. Elles sont biens ces fans là, mais elles sont rares. La plupart n'y croient pas, probablement parce qu'elles disent ne pas vouloir faire de mal à ton ''couple''. Mais Louis, certaines sont assez violentes par rapport à l'homosexualité. De plus, on leur ment non ? Alors Louis, joue mieux le jeu avec Ela s'il te plaît.

-Mais, commença Louis, sonné, pourquoi ne pas simplement arrêter cette mascarade avant que ça en devienne ridicule ?

-Louis, tu as vu les réactions ? Tu préférerais ne plus être célèbre ? Disparaître du jour au lendemain ?

-Si c'est pour subir ça, oui. Harry à raison. On ne peut même plus aimer, vivre. Alors oui, je préférerais désormais. »


A son tour, Louis quitta le studio d'un pas rageur. Niall esquiva le regard perdu de Liam qui se baladait de lui à Zayn. Celui ci l'évitait tout autant. Le châtain fut pris d'une rougeur folle aux joues face au rejet de ses deux meilleurs amis. Il fallait absolument qu'il explique à Niall que cette réaction n'était pas un rejet mais une incompréhension momentanée. Paul soupira. Après tout, ce n'était encore que des adolescents...


« Liam, Niall, vous pourriez sortir les garçons ? Je dois parler seul avec Zayn. »


Le garçon releva soudainement la tête, étant resté perdu dans ses pensés durant tout les événements qui venaient de survenir. Il fut comme étonné que Paul désire lui parler, mais s'y attendait en même temps. Son mal-être commençait à se voir, et ça, la réaction de son manager, Zayn appréhendait. Une fois que ses deux camarades eurent quittés la pièce, Zayn prit une grande inspiration avant de prendre place sur une chaise placée en face du bureau de Paul.


« Zayn... Qu'est ce qui ne va pas ? »


La voix de Paul était protectrice et attentionnée. Comme toujours, avait envie de rajouter Zayn. Paul été comme un père, le père de leur célébrité, le père qui les accompagnait à travers le monde et qui, malgré le fait que la célébrité lui permettait de s'enrichir, voulait leur bien. Le métis baissa la tête, comme prit sur le fait.


« Zayn, tout le monde s'inquiète, y comprit tes amis. Tu as maigri. Tu prends moins soin de toi. Les fans s'inquiètent, te pensent en dépression. Il faut que tu sois fort Zayn. Je ne comprends pas trop ce qui se passe chez toi... C'est depuis ta rupture avec Perrie ça... »


Zayn frissonna. Un mois auparavant, il l'avait quitté. Ou plutôt, ils s'étaient quittés d'un commun accord. Elle été devenue par la suite une amie avec qui il avait réussit à partager une partie de lui dont il n'avait réussit à parler à personne. Mais c'était seulement il y a une semaine qu'il avait avoué cette rupture aux autres. Tous avaient eu de la peine pour lui mais Zayn savait que jamais aucun des garçons n'avaient aimé la jeune fille. De plus, avec du recul, il avait fait attention au fait que leur rencontre avait été un peu forcée et n'appartenait pas réellement au destin. Cela arrangeait leurs deux managements, même si l'amour de Perrie avait été sincère pour lui. Zayn, lui, n'en jurait plus désormais.


Flash Back


Perrie sécha ses larmes du revers de sa main, son corps nu entouré des draps fin de son lit. Zayn lui tournait dos, la tête entre les mains.


« Mais... Mais Zayn enfin pourquoi ! »


Zayn se prit la tête entre ses doigts fins et réprima une nausée face à la seule idée de son propre agissement. Il se répugnait.


« Perrie, ne pleure pas. Je ne mérite pas qu'on verse des larmes pour moi, désolé, vraiment... »


La blonde plaça une mèche de ses cheveux derrière son oreille. Ses joues avaient été rougies par les larmes et ses yeux bleus luisaient. Zayn venait de détourner la tête vers la jeune fille et en était d'autant plus répugné. Pourtant, elle était magnifique. Oui, sans maquillage, elle devenait soudain rayonnante et plus que désirable. Son management avait toujours voulut lui donner l'aspect d'une poupée, ce qui l'enlaidissait au possible. C'était bien sur contre sa volonté qu'on la maquillait autant et ça, Perrie avait toujours espéré qu'un jour le public pourrait la comprendre et arrêter de la critiquer à ce sujet. Ses courbes étaient sublimées par le drap la couvrant. Elle ramena ses genoux contre sa poitrine et relâcha son chignon complètement défait par le moment malgré tout torride qui venait de se dérouler.


« Zayn... »


La voix était faible et Zayn fut prit d'une douleur intense qui crispa d'abord son estomac puis tout ses membres. Quand il fut à nouveau en possession de ses moyens, il se risqua à essayer de son pouce les traces de larmes sur le visage fin de Perrie. Ce contact la fit frissonner mais elle se laissa faire avant de perdre son regard dans celui chocolat de Zayn. Celui-ci lui prit les mains et commença d'une voix assurée malgré son timbre attristé.


« Perrie, je suis vraiment con. Je suis désolé. J'ai ressentis quelque chose, au début... Enfin je crois... Je ne suis plus sur de rien Perrie, encore moins de mes sentiments et ressentis. Je suis perdu mais tu es une fille géniale. Je savais qu'il fallait aller au delà de la première impression que tu donnes. Tu es merveilleuse, tu ne mérites pas de subir mon trouble. Excuse moi, je ne veux pas que tu crois que tu es un substitut... »


Perrie avait ses yeux bleus brillants de larmes qui ne coulaient plus. Sa bouche s'ouvrait et se fermait sans qu'aucun son n'en sorte.


« Tu ne m'as jamais désiré Zayn ? »


Sa voix tremblait, pourtant, elle témoignait de détermination. Zayn déglutit.


« -Si Perrrie, si...

-Alors pourquoi tu as crié son prénom en jouissant hein ? A chaque fois qu'on couchait ensemble tu t'imaginais en lui ? »


Perrie avait été une sorte de bouée de sauvetage. Ce n'était pas le genre de fille qui l'attirait habituellement. Ou plutôt avant. Car désormais, personne ne l'attirait plus que son meilleur ami. Cette situation été autant délicate qu'invivable. Un homme, de plus en couple et qui était son meilleur ami. Perrie avait été un moyen de l'oublier un peu. Mais il ne voulait en aucun cas faire souffrir la jeune fille.


« Désolé Perrie, désolé... »


Fin du Flash Back


Bien sur, personne n'avait été mis au courant de la véritable raison de la rupture et cela les importait d'ailleurs peu. Paul le croyait peut-être peiné par cette rupture et même si c'était indirectement le cas, Zayn ne voulait pas qu'il le pense.


« -Paul, cette rupture n'es pas dure pour moi...

-Je le sais, répondit étonnamment le manager. Je crois que j'ai compris Zayn... Il faut que tu trouves quelqu'un pour t'en sortir. Quelqu'un qui t'aidera vraiment, autrement qu'un simple substitut comme l'était Perrie. Malgré toute l'amitié que tu lui portes, c'est ce qu'elle était n'est ce pas Zayn ? Rend toi à l'évidence mon grand.

-Mais... bégaya Zayn, sonné que Paul ai comprit.

-Zayn, je commence à te connaître non ? Normal que j'ai deviné. On parlera à la presse de ta rupture dans quelques temps... En attendant, il reste une chose dont je veux te parler : cette vidéo Zayn, c'est bien toi dessus hein ? »


Le métis baissa les yeux en hochant la tête.


« Fais gaffe à ce que tu fais quand même. On sait tous que tu n'as pas fait de mal du coup. Mais Zayn, n'oublie pas qui tu es. Tu appartiens aux One Direction et même si je comprends que ce manque de liberté commence à vous peser, il faut continuer à être vigilant. Tu peux y aller Zayn. »


Zayn sourit faiblement avant de tourner les talons pour sortir de la pièce. Arrivé à l'encadrement, il se retourna pour marmonner un ''merci'' peu audible mais reconnaissant. Paul sourit à son tour avant de dire :


« Oh, et réactive ton compte twitter Zayn. Tes vrais fans t'y attendent et ça va passer, ne t'en fait pas. »


Ed déposa sa guitare sur son lit et sourit en attrapant son téléphone. Une photo de l'appelant était affichée et le rouquin ne pouvait s'empêcher de toujours sourire à son expression enfantine.


« -Oui Harry ?

-Ed... »


Le plus âgé sentit ses yeux s'agrandir de surprise face à la voix triste et faible du jeune homme. Il n'aimait pas le sentir mal.


« -Qu'est ce qui va pas Harry ? Dis-moi...

-C'est... Tout ça Ed, bégaya le brun en réprimant ses larmes. Je n'en peux plus, cacher le fait d'aimer Louis, c'est insupportable. Le management ne voudra jamais qu'on avoue tout... On s'enfonce.

-Et si tu les forçais Haz ? Oui, et si tu les mettais devant le fait accomplit ? La relation de Louis et Ela est peu être boycottée pour le moment mais toi, t'es libre non ? Montre le par signe subjectif, comme ce tatouage. Sors dans des bars gays, fais toi voir différemment. Harry, il faut que tu te lâches, tu es encore un gosse dans ta tête et être enfermé dans un personnage ne te conviens pas. On se rejoint au bord de la Tamise Harry ? »


Niall s'était enfermé dans sa chambre. Il était perdu. Cet homme qui l'avait embrassé, il venait de retrouver son identité. Il n'était autre que Logan Lerman. Niall été attiré par ce garçon, ce qui avait l'air réciproque mais amoureux d'un amour impossible. Il hésitait à répondre à ce sms. Pourtant il désirait comme jamais voir le jeune chanteur mais il appréhendait. Il savait qu'il n'avait aucune chance mais ce sentiment d'attirance immense allait de paire avec souffrance et déchirure. Il allait se résoudre à taper un sms quand trois coups furent frappés à la porte de sa chambre.


« C'est moi Niall, il faut qu'on parle. »


La tête de Liam venait de passer par l'entrebâillement.
avatar
Sniezde (admin)
Admin

Messages : 139
Date d'inscription : 19/08/2012

http://larrystylinsonfanfic.frbb.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum