chapitre XIII

Aller en bas

chapitre XIII

Message  Sniezde (admin) le Mar 21 Aoû - 12:51

AUTEURS : Fabu-Louis


Chapitre XIII
"If he's the reason that you're leaving me tonight / Spare me what you think and / Tell me a lie"


Le concert à Los Angeles fut fantastique, le jeu de lumières splendide, la pyrotechnie impressionnante, et toute la mise en scène avait probablement atteint son plus haut niveau de qualité. Le public fut hystérique la majeure partie du temps et il y eut même un bon nombre d'évacuations suite à des évanouissements. Les garçons sortirent de scène en sautant sur place. On aurait dit qu'ils déliraient. L'adrénaline blindait leurs veines, et ils n'avaient besoin d'aucune drogue pour se sentir partir loin, très loin. Leur vie semblait avoir été mise entre parenthèse, le temps de ces quelques heures affolantes. Profitant de l'ambiance, Zayn hurla que leur van les attendait tous dehors et qu'ils avaient plutôt intérêt à se changer vite. La nuit commençait à peine. Le jeune homme s'était renseigné dans la journée sur les meilleures endroits de la ville pour sortir et se changer les idées. Il espérait que cela aiderait Harry et Louis à passer à autre chose, quelle que soit leur situation actuelle. Ils s'entassèrent dans le véhicule, accompagnés des quatre stagiaires de l'équipe technique qui n'en croyaient pas leur chance. Ils se rendirent ensemble au Skybar et n'eurent aucune difficulté à y entrer. La foule qui patientait depuis des heures à l'entrée ne pensa même pas à protester, trop heureuse de voir passer sous ses yeux ce qui semblaient être des célébrités. Les garçons furent happés par la masse de gens transpirants, les pupilles dilatées par leurs excès divers. Ils eurent toutes les peines du monde à se retrouver pour s'installer sur l'une des banquettes VIP. La musique était entêtante, elle faisait vibrer leurs os et ils ne pouvaient s'empêcher de bouger au rythme des basses. Zayn se leva et attrapa la main de Louis pour l'emmener sur la piste avec lui. Ce dernier voulut entrainer Harry à sa suite mais quand il se retourna pour l'interpeller, il avait déjà engagé les festivités avec Jackson. Ses doigts s'étaient perdus dans les cheveux blonds du garçon, et il eut envie de s'approcher d'eux et le bousculer pour prendre sa place. Mais la main de Zayn l'attirait, et il savait qu'il n'avait rien à dire. C'était de bonne guerre. Il se mêla aux danseurs et se déhancha pour vider son esprit. Il sentait des mains glisser sur ses hanches mais gardait les yeux fermés. Il ne ressentait rien d'autre que les pulsassions de la musique dans ses veines. Zayn se rapprocha et saisit son bassin entre ses mains. Il avait un grand sourire sur le visage et colla un baiser sur sa joue trempée de sueur. Ils dansaient ensemble, sans prêter attention aux gens qui les entouraient lorsque Louis sentit soudain qu'on le tirait en arrière. Il se retrouva nez à nez avec un visage encardé de boucles désordonnées. Harry n'avait pas supporté longtemps qu'il danse avec un autre avec autant de sensualité. Il savait pourtant que Zayn ne serait jamais un danger, mais il n'avait visiblement pas totalement renoncé à Louis. Ce dernier se sentit extatique et abandonna Zayn pour les bras de celui avec qui il était incapable de se contrôler. Il aperçut le regard assassin de Jackson au dessus de l'épaule de Harry, et s'en délecta avec cruauté. Il noua ses bras autour du cou de Harry et plaqua son bassin au sien. Ils n'en avaient pas fini ensemble. Il l'avait bien su. Ils pourraient continuer ainsi encore un peu, et peut-être se déciderait-il bientôt à n'être qu'à lui. Peut-être deviendraient-ils un couple, bientôt, très bientôt...

Les lèvres de Harry avaient un goût d'alcool, mais il n'eut pas l'occasion d'en profiter plus. Il le repoussa doucement, et sa bouche glissa près de son oreille;

"Même pas en rêve, Tomlinson...
- T'en crève d'envie.
- J'aimerais instaurer des règles.
- Maintenant ?
- Oui. À partir d'aujourd'hui, c'est moi qui décide. Si je n'ai pas envie, tant pis pour toi.
- Très bien. Mais tu reviendras toujours, tu le sais aussi bien que moi."

Il lui fit un clin d'œil et s'éloigna sans lui laisser le temps de répondre. Il comprenait que Harry ne veuille plus le laisser tout contrôler. Il se plierait à ses désirs, mais il était persuadé qu'il ne tiendrait pas longtemps loin de lui. Leur conversation de la veille lui avait fait mal, il l'avait poussé à se remettre en question. Il voulait que les choses changent et lui laisserait le temps de décider seul. Louis savait pertinemment que le soir même, ils se retrouveraient, et alors il lui ferait une de ces déclarations d'amour idiotes et un peu dépassées. Harry l'entendrait et les choses s'arrangeraient. Il retourna s'asseoir et s'affala à moitié sur Zayn. Son ami passa un bras autour de ses épaules et se pencha vers lui.

"Alors, Lou, ça va mieux ?
- Très bien mon chou !
- Super !
- Zayn ?
- Oui ?
- Désolé pour hier...
- C'est pas le moment de penser à ça, on s'en fout d'hier, ce soir on fait la fête ! Profite, Lou, profite et surtout ne pense à rien d'autre. On ne sait pas de quoi sera fait demain.
- Je t'aime, Zayn.
- Gros pédé.
- Gros con."

Zayn éclata de rire et embrassa la tempe de son ami. Il l'aimait quand il était comme ça, encore plus fort que le reste du temps. Louis surprit le regard de Jackson et lui adressa un sourire presque moqueur. Le jeune stagiaire détourna les yeux et se détendit quand Harry réapparut. Il s'installa à côté de lui et se servit un énième verre de vodka qu'il but d'une traite.

"Viens, on va danser."

Jackson ne se fit pas prier et jeta à son tour un regard ironique à Louis. Les doigts de Louis serrèrent ceux de Zayn un peu plus pendant une seconde et son ami appuya son front contre le sien.

"Lou..."

Il avait espéré qu'ils laissent de côté leurs désaccords le temps d'une soirée, mais il avait probablement été trop optimiste. Louis regrettait quant à lui de ne pouvoir s'envoyer à son tour une vodka histoire de se donner une contenance. Il tenta de faire la même chose avec son soda, mais le seul résultat fût qu'il s'étouffa lamentablement, les bulles lui remontant dans le nez d'une façon fort désagréable. Cela eut au moins le mérite de les faire rire et ils ne virent pas Harry et Jackson s'éloigner pour quitter le club. La soirée battit son plein pendant encore plusieurs heures et tous furent surpris quand on leur demanda de quitter les lieux pour 2h du matin. Ils cherchèrent quelques dizaines de minutes un autre endroit pour continuer la soirée, mais ils durent se rendre à l'évidence : Los Angeles se couchait tôt. Ils rejoignirent leur hôtel en taxi quand Niall demanda, la voix endormie où étaient Harry et Jackson.

"Ils sont partis plus tôt tous les deux, je les ai vus tout à l'heure."

Tous les regards se tournèrent vers le stagiaire qui venait de parler et Louis réalisa qu'il ne connaissait même pas son nom. Il se tourna vers Zayn pour lui poser la question mais son ami haussa les épaules en signe d'ignorance.

"Excuse-moi, mais...
- Qui es-tu ?
- Euh, je... Mike. Je m'appelle Mike. Je suis avec Jackson en stage d'ingénieur son."


Tous firent semblant d'être profondément intéressés mais personne ne répondit. Chacun observait Louis du coin de l'œil et ce dernier fit de son mieux pour paraître détaché. Si une part de lui était persuadée que Harry était incapable de découcher, l'autre moitié lui susurrait sournoisement qu'il passerait la nuit seul. En rentrant à l'hôtel, Louis se surprit à prier pour que Harry soit déjà sous les couvertures, profondément endormi. Mais la chambre était vide et Louis se sentit soudain extrêmement seul. Il se coucha dans les draps froids. Il ne ferma pas l'œil de la nuit et Harry ne rentra qu'au petit matin. Quand la porte s'ouvrit, Louis sentit les battements de son cœur accélérer.

"T'étais où ?
- Oh pardon, je t'ai réveillé...
-J'ai pas dormi de la nuit abruti.
- Fallait pas m'attendre, tu sais...
- Je t'ai pas attendu, je me suis inquiété.
- Qu'est-ce que tu voulais qu'il m'arrive ?
- N'importe quoi Harry.
- C'est bon Louis, j'étais pas tout seul. T'avais pas à t'inquiéter.
- Ça j'avais bien compris, merci. Excuse-moi, mais c'est pas Jackson qui te défendrait avec ses petits bras.
- Ça y est tu recommences. Je croyais qu'on était d'accord.
- Tu l'as baisé ?
- À ton avis ?
- T'es une ordure.
- J'te jure, Louis, commence pas. Ça devient franchement lourd.
- Je vois même pas pourquoi t'es rentré. Tu savais pertinemment comment j'allais réagir.
- J'avais le fol espoir que tu ne sois pas chiant, je te l'avoue.
- Écoute, je veux bien qu'on change les règles mais t'es allé un peu loin.
- Je ne savais qu'on avait instauré une limite.
- Mais putain moi j'ai jamais baisé personne !
- Je t'avais dit qu'il me plaisait. Tu le savais Louis ! Alors maintenant, lâche-moi et assume.
- Va te faire foutre Harry ! C'est trop, merde, tu comprends pas ça ? J'étais prêt à... Mais enfin, c'est trop tard maintenant. Tu me déçois tellement...
- Prêt à quoi ?
- Laisse tomber.
- T'en as trop dit.
- Mais prêt à nous donner une chance, crétin !
- C'est toi l'ordure Louis. Tu attends que je me trouve quelqu'un pour me sortir ce genre de conneries ? Mais t'es pathétique. J'y crois pas, t'as vraiment le don de tout foutre en l'air !
- C'est tout ce que ça te fais ?
- Qu'est-ce que tu veux que ça me fasse ? Je peux pas revenir en arrière. T'as eu tellement de temps pour te décider et il faut que tu le fasses aujourd'hui.
- T'as aimé ça ?
- Pardon ?
- Coucher avec lui. Ça t'a plu ?
- Lou...
- Réponds-moi.
- Qu'est-ce que ça va t'apporter ?
- La conviction que toi et moi c'est définitivement fini.
- C'est quoi la bonne réponse alors ?
- Ça dépend de ce que t'espère encore pour nous.
- Oui.
- Quoi oui ?
- Oui ça m'a plu, Louis."

Louis sentit quelque chose se briser en lui. Ses mains tremblaient quand il essaya d'ouvrir la porte. Il entendit Harry dire quelque chose qu'il ne comprit pas. Son sang bourdonnait dans ses oreilles. Il avait besoin de sortir, d'être loin de lui. Il avait besoin de se sentir en sécurité de nouveau. Il ne pouvait s'en prendre qu'à lui. Il avait hésité trop longtemps et maintenant c'était fini. Mais ça faisait mal, bien trop mal. Il sentit que Harry essayait de le retenir et il le repoussa doucement. Ses gestes étaient lents et il lui sembla qu'il mettait un temps fou à atteindre la chambre des garçons. Il ouvrit la porte tout doucement et se glissa dans l'entrebâillement. Ils dormaient tous les trois et le silence de la pièce lui fit du bien. Zayn grogna quand il se glissa près de lui, ramenant son bras sur son ventre.

"Lou ?
- Shh, dors, tout va bien."

Zayn se blottit contre lui et soupira. Il se rendormit presque aussitôt. Louis ferma les yeux et tenta de s'endormir. Les respirations régulières de ses amis le bercèrent et il finit par sombrer dans un sommeil sans rêves.

"Louis ?"

Il ne voulait pas ouvrir les yeux, il voulait dormir encore, rester dans la chaleur des bras de Zayn pour toujours. Il ne voulait plus sortir de ce lit, il se sentait bien et il était surtout épuisé. Il avait l'impression qu'il venait tout juste de fermer les yeux. Son ami le secoua doucement.

"Lou, qu'est-ce que tu fais là ?
- Hmhm.
- Louis réponds. Où est Harry ?
- Il est pas rentré cette nuit.
- Quoi ? Mais il est où ?
- Dans la chambre.
- Mais...
- Il est revenu ce matin. On... Je voulais pas rester. Je suis venu.
- Lou...
- Serre moi encore un peu, tu veux ?"

Zayn s'exécuta sans comprendre. Il sentit les larmes de Louis s'écraser sur son bras. Il ne savait plus comment se comporter avec lui. Rien n'allait plus. Dès qu'un problème se réglait, un autre se créait. Liam et Niall se réveillèrent à leur tour et observèrent la scène en silence. Ils se levèrent sans un bruit et laissèrent les deux garçons dans le calme. Harry avait probablement besoin de quelqu'un lui aussi.

"Il ne m'aime plus Zayn...
- Comment tu peux être sûr de ça, vous passez votre temps à vous courir après. Tu devrais commencer à savoir que rien n'est aussi simple que ça entre vous deux.
- J'en ai la preuve cette fois.
- Quel genre de preuve ?
- Il a couché avec quelqu'un d'autre... Ca te paraît suffisant ?
- Jackson ?
- Qui d'autre...
- Et tu ne l'a pas senti venir ?
- Je pensais pas qu'il irait jusque là.
- C'est la suite logique des choses Lou.
- Mais Zayn, il m'a encore fait l'amour la nuit d'avant !
- Il a voulu te faire souffrir autant qu'il a eu mal.
- C'est réussi.
- Je suis désolé Lou."

Louis soupira. Zayn resserra encore son étreinte. Il aurait voulu prendre un peu de sa peine, juste un peu, le soulager, l'aider. Il se sentait inutile, incapable de la moindre parole réconfortante. Mais il savait que quoi qu'il dise ou quoi qu'il fasse, Louis souffrirait. Ils passèrent la matinée au lit, à tenter de discuter, de mettre les choses au clair. Louis pleura la plupart du temps. Pas de ces sanglots désespérés, mais des larmes résignées, silencieuses, plus déchirantes que tous les cris. Tout était à refaire et Zayn ne savait pas s'il aurait encore les épaules pour le porter. A quelques pièces de là, Liam et Niall contemplaient un spectacle qu'ils n'avaient encore jamais vu. Harry avait l'air totalement indifférent. Après avoir vu Louis, ils savaient que quelque chose s'était passé et la personne qu'ils voyaient en face d'eux n'était pas le Harry qu'ils connaissaient.

"Tiens, salut, qu'est-ce que vous faites là ?
- On s'inquiétait.
- Ah bon ? Pourquoi ?
- Lou est venu dormir avec nous cette nuit.
- Ah ça. D'ailleurs, on pourrait... Enfin je vais être chiant, mais. Je... Zayn pourrait peut-être prendre ma place ?
- Pardon ?
- Je n'ai pas très envie de continuer à partager ma chambre avec Louis. Quand je rentre, j'aime bien pouvoir dormir.
- Comment ça quand tu rentres ?
- Vous allez pas vous y mettre aussi. Oui quand je rentre oui, parce qu'il m'arrive de passer la nuit ailleurs. À moins que vous ne préfériez que Jackson et moi on ne fasse ce qu'on à faire sous votre nez.
- Non ça ira, merci. T'as pas l'impression que tu exagères ?...
- Écoute Niall, j'ai essayé okay ? J'ai vraiment essayé et maintenant, je mets en pratique les conseils, fort bons d'ailleurs de notre ami Liam ici présent. Je profite de ma vie, et de ce qu'elle peut m'apporter, et si monsieur Louis Tomlinson y voit un problème, qu'il aille se faire voir.
- Mais je t'ai jamais dit de découcher et d'y aller aussi cash. Sans compter que tu as quand même bien profité de Louis hier soir en boîte si je me souviens bien. À quoi tu joues ?
- Chacun son tour Liam. C'était pour déconner hier soir, pour s'amuser. S'il n'est pas capable de comprendre ça, je m'en lave les mains.
- Et tu trouves ça intelligent ? Qu'est-ce que tu vas faire maintenant ? Te mettre avec Jackson et te pavaner à son bras devant nous tous ? Sans considérer le fait que nos fans ne sont même pas au courant que tu es gay...
- Effectivement Liam, c'est une excellente idée. Je n'y avais même pas pensé figure-toi.
- Hazz, putain.
- Pourquoi c'est à moi que vous venez faire la morale, alors que ça fait des semaines que je me tue à ne rien dire, alors que Louis a fait dix fois pire et que vous étiez parfaitement au courant. Je comprends pas, il mérite plus votre protection que moi, sous prétexte qu'il est ancien alcoolique ? Je veux dire, moi aussi j'ai des sentiments, vous réalisez à quel point j'ai souffert ? Vous me faites doucement rigoler, Louis a Zayn pour le défendre, et visiblement vous n'êtes pas venu pour me soutenir mais seulement pour me faire des remontrances, encore une fois.
- Ne le prends pas comme ça, Harry. On essaie juste d'y voir un peu plus clair. On ne te fait aucun reproche, c'est juste que dans le genre délicat, t'as fait mieux.
- J'en ai ras le bol de faire dans la délicatesse. À mon tour de tout bousculer, de ne me préoccuper de rien comme Louis a si bien su le faire pendant tout ce temps. Je sais que vous pensez que c'est puéril, mais là, franchement, je n'en ai plus rien à faire.
- T'es vraiment fort quand il s'agit de jouer au plus con, hein, Harry ? Parfait, ne te retiens pas alors, puisque c'est ce que tu sais faire le mieux."


Niall le défia de répondre, le regard dur, puis il tourna les talons et claqua la porte derrière lui. Lui aussi, il en avait marre. À qui revenait le tort, il s'en foutait pas mal. Il rêvait de choses simples. Il regrettait profondément les moments de pur bonheur entre eux et qui se faisaient de plus en plus rare. S'ils étaient incapables de prendre une décision rationnelle, qu'ils gardent leur virilité dans leur poche, pour parler poliment. Il avait toujours été conciliant avec chacun d'eux, parce qu'il les aimait. Mais si leurs rapports désastreux devaient parasiter l'ambiance au sein du groupe jusqu'à les pousser à craquer les uns après les autres, il n'était plus d'accord. Il avait toujours eu la profonde conviction que l'amour était quelque chose de simple. Non pas qu'il fût expert en la matière, mais il avait été amoureux et la seule chose compliquée, c'étaient les ruptures. Et encore. Merde à la fin. Il refusait de les voir gâcher une chose aussi belle. Il avait eu l'occasion de partager avec eux certains de leurs plus beaux moments, il avait vu à quel point ils s'aimaient. Pourquoi fallait-il qu'ils soient aussi cons ? Qu'ils agissent comme des enfants ? Ne pouvaient-il pas penser à eux tous, pour une fois ? Ils étaient tellement égoïstes. La colère était tellement forte qu'il s'en fallu de peu pour qu'il ne revienne sur ses pas et flanque à Harry la plus grande rouste de toute sa vie. Mais il traversa le couloir tête baissée et entra en trombe dans la chambre qu'il partageait avec Liam et Zayn. Ce dernier murmurait des mots inaudibles à l'oreille de Louis, et Niall en fut presque exaspéré. C'était reparti pour un tour. On se réconfortait, on se refaisait une santé, on se remettait sur pieds et on recommençait à se pourrir la vie, une fois de plus. Il attrapa son sac sans s'attarder sur les garçons.

"Tout va bien Niall ?
- Parfaitement."

Il fit une nouvelle fois claquer la porte pour contredire ses mots et se dit qu'il ne supportait vraiment pas ce bruit. Il quitta l'hôtel pour entrer dans le premier restaurant qu'il croisa. Il resterait là jusqu'à ce que quelqu'un daigne venir le chercher, et franchement, il en doutait. Il réalisa à quel point la situation était critique. Il se demanda combien de temps One Direction pourrait encore tenir comme ça. La patience des producteurs n'était pas à toute épreuve, pas plus que la sienne d'ailleurs. Ils s'envoleraient pour Atlanta le lendemain et la tournée prenant fin d'ici deux semaines, le rythme accélèrerait considérablement. S'ils devaient subir les disputes incessantes des garçons pendant les jours à venir, ils deviendraient tous fous, et cela risquait de très mal finir. Niall ne bougea pas. Il resta attablé à la terrasse du café, décidé à ne pas la quitter tant qu'il n'aurait pas de nouvelle de ses amis. Ce fut long. Très long. Il allait consulter sa montre une énième fois, et commander un quatrième café lorsqu'une silhouette se dessina au bout de la rue. Le soleil était haut dans le ciel et il fut aveuglé pendant un instant. Après avoir cligné des yeux plusieurs fois, il reconnut Louis, et il écarta son sac pour le laisser s'asseoir à ses côtés.

"Hey, Niall...
- ...
- Tu fais la tête ?
- ...
- Très bien. De toute façon ça m'arrange.
- Sympa.
- Ça y est t'a retrouvé ta langue ?
- Comme tu peux le voir.
- Je suis vraiment désolé, Niall. J'ai jamais voulu que tout ça vous atteigne, et surtout jamais voulu que ça vous fasse souffrir. Tout ça ne regarde que nous, mais vous êtes mes amis, enfin, nos amis, et on a besoin de se confier à vous, tu comprends ? Mais je sais à quel point ça plombe l'ambiance et je sais que j'y participe... et je m'en veux. Je te promets que ça va changer.
- Oh, pitié, Louis, tu sais comme moi que vous recommencerez.
- Je t'assure que non, pas cette fois. J'ai plus le droit d'être égoïste, que ce soit pour Harry ou pour vous, alors c'est terminé. Je ferai tout pour que rien nous concernant n'ait d'incidence sur le groupe, sur la tournée et tout le reste. Je te demande juste de me faire confiance une dernière fois...
- Je veux bien, moi, mais t'as pensé à Harry ? Tu crois qu'il va te suivre et calmer le jeu, lui aussi ?
- Je ne sais pas, en tout cas je l'ignorerai et il finira par se lasser. Tu le connais, il a moins d'endurance que moi pour ce genre de trucs."

Le jeune homme leva les yeux vers Louis. Il le croyait. Il voulait le croire. Son sourire se voulait rassurant mais il était résigné et triste. Louis se passa une main dans les cheveux. Il se sentait terriblement fatigué et pourtant il faudrait monter sur scène ce soir. Cela lui paraissait insurmontable. Mais c'était ça, son métier. Pas seulement la performance, pas seulement l'énergie et la force de tout donner. C'était aussi sourire quand le cœur n'y était pas. Paraître. Prétendre. Il regretta de ne pas pouvoir plus s'ouvrir à ses fans, leur expliquer les choses qui parfois n'allaient pas, leur dire de ne pas s'inquiéter, évoquer simplement les problèmes qui parfois étaient les leurs. Il savait qu'il aurait pu tout arranger. Ils les suivraient, quoi qu'il arrive, c'était ça être fan. Ils aimaient sans compter, peut-être encore plus lorsqu'on partageait avec eux ses inquiétudes. Mais les producteurs s'y refusaient. La seule image qu'ils étaient autorisés à montrer était celle d'un bonheur immense, serein, sans le moindre nuage. Sa cure de désintoxication avait été si minimisée que le public des One Direction n'avait pas reçu le message comme il fallait. Face au manque d'informations, ils avaient cru que Louis quitterait le groupe, et certains avaient perdu l'envie de les voir ou même de les écouter. Les plus fidèles et les plus acharnés avaient glané des informations de ci de là, mais rien n'avait été clair et jusqu'au retour de Louis, l'incertitude était restée présente. Louis n'aimait pas penser au fait que d'une certaine manière, ils prenaient leurs fans pour des idiots. Aucun des garçons ne raisonnait comme ça, mais on les y obligeait pourtant.

"Allez, viens..."

Niall se leva, posa un billet sur la table et prit le bras de Louis. Ils devaient se préparer pour le concert. Ils devaient se vider la tête une fois encore, retrouver leurs marques et reprendre à zéro. Oublier les angoisses, les problèmes, relever les épaules et avancer, simplement.
avatar
Sniezde (admin)
Admin

Messages : 139
Date d'inscription : 19/08/2012

http://larrystylinsonfanfic.frbb.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum