Chapitre XI

Aller en bas

Chapitre XI

Message  Sniezde (admin) le Mar 21 Aoû - 12:45

AUTEURS : Fabu-Louis


Chapitre XI
"Wake up, we both need to wake up / Maybe if we face up, to this / We can make it through this"



Louis referma la porte derrière lui. Harry s'activait dans la chambre, visiblement très préoccupé par ce qui venait de se passer. Il ne prit pas la peine de se retourner lorsqu'il entendit qu'on entrait.

"Je te préviens, Liam, je suis pas particulièrement de bonne humeur et j'ai pas du tout envie de parler de ça.
- D'accord...
- Louis ?"

Le garçon fit un sourire discret en voyant le ravissement sur le visage de Harry. Il se jeta littéralement sur lui et l'embrassa, et Louis dû le repousser pour reprendre son souffle. Il rit dans son cou. Il ressemblait à un petit garçon le matin de Noël.

"Paul va nous engueuler.
- On s'en fout, Harry, je voulais pas dormir sans toi.
- Il est au courant ?
- Oui. Il faut croire qu'il n'est pas totalement con.
- Dis pas ça, Paul est sympa. Il a juste des directives.
- C'est bien ça le problème. C'est notre manager, il devrait nous soutenir, tu ne crois pas ? Au lieu de ça, il passe son temps à suivre les ordres qu'on lui donne et à nous discréditer aux yeux des producteurs.
- En même temps il nous a attribué des chambres et même ça on ne le respecte pas, je comprends qu'il en ait marre.
- Bah, écoute, si c'est tout ce que ça te fait je me casse et je laisse la place à Liam, hein.
- Non non ! C'est pas ce que je voulais dire !
- Bon...
- Tu serais pas un peu sur les nerfs, toi ?
- Pas du tout ! C'est Paul qui m'énerve, c'est tout.
- T'en fait trop par rapport à lui, je suis sûr que tu te montes la tête pour rien.
- Tu ne sais pas de quoi tu parles."

Il avait presque murmuré, et Harry dû lui demander de répéter.

"Tu ne sais pas de quoi tu parles alors arrête, d'accord ?
- Okay, pardon ! En même temps si tu m'expliquais ce serait peut-être mieux non ?
- Non.
- T'es l'amabilité incarnée quand tu veux...
- Ils m'ont menacé de me virer du groupe Harry ! Tu trouves que j'en fais trop là ?!
- Hein ? De quoi tu parles ?
- Te fais pas plus bête que tu ne l'es.
- Tu parles de la réunion, c'est ça ? Enfin, c'est pas possible, Louis, t'as dû mal interpréter leurs paroles, c'est tout...
- Je suis pas débile ! Ils l'ont dis mot pour mot.
- Qu'est ce qu'ils t'ont dit d'autre ?
- Des choses et d'autres.
- Ça va, Louis, essaie pas de me préserver, dis-moi les choses clairement.
- C'est pas toi que je préserve, c'est Paul. Je sais très bien comme tu peux être quand t'es énervé. Et là je te sens bien parti.
- Dis-moi, ça va là ! J'ai plus douze ans, je sais me contrôler !
- La dernière fois que t'as eu à te contrôler, t'as dévasté une chambre d'hôtel.
- Oh ça va, hein...
- Tu veux vraiment savoir ?
- Puisque je te le dis."

Louis expliqua tout à Harry. Il lui raconta tout, de l'entrevue avec les producteurs, la passivité de Paul, les reproches qui ne cessaient de tomber, les réflexions plus qu'inappropriées, jusqu'à l'aparté dans l'avion avec leur manager. À chaque nouvelle explication de Louis, Harry sentait monter en lui la colère. Il se décomposait littéralement face à son ami et il dû se faire violence pour ne pas se précipiter à l'accueil et bloquer Paul dans un coin pour mettre au clair deux trois choses, avec l'aide de ses poings si nécessaire. Lorsque Louis eut fini, il était atterré. Ses mains tremblaient et il se mit à faire les cents pas dans la pièce pour tenter de se calmer.

"Mais c'est un malade ce mec !*
- Calme-toi, Hazz, c'est comme ça de toute façon. J'avais juste besoin de t'en parler, je crois que ça m'a fait du bien, finalement.
- Mais j'en ai rien à foutre, on doit faire quelque chose !
- Arrête, qu'est ce que tu veux faire ? On est ici pour la tournée. Je vais être irréprochable et tout ira bien.
- Tu vas te laisser faire ?
- Qu'est ce que tu veux que je fasse, Harry, je veux pas prendre de risque. Ils sont plus forts que nous je te rappelle. C'est eux qui tiennent les rênes.
- Hm... t'as peut-être raison...
- Comme d'habitude."

Il n'avait aucune envie que Harry s'emporte et préférait faire de l'humour pour détendre l'atmosphère.

"Viens me faire un câlin."

Harry sourit à contre-cœur et le prit dans ses bras. Il avait raison, ils devaient avant tout se concentrer sur leur travail, et il ne supporterait pas que Louis soit mis à part. Il voulait que tout aille bien, mais il avait le sentiment que ces derniers mois avaient été les plus éprouvants qu'ils aient eu à vivre de toute leur vie. Il l'embrassa, peut-être pour oublier tout ces problèmes, et il l'allongea sur le lit. Il passa sa main sous son tee-shirt et pinça sa peau, ce qui fit glousser Louis et le poussa à se coller un peu plus contre lui. Lorsqu'ils commencèrent à avoir très chaud, quelqu'un frappa à la porte et ils se figèrent. Ils eurent à peine le temps de s'écarter que la porte s'ouvrit sur Liam qui passa la tête par l'entrebâillement.

"On devrait descendre, avant que Paul ne remonte et ne se rende compte de notre petit échange."

Harry et Louis acquiescèrent en silence et ils rejoignirent Zayn et Niall devant l'ascenseur. Liam avait un sourire un coin et ne put s'empêcher de remettre en place quelques mèches de cheveux sur la tête de Harry, qui écarta sa main d'un geste furtif. Le jeune homme s'esclaffa et ils rejoignirent ensemble le hall de l'hôtel. Paul les accueillit à l'arrière du bâtiment, une cigarette à la main, et fit les gros yeux lorsque Zayn sortit à son tour un paquet de sa poche.

"Range ça tout de suite.
- Bah, pourquoi ?
- Parce que ! Tu crois que tu donnes l'exemple, là ?
- Et toi ?
- Moi je suis pas sur le devant de la scène.
- Oui mais on pourrait croire que tu nous incites à fumer quand on te voit comme ça !"

Zayn s'esclaffa, fier de sa remarque et persuadé que tout le monde rirait avec lui. Mais Paul avait l'air si exaspéré qu'il s'interrompit immédiatement. Décidément, il ne s'était pas levé du bon pied ce matin. Ils l'écoutèrent donc attentivement lorsqu'il leur expliqua le programme de la journée, excepté Harry qui ne prit pas la peine de se rapprocher du reste du groupe. Paul lui demanda, d'abord calmement, de les rejoindre, mais après trois tentatives infructueuses, il haussa le ton sérieusement. Il en avait plus que marre de ces gamins capricieux. Il se rappela soudain qu'aucun d'eux n'avait encore l'âge d'être désigné ainsi, et il en fut encore plus agacé. Ils devaient apprendre à agir comme des adultes. Chacun d'eux avait plus de quatre ans de carrière derrière eux, et il estimait qu'il n'aurait pas du avoir à les couver de la sorte. C'est pourquoi il abandonna l'idée de raisonner Harry et leur dit de faire ce que bon leur semblait. Il exigeait simplement qu'à quinze heures pétantes le lendemain, ils l'attendent tous dans le hall de l'hôtel, frais et dispo pour débuter à proprement parler la promotion de leur prochain album. Il se foutait pas mal de ce qu'ils allaient faire d'ici là, que Harry soit désagréable, que Zayn ne respecte pas ce qu'il lui demandait de faire ou de ne pas faire, ou même que Louis couche avec qui bon lui semble, peu lui importait. Il voulait juste qu'on lui fiche la paix jusqu'au lendemain. Ils hésitèrent un instant, ne sachant pas si Paul les laissait sérieusement la liberté de faire exactement ce qu'ils désiraient. À vrai dire, cela arrivait rarement, si ce n'était jamais. Après un temps de réflexion, ils décidèrent de profiter de cette chance et ne mirent pas longtemps à déguerpir.

Ils ne savaient exactement où aller en premier et surtout où aller sans trop être alpagués par des admiratrices transies. Ils optèrent donc pour l'option Starbucks/Central Park. L'endroit était si grand qu'ils trouveraient bien un coin tranquille pour profiter d'être enfin seuls tous les cinq. Leurs frappucinos et autres boissons venti en main, ils grimpèrent dans un taxi et une fois sur place, s'installèrent dans l'herbe. Ils étaient soulagés de ne pas avoir Paul accroché à eux et ils pouvaient discuter en toute sérénité des dernières nouvelles. Niall avait tellement de questions à poser à ses amis. Il voulait absolument tout savoir et ne leur laissait aucun répit, au point que les deux concernés manquèrent de s'agacer. Mais Zayn et Liam riaient de la naïveté de leur ami et Louis et Harry se joignirent à eux. Ce moment était précieux pour eux et ils ne voulaient pas le gâcher. Harry conservait malgré son sentiment d'amertume. Parler de sa non-relation avec Louis n'était pas évident, sans compter que son ami paraissait n'avoir aucun problème avec cela. Il expliqua simplement qu'il ne voulait pas commencer quoi que ce soit de sérieux, avec quiconque et que s'il se sentait bien avec Harry, il ne voulait en aucun cas risquer leur amitié et la coalition du groupe avec des histoires de cœurs qui pourraient mal se terminer. Harry ne disait rien, se contentant d'acquiescer à ce que Louis énonçait. Niall tenta bien de lui demander ce qu'il en pensait, mais il se contenta de hausser les épaules avec un sourire. Prétendre lui semblait plus simple que prévu et il s'en félicita. Peut-être pourrait-il vivre cette relation sans souffrir, après tout. Il lui suffisait simplement de se persuader lui-même que cette situation lui convenait. Harry remit en place une mèche folle sur le front de Louis qui soupira d'aise et gigota entre ses jambes, sa tête appuyée contre sa cuisse. Appuyé sur les coudes, Harry commençait à avoir de sérieuses crampes dans les bras mais n'aurait bougé pour rien au monde. Liam posa un regard triste sur le couple. Il était moins dupe que Niall et se demandait comment Louis pouvait ne pas réaliser à quel point Harry devait souffrir. Il était fier de marcher dans la rue avec Danielle, sa main dans la sienne. C'était le genre de détails qu'il souhaitait à n'importe qui. Il savait que Harry en rêvait, et pour être tout à fait honnête, il ne cautionnait pas cette soumission qu'il s'imposait. Liam adorait Louis, mais il le trouvait terriblement égoïste à cet instant. Il espérait qu'il puisse se décider suffisamment rapidement pour qu'ils en sortent tous indemnes.

"Et toi Niall, t'en es où ?
- De quoi ?
- Bah tu sais, les filles, ou les mecs d'ailleurs, tu fais ce que tu veux.
- Pff, ta gueule !
- Toujours personne en vue ?
- J'ai pas que ça à faire moi je vous signale.
- C'est vrai, tu as Twitter dans ta vie...
- Ta gueule Hazza ! On peut parler de choses sérieuses maintenant ?
- Oh mais c'est très sérieux, je suis sûr que ton slip meurt d'envie de savoir quand..."

Niall se jeta sur Zayn qui tomba à la renverse en riant. Quand Niall lui eut enfoncé quelques touffes d'herbes dans la bouche, il riait un peu moins. Ils aimaient se sentir encore un peu comme des enfants, profiter de cette jeunesse à retardement que leur offrait leur métier.

"Qu'est-ce que vous allez faire avec Paul ?
- Pas grand chose, que veux-tu qu'on fasse ?
- Je sais pas Lou, mais la situation n'est quand même pas des plus idéales si ?
- C'est bon, je lui ai promis qu'on ne s'afficherait pas ensemble.
- Bah c'est bien parti. N'importe qui pourrait faire une photo là tout de suite.
- Oh ça va, on ne fait rien du tout.
- Louis..."

Liam posa un regard insistant sur le jeune homme qui prit conscience de sa position. Il se releva précipitamment et épousseta ses vêtements. Harry ne pu s'empêcher d'en vouloir profondément à Liam à cet instant précis.

"Bon, on y va ? J'ai faim !
- Tu as TOUJOURS faim Louis."

D'un commun accord ils se levèrent et le suivirent à travers le parc. Le soleil déclinait et la température baissait franchement. Louis s'exclama qu'il savait où aller et tous le suivirent sans trop poser de question. Il les amena à un restaurant les pieds dans l'eau et avec le jour qui déclinait, les lumières du bâtiment les émerveillèrent. Ils n'hésitèrent pas un instant et s'approchèrent. L'endroit était bondé, mais Louis fit un clin d'œil à ses amis. Il s'approcha du portier et lui glissa quelque chose à l'oreille. L'homme secoua la tête en signe de négation. Louis attrapa alors sa main et y déposa délicatement un billet de 100 dollars. L'homme ouvrit de grands yeux et entra dans le restaurant. Il ressortit très vite avec un homme plus âgé qui avait tout l'air d'être le patron.

"Messieurs, que puis-je faire pour vous ?
- On aimerait bien dîner. Tranquillement.
- Nous sommes malheureusement complet. Vous comprendrez le besoin de réserver pour avoir une table dans notre établissement.
- N'y a t-il pas une salle privée qui puisse nous accueillir ?
- Si bien sûr, mais elle n'est réservée qu'aux VIP.
- Chéri, on est les One Direction. Plus VIP tu meurs."

Harry éclata de rire et le patron regarda Louis avec des yeux immenses. Que ce soit la surprise d'apprendre que les garçons désiraient dîner chez lui ou la réplique de Louis, le jeune homme était fier d'avoir pu faire son petit effet. Il se retourna avec un grand sourire et même Liam gloussa.

"Toute mes excuses, veuillez me suivre s'il vous plaît.
- Mais avec grand plaisir."

Les garçons entrèrent dans la chaleur de salle et quelques têtes se tournèrent sur leur passage. La pièce dans laquelle ils furent accueillit était simplement décorée et confortable. Louis continua de jouer la diva quelques instants mais se lassa bien vite et se laissa tomber sur une chaise et s'exclamant qu'il avait grand faim. Les menus leur furent proposé et ils prirent plaisir à imaginer manger chacun des plats qui s'y trouvaient. Ils passèrent leur commandes dans le désordre le plus total et le serveur sembla hésiter un instant à sauter par la fenêtre. Finalement, chacun d'eux eut son assiette et put se délecter de ce qu'elle contenait, dans le silence le plus complet.

"Et si... On louait des barques ?
- De quoi ?
- Après dîner, on pourrait louer des barques. Ils font ça j'ai vu."

Tous regardèrent Niall, abasourdis. Il était vraiment sérieux, là ? À la réflexion, c'était plutôt une bonne idée. Ils levèrent un toast aux propositions toujours plus farfelues de Niall et ce dernier protesta contre leurs moqueries avec tellement de véhémence que le serveur réapparu en courant, persuadé qu'il y avait un problème. Le pauvre garçon semblait au bord du gouffre et Louis regretta d'avoir laissé son seul billet de 100 dollars au portier qui s'était avéré relativement inutile finalement. Ils terminèrent leur repas dans un total ravissement et se pressèrent de payer pour louer les fameuses barques. Ils se séparèrent en deux groupes et Niall n'eut pas la présence d'esprit de laisser Harry et Louis seuls. Ils embarquèrent en riant et s'élancèrent. Louis avait décrété qu'il ne ramerait pas et regardait ses amis se dépêtrer comme ils pouvaient pour garder la cap en se hurlant dessus que chacun ne faisait pas ce qu'il fallait. Harry finit par sortir sa rame et poussa Niall qui bascula par dessus bord. Louis poussa un cri et se précipita, mais quand il vit son ami ressortir de l'eau, il explosa de rire.

"Vous êtes cons c'est super froid putain !"

Zayn et Liam étaient presque couchés dans leur embarcation tant ils riaient. Harry pleurait et Louis tendit la main à Niall qui tenta tant bien que mal de remonter à bord. Avec le poids de son corps et de l'eau dans ses vêtements, il fit pencher la barque et Louis perdit l'équilibre. Avant de réagir, il était happé par les eaux glaciales du Lake. Il en eut le souffle coupé. Quand il ressortit la tête, Harry ne riait plus du tout et se penchait par dessus bord, le visage inquiet. Louis l'éclaboussa en riant.

"Aide-moi à sortir, au lieu de rester planté là."

Harry attrapa sa main et le hissa, non sans peine, dans le bateau. Ils aidèrent Niall à sortir à son tour, et le garçon ne cessait de râler.

"J'aurais jamais du monter avec vous, vous êtes trop cons, maintenant j'ai froid et je vais être malade. C'est pas le moment d'être malade je vous rappelle, et Paul va vous engueuler et ça sera bien fait pour vous parce que vous êtes vraiment trop cons. Putain j'ai froid !"

Louis était secoué par son fou rire et avait du mal à retrouver sa respiration. Il dû avouer qu'il n'avait pas très chaud non plus et proposa aux garçons, entre deux hoquets de rire, de rentrer à l'hôtel. Ils mirent un temps fou à trouver un taxi qui acceptait de prendre deux abrutis trempés de la tête aux pieds et durent une nouvelle fois mettre la main au portefeuille. La soirée avait couté bien plus cher que prévu, mais ils s'en moquaient un peu. Louis riait comme un fou et c'était quelque chose qu'ils n'avaient pas eu l'occasion de voir depuis un certain temps. Il grelottait et tremblait de froid dans ses vêtements gorgés d'eau mais peu lui importait. Il venait de passer l'une des meilleures soirée de toute sa vie. Une fois à l'hôtel, il suivit Harry dans leur chambre et s'apprêta à s'étendre sur le lit.

"Euh non, tu te déshabilles d'abord.
- Déjà ?
- Oui débile, et va prendre une douche chaude tant que tu y es.
- Mais j'ai sommeil...
- Mais Louis ! Fais ce que je te dis. Non seulement tu vas attraper froid, mais en plus je tiens à dormir au sec. Allez, hop, à la douche !
- Oooh..."


Il traina des pieds jusqu'à la salle de bain. Ses chaussettes faisaient un bruit de sucions à chacun de ses pas et Harry se retint de rire, pour la énième fois ce jour-là. Ses cheveux étaient en désordre et étrangement plats, ses vêtements semblaient trop grands pour son corps et il avait une piteuse mine. Il le vit disparaître derrière la porte et entendit l'eau couler sur la faïence. Il se dévêtit à son tour et s'affala sur le lit. Le lendemain les choses sérieuses commençaient et ils devraient se rendre sur un plateau de télé et dans deux radios différentes pour des interviews. Il savait déjà que les questions sur Louis seraient au cœur de toutes les interviews et se demanda comment son ami allait réagir. Il se devait lui-même d'être irréprochable et tenta de formuler à voix basse des réponses adéquates aux questions les plus délicates, mais il renonça bien vite, trop fatigué pour réfléchir convenablement. Il passa un bras sous l'oreiller et espéra que Louis ne mette pas trop longtemps à sortir de la salle-de-bain. Son ami réapparut bientôt, enroulé dans une serviette, le corps fumant.

"J'ai les cheveux mouillés.
- Sans blague.
- Ça te dérange pas ?
- C'est ton oreiller qui sera mouillé, par le mien.
- Bon j'ai le droit de venir alors."

Harry sourit et attrapa sa main. Il l'attira contre lui et l'enlaça tendrement. Louis se coucha a ses côtés et posa sa tête sur son torse, ramenant la couverture sur eux.

"Ah casse-toi, c'est froid !
- Harry !
- Mais c'est vrai !
- En même temps c'est de ta faute si je suis tombé.
- Tu sens la vase.
- Connard ! Je me suis lavé les cheveux !
- Pas assez bien on dirait.
- T'es méchant..."


Harry resserra son étreinte, attendri. Louis était tellement adorable quand il voulait, c'en était presque criminel. Ils ne mirent pas longtemps à s'endormir, serrés l'un contre l'autre.
avatar
Sniezde (admin)
Admin

Messages : 139
Date d'inscription : 19/08/2012

http://larrystylinsonfanfic.frbb.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum